Le dollar, un bien commun mondial au service des seuls Etats-Unis; Sous la surface, cela se disloque.

Il n’y a aucune interprétation satisfaisante à ce qui se passe sur les marchés.

Aucun scénario n’est véritablement explicatif. Tout ce que l’on voit passer est partiel et contradictoire.

Les mouvements, les corrélations observées n’expliquent rien. ne parlons pas des imbécillités qui s’écrivent sur les effets de la Trade War, les explications des anomalies par la Trade War sont typiquement le refuge de l’ignorance. Les problèmes de la Chine, son ralentissement sont bien antérieurs aux attaques de Trump et ces dernières n’ont pour l’instant rien changé aux tendances profondes.

Ce qui nous semble sur, à observer les marchés des changes, c’est qu’il y a quelque part un scénario du dollar fort ou rare qui se joue. Un scénario du manque de dollars. Il suffit de regarder  la faiblesse de l’euro, de la roupie indienne  et du CNY, le Yuan. Et ceci est confirmé par les mesures toutes récentes de la Banque Of China, elle visent moins à soutenir l’économie qu’à alléger les tensions monétaires.

J’ai tendance à penser que ce qui est au coeur de la situation c’est la pénurie de dollars, les uns en manquent , les autres en ont.

Ceux qui en manquent, le ROW,  s’asphyxient et ceux qui en ont, les USA  prospèrent.

Le monde utilise un bien commun, -une monnaie ne joue ce rôle que si c’est un bien commun , c’est à dire si elle est acceptée-, le monde utilise un bien commun mais qui n’est pas commun, il est accaparé, géré par un seul souverain. Et les objectifs de ce souverain ne sont pas le bien commun, mais au contraire, la restauration de la prééminence, c’est dire la domination. Il y a contradiction systémique entre le caractère bien commun du dollar et le mode de gestion de ce bien commun.

Voila le fond du problème. Mais le dire abstraitement ne suffit pas car il faut le décliner logiquement, pratiquement et techniquement. or la technique est tellement complexe que l’on s’y perd.

Mon hypothèse est que le symbole de la situation monétaire et financière est celui du découplage des marchés. Le marché financier américain continue d’être « bien » alors que les autres marchés sont en berne. Et alors que je croyais que ceci était du aux divergences économiques, je commence à penser que ce n’est pas le cas. Selon  mes dernières convictions, les divergences entre les marchés US et le ROW ne viennent pas de l’économie mais des monnaies, de l’accès aux monnaies, et des changes.

En clair, mais je dis ceci presque pour masquer mon ignorance des mécanismes profonds qui sont à l’oeuvre, ce qui est premier et cause primaire, c’est un problème de « dollar ». Cela est particulièrement net sur les marchés asiatiques.

La hausse du dollar, sa raréfaction , son accès plus difficile, tout cela est déflationniste pour le reste du monde, le ROW, mais pas pour les USA! C’est difficile à admettre et encore plus à comprendre mais c’est ce qui est vraisemblable. Il y a sous l’écorce, sous la surface  des économies et  des marchés , un mouvement tectonique et il concerne « l’availabilité » du dollar. Cela se passe au plus profond du système, dans la tuyauterie cachée, celle que même les banquiers centraux ne comprennent pas. Je suppose que le pool de « dollars » qui se situent hors des Etats-Unis doit être en train de s’assécher ou quelque chose comme cela.

Ce serait ainsi qu’il faudrait interpréter le découplage des marchés financiers, et non pas en fonction des activités économiques supposées. Ce que l’on « jouerait » ce ne serait ni la reflation ni la déflation, ni la croissance ni le ralentissement, ni l’inflation ni son absence, non ce serait autre chose de plus fondamental et surtout moins visible. L’accès au dollar.

Les divergences du marché mondial, la brutale chute des Treasuries US, le comportement de l’or, la faiblesse de l’euro et du Yuan , tout cela n’est pas redevable d’un schéma classique simple. Le déficit crée par Trump n’est pas important par lui même, il est  central parce qu’il suce, sucks les »dollars » .

Selon nous, les marchés jouent un découplage , cela parait acquis, mais pas un découplage économique, un découplage monétaire entre ceux qui ont accès au « dollar » et ceux qui n’y ont pas ou qui y ont moins accès. Le problème en d’autres termes est bien la liquidité dans le monde mais pas n’importe quelle liquidité, la liquidité en » dollars » . Ce qui explique que le maintien de la planche à billets de la BCE et du Japon ne remplacent pas la disparition de celle des Etats Unis.

Les USA sont très bien placés pour résoudre aisément ce problème , c’est certainement le scénario de Powell si j’en crois ses propres déclarations , mais les autres pays non, ils sont très mal placés.

La hausse brutale des taux du 10 ans US, avec un très gros différentiel,  rend de plus en plus attirants les fonds d’état US, elle suce, elle « suck » la liquidité mondiale. Tout comme les bruits de bottes militaires. Tout comme les rapatriements des profits des entreprises.

En résumé ne vous laissez  piéger ni par les mensonges du FMI ni par ceux de Draghi, ce n’est pas la Trade War qui provoque une dégradation des perspectives économiques globales et singulièrement dans le ROW, non, c’est la politique monétaire américaine et l’incapacité des autres pays souverains à traiter ce problème et à retrouver leur souveraineté. Ou simplement une autonomie.

Le monde s’est laissé piéger par la facilité et singulièrement les Allemands et les Chinois, ils ont voulu profiter de la situation dans laquelle les USA étaient déficitaires, exportaient des dollars et autres morceaux de papier libellés en dollars  , inondaient le monde de liquidités mais ils n’ont jamais imaginé qu’un jour  cela pourrait cesser!

Nos dirigeants sont nuls , archi-nuls , ils sont été imprévoyants et lâches! Il faut que cela se sache.

Le dollar tightening

Ci dessous quelques graphiques troublants 

la corrélation entre l’or et le Yuan

.La hausse brutale des rendements des Treasuries US

Quand les corrélations s’inversent.

Le DXY flirte avec sa résistance supérieure , mais la rareté du « dollar » ne se manifeste pas à ce niveau.

Le ralentissement des importations américaines en provenance de Chine a débuté bien avant la Trade War, la Trade War n’a rien changé.

Le ralentissement chinois lui aussi vient de loin, simplement il a été interrompu par la reflation mondiale concertée de l’accord, du consensus de Shanghai piloté apr Yellen.

Le ralentissement mondial selon JPM 

L’Allemagne abaisse ses prévisions économiques :

Economy Ministry cuts GDP growth forecasts: – for 2018 to 1.8% from 2.3% – for 2019 to 1.8% from 2.1% – for 2020 expects 1.8% as well. /via

 

Publicités

8 réflexions sur “Le dollar, un bien commun mondial au service des seuls Etats-Unis; Sous la surface, cela se disloque.

  1. Le vrai joueur de poker non seulement il triche chaque fois qu’il peut mais en plus, il ne s’assoit pas a la table de jeu sans etre bien arme. Et son but est de gagner tout et tout emporter.
    ,, The winner thake it all ».
    Quand il sent qu’il perd et que ses tricheries sont comprises, mises a jour, le vrai joueur de poker avant de renverser la table et sortir le flingue, tente un dernier coup, en general un coup de poker menteur, il veut tirer le tapis sur lequel se trouvent ses adversaires.
    L’empire US c’est constitue par achat avec des dollars ainsi gagnes. La Californie a ete achetee, la Louisianne aussi, l’Alaska, etc. Recement regarder comment le fond de pensions Apollon Management a achete le Chypre pour une poignee de dollars a mois de 10 % de la valeur des hypotheques. Les joueurs de poker prepare un coup finnancier au ROW pour ensuite l’acheter pas cher via les banques en faillite, selon le modele Chypre … !?
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/la-banque-de-chypre-vend-2-7-milliards-d-euros-de-creances-douteuses-pour-ameliorer-ses-performances-788659.html
    ps. le dollar n’est pas notre bien commun, il ,, notre monnaie et votre probleme » !

    J'aime

    1. A partir du moment ou l’acceptation d’une fiat money ne résulte que d’un consensus, c’est un produit social, un bien commun.

      Le probleme est que nous avons été trompés par les promoteurs du système monétaire mondial, puis par les promoteurs de l’euro , ils nous ont vendu une monnaie qui aurait du être la notre, souveraine et nous n’avons qu’une monnaie serve parce que nos banques sont serves et dépendantes du bon vouloir US de les refinancer en dollars ou non.

      Imaginez vous ce que vaudrait le malheureux euro si les USA utilisaient toutes leurs armes et empéchaient la Deutsche Bank et BNP Paribas d’accéder au refinancement en dollars? Que vaut la monnaie de crédit produite par nos grandes banques si les USA tirent le tapis? j’en arrive à penser, sans encore le soutenir, que l’euro n’est pas notre monnaie, c’est un avatar, un batard du dollar.

      J'aime

      1. ,, Les banques, je les ferme. Et les banquiers, je les enferme ! „
        Avant le 3 janvier 1973 cțetait l’etat qui emettait du credit, mais je ne pense pas qu,on reviendra de sitot a cette situation, probablement jamais.

        Merci de votre reponse et de nous faire partager votre travail de reflexion.

        ps. hier soir salle comble au Theatre de poche de Montparnasse pour

        http://www.theatredepoche-montparnasse.com/project/dialogue-aux-enfers-entre-machiavel-et-montesquieu/

        franchement, une piece a voir et y mediter …

        J'aime

      2. Avant 1973, l’Etat empruntait…. je suis lasse des légendes urbaines, l’état a toujours emprunté, seulement il avait alors le crédit beaucoup moins facile qu’avec la mise sur le marché international qu’ont fait Mitterrand Berregovoy et les autres dans l’ombre…Ils se sont financé à crédit sur le dos des générations à venir et les autres ensuite ont fait de même….clientélisme et facilité, … dirigeants égoistes et incompétents.

        J'aime

      3. L’ euro un bâtard du dollar ? Oui, plus exactement un « faire-valoir » du dollar… et certainement pas le concurrent que l’on aurait pu imaginer à sa création !

        J'aime

  2. Merci pour votre article, toujours très intéressant.
    Je me demande si la baisse actuelle de l’or n’est pas doublement due au dollars:
    Déjà, pour trouver de rares dollars, on vends de l’or, ensuite l’or ne rapporte rien alors que les treasuries US ont un rendement alléchant …
    Il faut reconnaître qu’ils sont bons sur ce coup là … ils protègent ainsi leur meilleure arme de la seule alternative crédible possible…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s