Un autre regard sur la croissance US

Les USA donnent les statistiques en séquentiel , par rapport au trimestre précédent. Nous disons souvent que cela fausse les jugements et crée des impressions faussement favorables. Voici les chiffres de croissance, mais cette fois en année sur année, yoy; ils sont bien plus éloquents et expriment mieux la sitaation historique qui est celle de marasme.

Publicités

Une réflexion sur “Un autre regard sur la croissance US

  1. Bonjour Monsieur BERTEZ,

    Juste deux ou trois remarques sur cette courbe. il est d’usage ces derniers temps de gloser à l’envie sur les économistes. Ils l’ont bien mérités dans leur ensemble en se délectant des analyses de court terme et en niant l’histoire la nature et la géographie pour ne concevoir le long terme que comme une suite de vision court terme. En cela ils ont remplis si j’ose dire d’une certaine manière leur rôle social qui est selon moi de justifier à posteriori les décisions prises par nos classes dirigeantes.
    Cependant si l’on utilise une grille de lecture plus classique sans pour autant remonter à MALTHUS nous pourrions dire en première analyse que la croissance c’est du travail et du travail cristallisé (le captal) plus et c’est la le problème de l’énergie et des ressources naturelles modulo un progrès technologique pour lier le tout. La forme de la courbe présentée plus haut me pousse à vous proposer deux solutions qui en fin de compte n’en font qu’une : manque de travail et PT qui s’épuise…..j’attire également votre attention sur le fait qu’en seconde analyse on peut représenter la croissance du PIB comme liée intrinsèquement également à l’énergie consommée par l’économie en question.
    Or justement vous faites souvent référence aux années 70 où les USA ont préféré le grand large et le flottement des monnaies plutôt que choisir entre les donuts et le napalm. Permettez moi de souligner que c’est d’ailleurs dans le même mouvement que tout d’un coups l’essor de l’exportation du nucléaire vers le tiers monde a été cassé pour des motifs en apparence écologiques mais qui de concert avec la dollarisation des échanges du pétrole a permis à notre empire US d’être « sûr » de doper sa croissance à crédit et aussi d’empêcher de potentiels concurrents du tiers mondes de croître et donc de demander a consommer plus d’énergie… en résumé je ne sais pas si vous validerez les idées que je viens d’évoquer, ou tout du moins si vous estimerez qu’elles ne sont pas antinomiques avec les vôtres mais je vous remercie de nous avoir exposée cette courbe qui visiblement m’a suffisamment remuée pour que vous écrive .

    Au plaisir de vous lire
    Cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s