Lyon, Liban, ou on retrouve Benalla en curieuse compagnie

https://www.google.fr/search?ei=42hXW6GYF4mUgQa3opW4Cw&q=el+hoayek+simon+benalla+alexandre&oq=el+hoayek+simon+benalla+alexandre&gs_l=psy-ab.12…0.0.0.13497.0.0.0.0.0.0.0.0..0.0….0…1c..64.psy-ab..0.0.0….0.J9aTWJW8tNM

Alexandre Benalla n’était pas qu’un simple gorille du PS puis de Macron avant de devenir conseiller technique à l’Élysée (étonnante ascension!).

Il avait aussi des activités de gestion de la sécurité pendant la campagne de Macron.

C’est notamment à lui que la société de sécurité Byblos adresse son devis de sécurité en février 2017 et c’est Benalla qui le valide. Byblos, fondée et dirigée par le Libanais Simon El Hoayek, est un fournisseur privilégié de la ville de Lyon, c’est-à-dire de Gérard Collomb.

Étonnant, c’est le même Gérard Collomb qui valide un financement public de Byblos, via sa filiale Roboost dirigée par Eric Georges, un ancien d’Airbus (toutes les deux basées en banlieue de Lyon) pour le développement d’une solution anti-drone (Solution SID) destinée aux centrales nucléaires françaises et supervisée notamment par le GIGN (qui dépend du ministère de l’intérieur du même Gérard Collomb).

Gérard Collomb a demandé une enquête de l’Inspection des Services. Vont-ils pousser la curiosité jusqu’à questionner les relations de Benalla et du fournisseur de la Ville de Lyon? Ou se trouvera-t-il encore un journaliste d’investigation en France pour

Annexes: les documents PDF mentionnés, publiés dans les «Macron E-mails» de WikiLeaks.

Download PDF

Download PDF

Affaire Benalla : critiqué, Gérard Collomb se défend

Affaire Benalla : critiqué, Gérard Collomb se défend

LE SCAN POLITIQUE – Selon France Inter, le ministre de l’Intérieur aurait été au courant des agissements d’Alexandre Benalla dès le 2 mai. Il est également interrogé sur les trois policiers qui ont transmis les images de vidéosurveillance montrant l’agression, au principal intéressé.

Deux jours après les révélations du Monde sur l’affaire Benalla, les rebondissements s’enchaînent. Elles visent, cette fois, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Selon une information dévoilée vendredi par France Inter, le ministre de l’Intérieur, aurait été mis au courant des faits dès le 2 mai – soit le lendemain de l’agression de plusieurs militants par Alexandre Benalla et Vincent Crase, deux collaborateurs de l’Élysée qui ont été licenciés depuis la révélation de l’affaire.

Le locataire de la place Beauvau, qui affirme ne pas connaître le collaborateur d’Emmanuel Macron, aurait alors fait remonter l’information à la présidence. Gérard Collomb aurait appris quelques heures plus tard que des sanctions avaient été prises, et estimé que l’histoire était «réglée»… Avant de voir les récentes révélations dans la presse.

De nouveaux rebondissements ont récemment bousculé le ministre de l’Intérieur. En effet, trois haut gradés de la préfecture de police ont été suspendus ce vendredi pour avoir extrait des images de vidéosurveillance de la Ville de Paris et les avoir transmises à Alexandre Benalla à la suite de la publication de l’article du Monde. Ces enregistrements montrent les faits survenus le 1er mai à Paris, et mettent en cause l’ancien collaborateur de l’Élysée. Interpellé sur ce sujet, Gérard Collomb fait savoir qu’il «condamne lourdement» les «agissements» des fonctionnaires de la préfecture de police. Il tient à rappeler que des mesures ont été prises pour faire la lumière sur cette affaire. «Le parquet de Paris ainsi que l’Inspection nationale de la Police nationale ont été saisis afin de faire la lumière sur ces faits», a-t-il souligné dans un communiqué.

Affaire Benalla : les images choquantes de son agression sur une jeune femme
Exhumée de Twitter par le Huffington Post, une seconde vidéo d’Alexandre Benalla a été révélée. Il semblerait qu’il s’en soit aussi pris à une jeune femme.
Share
Play

Unmute

Current Time0:00
/
Duration Time1:34
Loaded: 0%

Progress: 0%

Fullscreen

Affaire Benalla: les images choquantes de son agression sur une jeune femme – Regarder sur Figaro Live

«A-t-il encore la capacité d’être ministre de l’Intérieur»

Le ministre de l’Intérieur devrait à nouveau s’expliquer mardi au Sénat, où il sera auditionné à partir de 17h45 par la commission des lois. Cependant, des voix s’élèvent déjà pour réclamer sa démission. Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste, a estimé que le ministre devait répondre à de nombreuses questions. «Que s’est-il passé? Pourquoi a-t-il cherché à minimiser sa responsabilité? Que savait-il réellement? Qu’a-t-il dit à l’Élysée? Quelles sont les consignes qui lui ont été passées? Pourquoi les policiers qui entouraient M. Benalla le 1er mai ne sont pas intervenus?», a-t-il interrogé sur BFMTV. «En fonction des réponses, on jugera de sa crédibilité. Est-il encore en capacité d’être ministre de l’Intérieur, ou est-ce qu’au contraire, il y a nécessité pour lui de passer à autre chose», a conclu le député socialiste.

Qui est Alexandre Benalla ?
François-Xavier Bourmaud, journaliste politique au Figaro, dresse le portrait du chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Elysée, identifié dans une vidéo où il frappe un manifestant le 1er mai.
Share
Play

Unmute

Current Time0:00
/
Duration Time1:42
Loaded: 0%

Progress: 0%

Fullscreen

Qui est Alexandre Benalla? – Regarder sur Figaro Live

Publicités

2 réflexions sur “Lyon, Liban, ou on retrouve Benalla en curieuse compagnie

  1. Pour découvrir des profils identiques à BENALLA…exemple: pigiste devenu journaliste au Cambodge, puis correspondant des policiers corrompus de Phnom Penh puis correspondant des policiers français, puis conseiller pour la lutte contre la pédophilie, puis un patriote se promenant dans les couloirs du ministère de l’intérieur français avec un badge sans restriction, pouvant influencer des juges d’instruction …. protégé par un Juge français, un commissaire divisionnaire et bien d’autres. En réalité ce patriote est un trafiquant d’enfants, de drogue, maitre chanteur… 15 ANS DE MAFIA est le témoignage d’un militaire employé par les services de renseignement de l’armée française pour infiltrer un réseau de criminels. 15 ans après, les criminels sont plutôt à chercher des Légions d’honneur, qu’inquiétés par la justice. BENALLA n’est pas une exception.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :