Elon Musk grille les shorts.

Elon Musk,  fondateur de Tesla a nnoncé qu’il avait l’intention de retirer le constructeur de véhicules électriques haut de gamme de la Bourse.

En quelques tweets Elon Musk a  indiqué qu’il envisageait de retirer Tesla de la cote mais qu’il en restera le PDG. Il a aussi assuré qu’il avait le financement nécessaire à l’opération.

L’information a provoqué la suspension de l’action à Wall Street, selon la formule consacrée –alors qu’elle s’envolait de plus de 7%. Elle a repris la cotation un quart d’heure avant la clôture et a terminé sur un bond de près de 11%.

Peu avant la clôture de la Bourse, Tesla a finalement confirmé qu’Elon Musk voulait bien retirer le constructeur de la cote mais a précisé dans un post de blog que la décision finale sera prise au terme d’un vote des actionnaires.

Cette annonce intervient au moment où se multiplient les attaques de spéculateurs, qui parient sur l’effondrement de Tesla qui a plus de 11 mds de dettes et aucun benefice. Tesla a l’habitude de ne jamais tenir ses prévisions, mais Musk a promis des bénéfices pour bientot. Son « cash burn », consommation de cash est considerable. Les frais financiers vont augmenter considérablement avec la hausse des taux et donc celle du Libor base des dettes de Tesla.

« J’envisage de retirer Tesla de la Bourse à 420 dollars (par action). Financement assuré », affichait à la mi-séance de Wall Street le compte Twitter certifié d’Elon Musk.

A ce prix, Tesla pèserait plus de 71 milliards de dollars et serait de près de 20 milliards plus cher que General Motors, le premier constructeur automobile américain. Ce serait la plus grosse opération de retrait de la cote, ce qui pose la question du financement.

Où Elon Musk trouvera-il les fonds? Utilisera-t-il le LBO (leverage buy out), un montage financier qui permettrait à un holding créé spécialement pour l’occasion de racheter Tesla en empruntant massivement de l’argent? Auquel cas, il s’agirait,  de la plus grosse opération de rachat d’entreprise par LBO. Le leverage après l’opération serait considerable et on a peine à imaginer un financement assuré avec pareils risques.

Ce record est jusqu’à présent détenu par le groupe énergétique américain TXU Corp qui avait été racheté par les fonds KKR, TPG et Goldman Sachs en 2007 pour 44 milliards de dollars.

Aux dernières nouvelles de nombreux procès seraient deja en preparation sur la forme de l’annonce et sur l’opération elle même. Beaucoup interpretent l’initiative de Musk comme une manipulation de marché boursier. D’autres émettent l’idée que Musk est en difficulté et veut dissimuler quelque chose. A ce stade aucune banque interrogée ne confirme le financement dont parle Musk.
« Je n’ai pas des droits de vote majoritaires actuellement mais je ne m’attends pas à ce qu’un actionnaire en ait si nous quittons la cote. Je ne vendrai pas (mes titres) quel que soit le scénario », a poursuivi Elon Musk, qui détient environ 20% du capital de Tesla. Dans un autre tweet, il a affirmé avoir le soutien des actionnaires. On voit mal comment les actionnaires pourraient exprimer un soutien à un projet dont ils ignoraient tout quelques heures auparavant!

Pour convaincre de potentiels investisseurs réticents, le dirigeant a évoqué la possibilité de créer un fonds spécialisé qui garantirait l’équité entre investisseurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s