Valorisations boursières? Rien n’a changé, les gens sont toujours des gogos!

Pour justifier les valorisations très élevées des actifs financiers, c’est à dire pour justifier les bulles, vos interlocuteurs banquiers vous disent souvent: oui mais ce n’est plus comme avant, le monde a changé.

Les valorisations des actifs financiers sont de 2,7 fois celles qu’elles sont en moyenne historiquement et si elles sont aussi élevées, ced n’est pas parce que les actifs valent plus, non mais c’est parce que ce contre quoi on les échange vaut moins.

La valorisation des actifs c’est un échange, une équivalence qui consiste à dire par exemple la valeur d’Apple , « V », est de 1 trillion de dollars. Ceci ne signifie rien d’autre que la valeur du dollar exprimée en Apple est l’inverse  c’est à dire V divisée par 1 trillion.

Et si vous créez sans cesse de nouveaux dollars vous diluez leur valeur et si en même temps vous réduisez le nombre de titres qui composent le capital d’Apple vous augmentez leur valeur!

Ne cherchez pas les causes des hausses boursières fantastiques enregistrées depuis Mars 2009: elles ont pour origine la politique monétaire.

Et si la politique monétaire change alors les causes vont ou disparatire ou se modifier.

Bien entendu avec un délai car il faut du temps pour que les choses monétaires se transmettent.

La pression qui fait gonfler la bulle et toutes les bulles d’ailleurs, ce n’est pas pression atmospherique, c’es la pression monétaire: l’argent crée cherche sa rentabilité, sa performance et comme les actifs se rarefient alors les prix montent. C’est la concurrecne qui fait monter les prix.

Notez bien que les QE ne sont pas de vraies créations monétaires, ce sont des créations financières c’est à dire qui suivent le circuit financier de par leur canal d’injection. Les QE ne se transmettent au marché fiancier qu’en vertu d’une illusion, d’une croyance, mais c’est une autre affaire, complexe.

Ce qui fait qu’en pratique il y a au moins deux dollars, mais plutot quatre;

-le dollar normal; celui de Main Street dont la valeur est l’inverse du prix des biens et des services

-le dollar financier qui est celui qui est partie prenante dans l’échange que constiue le marché des actifs financiers

-le dollar extérieur qui est celui qui circule hors des USA, qui constitue la dette des USA par exemple et qui sera un jour répudié.

-le dollar virtuel , celui sur lequel on compte dans le cadre de la création internationale de dollars par les banques, le dollar funding.

Le monde est global, les QE s’ajoutent et se complètent, aux mouvements des changes près , ce sont eux qui font monter la pression dans les bulles.

Publicités

Une réflexion sur “Valorisations boursières? Rien n’a changé, les gens sont toujours des gogos!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s