Pour nous la fête s’est terminée, l’orchestre a cessé de jouer en Fin 2016. 

Le S&P vu par Kimble. Ouais! Pourquoi pas. Si cela ne marche pas on verra la prochaine fois!

Ce qui nous semble beaucoup plus convaincant c’est ce qui s’est passé fin 2016 , début 2017!

Fin 2016 vous avez eu un plus bas qui était clairement plus bas que le précédent. Regardez le « W » que cela dessine, la deuxième branche est plus basse que la première. Il penche légèrement vers la droite. C’était particulièrement net sur les graphiques courts.

Ce plus bas , plus bas que les précédents indiquait sans aucun doute possible un affaiblissement fondamental; il pointait une fin de tendance haussière. Les acheteurs n’étaient pas au rendez vous habituel. Et puis bizarrement la contrepartie est arrivée. Cétait une contrepartie intelligente, qui savait travailler un marché , avec doigté et discrétion.

A l’époque nous avons diagnostiqué qu’il s’agissait d’achats précurseurs, d’achats d’initiés. C’était en fait l’époque ou par ses coups de fil Yellen préparait l’intervention de février 2017, intervention de reflation coordonnée qui a produit la dernière vague de hausse boursière que l’on observe ensuite. Cette vague de hausse a été relayée et prolongée par les coupes fiscales de Trump qui ont bonifié les bénéfices après impôts  des entreprises.

Les anticipations de ce bonus ont permis une belle étape de hausse qui a fait oublier le fondamental: le resserrement de la politique monétaire.

La cassure de janvier 2018 est venue rappeler le resserrement monétaire par la chute des émergents, la volatilité retrouvée et le mouvement de mise en risk-off.

Ce mouvement de mise en risk-off s’est fait enfaveur du dollar et il a contrecarré la politique monétaire de la Fed. En faveur du dollar et des actifs américains il a encore provoqué une resucée favorable à Wall sSreet.

Mais le fondamental, le déterminant reste le même et c’est le resserrement de la politique monétaire, resserrement qui lorsqu’il n’est pas masqué par des phénomènes annexes réintroduit la gravitation dans le marché financier.

Les observateurs interpretent la situation comme celle d’une tendance haussière continue. Ce n’est pas notre interpretaion nous disons que la tendance haussiere a été cassée en fin 2016 et qu’ensuite par une action manipulatoire on a reussi à la relancer et à la prologer. Mais nous sommes bien dans un été indien. Quelque chose de temporaire …

Depuis nous restons sur cette analyse :

fin 2016 achats d’initiés sur un plan de reflation temporaire; ce plan de reflation vise à donner du temps aux Périphériques pour se préparer à la hausse des taux de la Fed, à la raréfaction du dollar et à la contraction des liquidités produite par le Taper.

Autant dire que c’était une petite reflation transitoire. Une resuccée avons nous écrit et écrivons nous encore.

En résumé, pour nous la fête s’est terminée, l’orchestre a cessé de jouer en Fin 2016.

 

Ce que pense kimble

Did the topping patterns in 2000 & 2007 have anything in common? Yes!  While the S&P was hitting nominal new highs in 2000 & 2007 at each (1), monthly momentum was actually heading lower at each (2).

Of late the S&P is hitting new highs, while monthly which was recently higher than the 2000 & 2007 peaks has been turning lower.

Odds of the S&P repeating the 2000 & 2007 highs? Low!!!

Impact if it would be topping again? High

Bulls might want to keep a close eye on what the S&P does in the next few weeks due to momentum turning lower

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s