Editorial: Un tour d’horizon mondial avant les orages.. si ils viennent!

 

Les orages sont en phase formation, aussi bien en météo qu’en  bourse

Cependant, plutôt que de se préparer, les investisseurs préfèrent faire l’autruche, ils sont installés dans la dénégation. On les comprend, les évènements ont jusqu’à présent donné tort aux paniquards et autres catastrophistes.

Nous même nous nous refusons à être négatifs en trading et en perspective de court terme car les conditions spéculatives restent intactes. Aussi bien l’appétit que les moyens de le satisfaire.

Ce qui en revanche est sûr et certain c’est qu’il ne convient plus d’être exposé aux marchés en investissement alors que le deux ans du Trésor  US, en dollars, rapporte plus de 2,5%;  ce qui est bien plus que ce que l’on aura dans une perspective de long terme avec les actions. Les gens bougeront quand les mauvais vents commenceront à gagner de la vitesse.

Le symptôme du mal c’est l’aplatissement de la courbe des taux c’est à dire le fait que l’écart entre les rendements du 2 ans et les rendements du 10 ans soient minuscules et au bord de l’inversion. On est à moins de 30 points de base.

Les narratives sont multiples et dans l’ensemble peu fondés sauf celui de J. Snider qui offre une interprétation intéressante mais complexe. Au terme de laquelle il considère que les marchés et la Fed commettent, comme ils l’ont fait dans le passé, une erreur de prévision. La Fed prévoit mal la trajectoire de l’économie et les marchés ne croient pas que les taux seront montés selon les guidances de la Fed, celle ci inversera sa politique avant la conclusion de son cycle . Snider fait remarquer que l’eurodollar est  non seulement plat mais déjà inversé. Ce qui est une anomalie inquiétante sinon très inquiétante.

Voir Snider:

http://www.alhambrapartners.com/2018/07/06/good-reason-to-fear-the-futures/

 

 

Les narratives haussiers nient l’importance du signal négatif que donne la pente des taux et ils font valoir que cette fois la situation est différente  de toutes celles  que nous avons connues dans le passé. Nous partageons cette remarque, cette fois c’est différent, mais pas pour en tirer des conclusions optimistes,  pour nous en inquiéter.

Les pentes des courbes de taux ont une fonction annonciatrice mais le problème est de chiffrer, d’évaluer le décalage entre le signal, l’avertissement et la réalisation des évènements négatifs ! Les corrections sur le marché des actions, sur le S&P 500, semblent suivre l’aplatissement , mais c’est avec un décalage.

Voir le graphique avec la superposition du S&P 500 et l’écart  de taux 2 ans /10 ans .

 La situation chinoise incite à la vigilance avec la chute des indices boursiers et surtout celle du Yuan. Ce sont des mouvements destabilisateurs, pas seulement localement mais aussi globalement. Normalement la Bourse de Shanghai aurait du monter car les investisseurs apprécient les effets positifs de la dépréciation du Yuan sur les affaires des exportateurs. La rupture du lien entre le Yuan et le marché conduit à se demander si les marchés n’anticipent pas quelque chose de plus grave pour la Chine, comme un ralentissement plus prononcé ou des craquements financiers.

Trump continue son oeuvre de destruction comme nous l’avons diagnostiqué dès sa prise de fonction, destruction du cadre du commerce mondial mais aussi maintenant destruction de l’OTAN au prétexte justifié que les alliés trichent avec leurs obligations de participation aux frais de défense.
Deja Nixon sour les conseils de Kissinger avait pris une mesure de rétorsion contre les alliés qui ne participaient pas aux dépense de défense en fermant la vitrine de l’or et en libérant le dollar de toutes lien ou contrainte.
Ce que fait Trump est à notre sens peut-être aussi important car nous émettons l’hypothèse que c’est le régime monétaire mondial de Bretton Woods II qui est en train de mourir.
Nous avons écrit récemment sur ce sujet.
Trump est persuadé que l’OTAN n’a plus de raison d’être et qu’elle est dépassée. C’est une relique du passé or les conditions géopolitiques et militaires ont changé. Avec des zozos comme Erdogan , l’OTAN peut se trouver embarquée dans n’importe quelle aventure idiote!
La hausse du dollar met les émergents en difficulté mais il faut noter qu’il n’y a aucune panique, on absorbe! La raréfaction du dollar, les tensions sur le dollar funding n’ont pas encore produit de craquements, pas assez forts pour inquiéter les places occidentales.
La question des Tariffs est un feuilleton maintenant quotidien mais le sentiment et les narratives restent persuadés que Trump bluffe et qu’il fera ce qu’il a fait jusqu’à présent: menacer, faire semblant de négocier et ensuite crier victoire pour prouver qu’il est maître es négociations.
Je ne suis pas persuadé de la justesse de cette hypothèse, car Trump a une ligne et il semble vouloir la suivre cette fois. Toutes ses initiatives « disruptives » concourent au même objectif , refavoriser les USA dans le jeu mondial, sortir de tous les « bad deals », reprendre l’avantage.
Trump est persuadé que les pays tiers se sont enrichis sur le dos des Etats-Unis et il veut mettre fin à cet enrichissement pour des raisons stratégiques.
Est ce que les Tariffs sont inflationnistes ou déflationnistes?
Dans le court terme nous pensons qu’ils sont mécaniquement inflationnistes et ils feront monter de nombreux prix, mais organiquement, structurellement ils sont déflationnistes. Si les déficits US se réduisent les liquidités globales vont se réduire ou croître moins vite, , les pays créditeurs le seront moins, ils créeront moins de monnaie , le pseudo « savings glut » va se contracter, les taux risquent de monter, nous pensons  que tout cela aura une incidence déflationniste sur les prix, les GDP et le commerce mondial.
Krugman est très catastrophiste sur ce sujet, mais c’est Krugman!
En géopolitique, Trump va rencontrer Poutine. Un accord pourrait être trouvé par lequel Poutine agirait pour maintenir les Iraniens hors de la Syrie et en échange Trump allégerait les sanctions sur les  oligarques amis de Poutine.
 En Prime:
Opinion de Willam Poole ancien de la Fed sur les  Tariffs , à lire.
En Prime:
Bloomberg: https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/16488d4eea625a7e
Publicités

8 réflexions sur “Editorial: Un tour d’horizon mondial avant les orages.. si ils viennent!

  1. Merci pour ces conseils.
    Comment un particulier peut il acheter du deux ans US ? ( à partir de quel véhicule financier qui lui est accessible je veux dire )
    Doit-il le faire d’ailleurs ?
    Merci pour votre éclairage.

    Aimé par 1 personne

    1. il y a aussi le produit de Lyxor Lyxor Core iBoxx $ Treasuries 1-3Y (DR) UCITS ETF
      LU1407887162 côté à Paris (il existe une version protégé contre la fluctuation EURUSD : LU1407887329)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s