Quand on parle de fragilités…

Ne pas oublier:

La fantastique envolée des émissions de dettes par les institutions non bancaires émergentes depuis 2009; avec trois gros émetteurs, la Chine, le Brésil et le Mexique.

On se reportera à notre dernier éditorial pour comprendre les risques attachés à ce cette situation, les risques d’un éventuel deleveraging au niveau des Peripheriques, lequel remonterait par contagion au niveau du core.

The surge since 2009 of $-denominated EM bond issuance by non-banks is remarkable. It is dominated by China, Brazil & Mexico

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s