L’Italie revient sur le devant de la scène

Les obligations souveraines de l’Italie subissent à nouveau d’importants dégagements vendredi.

La politique de resserrement de la Fed avons nous dit va nécessairement faire baisser le niveau de la mer des liquidités, augmenter l’aversion au risque , provoquer un mouvement de deleveraging et de réduction du carry. C’est ce qui se produit et se constae, ceux qui se baignent nus comme l’Italie se voient exposés à la moindre aoccasion.

La politique de Draghi qui repousse sasn cesse les échéances de normalisation et entretient les déséquilibres de l’Italie ne suffisent pas à masquer les problèmes et comme nous l’avons rappelé tout au long de ces derniers jours, les capitaux boudent l’italie, les soldes target 2 en constituent un symptome.

Le ralentissement économique en cours en Europe n’arrangent rien, bien entendu.

Des tensions croissantes au sein du gouvernement italien  alimentent les craintes de nouvelles élections dans le pays alors que les discussions budgétaires commencent. Des rumeurs de démission de Tria circulent, plus ou moins bien intentionnées.

Vagues de dégagements , le rendement du 2 ans s’envole:

Les taux à 10 ans sont au dessus de 3% et le spread par rapport aux Bunds allemands est au dessus de 2,5%!

Les principaux responsables du gouvernement italien se réunissent ce vendredi à pour discuter du budget pour 2019, alors que le gouvernement reste divisé sur le programme des dépenses.

Le ministre de l’Economie Giovanni Tria fait face à des pressions au sein du gouvernement pour mettre en oeuvre un programme de hausse des dépenses susceptible de se heurter aux règles budgétaires de l’Union européenne.

La possibilité que Giovanni Tria soit forcé de démissionner a nourri les craintes des investisseurs concernant un éventuel dérapage budgétaire ou la tenue de nouvelles élections qui donneraient l’avantage à la Ligue d’extrême droite et son dirigeant, Matteo Salvini.

Le rendement du 10 ans s’envole de plus de dix points de base, au-delà du seuil de 3%, à un plus haut de près de deux mois.

L’écart de rendement avec le Bund allemand de même échéance s’élargit ainsi à 261 points de base, contre 230 en début de semaine.

Le rendement de l’emprunt d’Etat italien à deux ans grimpe pour sa part de 30 points de base, à 1,27%, et celui à cinq ans bondit de 25 points de base, à 2,29%.

Les rendements obligataires sont également sous pression en raison des difficultés de Poste Italiane dont le titre perd encore 2% vendredi après avoir déjà chuté de 6% la veille, le mouvement de vente sur les obligations italiennes ayant mis à mal le ratio de solvabilité du groupe.

 

🇮🇹 *ISTAT SEES CONTINUING SLOWDOWN IN ITALIAN ECONOMIC EXPANSION – BBG

Publicités

Une réflexion sur “L’Italie revient sur le devant de la scène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s