Un atterrissage en douceur parfait, très, très doux!

Nous avons, à plusieurs reprises, attiré l’attention sur les divergences géographiques: le marché boursier américain continue de monter et d’enregistrer des records alors que le reste du monde s’enfonce dans la médiocrité.

Ce phénomène est le signe qu’au niveau mondial l’appétit pour le jeu faiblit.

Au niveau américain les divergences également se multiplient et se creusent; elles ont atteint un point critique ces derniers jours.

Dans ce cas, cela signifie également que l’appétit spéculatif se réduit. On n’achète plus tout indistinctement, on  concentre ses mises et ses paris.

L’illustration ci dessous indique clairement le phénomène: le S&P 500 inscrit des records, mais la combinaison des nouveaux records sur les deux marchés S&P et Nasdaq donne un chiffre en tendance clairement baissière depuis le mois de janvier et encore plus net en février.

Ceci nous conforte dans notre diagnostic : le marché joue les prolongations, il ne s’est pas encore aperçu que le célèbre orchestre de Chuck Prince avait cessé de jouer.

Ceci est conforme à notre compliment adressé aux banquiers centraux, ils ont bien préparé l’atterrissage en douceur- voir nos multiples articles sur ce thème- ils l’ont tellement bien préparé que l’on ne s’en aperçoit même pas.

Un conseil:  ne croyez pas trop à une rotation en faveur des « values stocks », et au fameux rattrapage, quand cela va commencer à baisser, rien n’y fera, vous perdrez sur tout. il n’y a pas de diversification possible dans un marché dont le sous jacent a été constitué par l’abondance et la surabondance des liquidités.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s