Billet. Toujours plus …de tout ce qui échoue! L’avenir dans le rétroviseur.

j’ai expliqué à longueur de colonnes que la solution à la crise de surendettement après 2008 avait été si on ose dire de produire toujours plus d’endettement.

j’ai expliqué que la solution à l’insuffisance du taux de profit pour mettre en valeur le capital avait été de créer toujours plus de capital fictif, c’est dire de créer de faux effets de richesses.

j’ai expliqué que face à l’insuffisance de la demande pour faire tourner la machine économique, on faisait pression pour baisser le pouvoir d’achat des salaires et  des retraites.

J’ai expliqué que …. les élites ont un pet dans la tête, elles ne savent pas se remettre en question, elles ne savent que faire toujours plus de tout ce qui échoue et que leur argument pour expliquer leur échec est toujours le même: on n’en a pas fait assez!

Lisez l’affirmation de Macron ci dessous, elle est révéaltrice de ce que je souligne: on n’en a pas fait assez …

C’est une idéologie que ce « on n’en a pas fait assez« .

Cette idéologie n’a aucun fondement logique d’une part et aucun fondement pratique d’autre part car tout indique, c’est une vérité scientifique , qu’un système s’adapte mieux, est plus efficace et plus adapté au monde extérieur quand il est diversifié. C’est la diversité qui permet la multiplication des essais et erreurs,  la sélection  de ce qui marche le mieux;  et non pas la standardisation/ uniformisation.

Chaque pays a besoin d’une monnaie adaptée a ses caractéristiques, à ses atouts , a ses projets et grâce à cette monnaie qui est scientifiquement l’équivalent d’un catalyseur des échanges, grace à cette monnaie il prospère . Et si il prospère alors, il a les moyens de sa souveraineté et de sa non-dépendance.

D’où d’ailleurs les travaux remarquables qui sont effectués sur les systèmes à deux monnaies , travaux inspirés des découvertes de la physique et de la thermo dynamique.

Macron est un idéologue, pas un penseur. Ma conviction est qu’il y a un potentiel en lui, mais que ce potentiel ne peut se manifester car il est sous influence, il est englué dans ce que l’on appelle « la dette ». Dis moi qui t’a fait roi? Macron doit advenir, se libérer. C’était une digression.

Plus loin encore, au dela de l’euro et de la dépendance à l’égard du système allemand, comment oser soutenir que l’appartenance au système impérial du dollar par exemple facilite la souveraineté comme il le suggère ci dessus alors que ce système produit une dépendance, une vassalisation dégradante pour les Périphériques dont nous sommes et une rente de seigneuriage pour les américains. Que ce soit vis à vis des Allemands ou vis à vis des Américains, c’est nous qui leur donnons les moyens de nous dominer. Et ils osent nous dire: « vous n’avez qu’à faire comme nous »!

Comment oser dire cela alors que l’ordre américain inique, profiteur et historiquement dépassé est imposé par les sanctions, par l’overreach des juridictions américaines?

Comment oser dire cela alors que nous subissons l’humiliation de  l’affaire iranienne?

Non, ce qui est globalement, à l’échelle du système, efficace, productif et porteur de liberté, de dignité et de prospérité c’est la diversité, pas l’alignement. Ce qui produit c’est l’animus des peuples , leur élan vital, leur génie, pas celui des politiciens et des ponctionnaires.

Il faut non pas renforcer l’Europe mais un faire un nouveau système non centralisé, avec diversité et compétition à l’intérieur avec l’objectif que celui qui s’adapte le mieux tire l’ensemble vers le haut. Voila comment il eut fallu raisonner avec les britanniques au lieu de faire du Brexit une médiocre punition politicienne étriquée à la Merkel et Schauble.

L’idéologie de Macron est celle des élites financialisées: il ne s’agit pas pour elles d’intérêt général, il s’agit d’un intérêt de classe: maintenir en exploitation  le maximum de capital possible, le rentabiliser au maximum alors même que les valeurs sociales indiquent que ce capital est inadapté, excédentaire et qu’il asphyxie le pays. Le capital, c’est le mort et le pays c’est le vif; le mort se nourrit du vif, pourquoi pas, mais au moins qu’il n’empêche pas son progrès.

l’idéologie de Macron c’est: le mort doit primer sur le vif. C’est suicidaire car le mort ne peut se reproduire lui même il lui faut exploiter le vif qui, comme l’âne porte le fardeau mais a besoin d’eau et de fourrage. Et d’un fourrage non pas stagnant, mais d’un fourrage de plus en plus riche au fur et à mesure que les besoins sociaux s’enrichissent et se diversifient.

L’idéologie qui domine en Europe, idéologie néo libérale attardée maintenant est une idéologie qui correspondait aux besoins du système dans les années 60 et 70. elle est dépassée.

Le modernisme de Macron nous  adapte aux problèmes des années 70, c’est à dire d’il y a 50 ans. Macron fait ce que les gens comme Chirac par exemple auraient du faire au lendemain du choc pétrolier des années 70.  Il construit notre avenir dans le rétroviseur.

Pourquoi? Parce qu’il n’est ni nommé, ni choisi par le peuple. Il a été imposé d’en haut par la classe qui représente précisément ces années passées, la classe qui est nostalgique des années 30, cette classe qui n’a pas digéré les années folles du Front Populaire, celle qui a admiré le système allemand, celle qui ne voit d’autre salut pour elle que dans la kollaboration. Cette classe qui est au pouvoir depuis les années 60 , cette élite cooptée de capitalisme monopolistique d’état,  incapable d’imaginer autre chose que la voie de la surexploitation du facteur travail, incapable qu’elle est d’innover.

La preuve, cette élite est absente de tout ce qui marche, de tout ce qui est porteur, c’est une élite compradore, une élite à la remorque.

 

Publicités

3 réflexions sur “Billet. Toujours plus …de tout ce qui échoue! L’avenir dans le rétroviseur.

  1. Il faut noter l’aberration du raisonnement de Macron « il faut renforcer la zone euro » ce qui débouchera sur la « construction d’une souveraineté économique, commerciale et financière des états membres ».

    Évidemment plus de zone euro implique moins de souveraineté des états.

    Ce qui est étonnant, et reste une énigme intéressante à étudier, n’est pas cet oxymore ou la faute de logique. Après tout on vit dans un monde où tenir la posture est plus important que le raisonnement qui la soutient.

    Non, ce qui est intéressant c’est qu’on puisse balancer ça et que ça passe comme une lettre à la poste. Qu’on puisse ouvertement penser faux avec l’assurance que de toute manière la vérité et la fausseté n’ont plus aucune importance; que c’est même inutile de dénoncer avec force la fausseté, que cela ne sert à rien.

    Parce que c’est bien de cela dont il s’agit. Dans le vide personne ne vous entend crier…

    J'aime

  2. Mr Bertez,

    1. les euro-bonds absents lors de la création et mise en place de notre fameuse monnaie, ne sont-ils pas tout simplement la pièce manquante au puzzle de l’Europe ?

    2. Sur la raison profonde qui fait que « cela passe »… (on a d’ailleurs l’impression que tout passe de + en +, + c’est gros et monstrueux, + ça passe… cf la valise diplomatique de MBS), ne faut-il pas plonger dans ce que vous nommez la théorie des profondeurs, dans ce que communèment on peut designer comme la psychologie collective, à savoir que la trivialité de la situation échappe à l’ensemble des observateurs qui pêchent par excès de compétences.

    En d’autres terme, on est arrivé tellement loin dans un monde dé-historisé, dépolitisé, déconscientisé ; le monde ne se basant plus que sur des CA, des marges, des ventes, des dettes, de la consommation de masses ; eh bien nulle réaction n’est possible désormais car les populations assistent « médusées », « sodomisées » (=changées en statues de sel) à leur propre mise à mort (de conscience, de culture, de morale).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s