Les dépêches dimanche 21 Octobre, l’affaire Khassoghi devient une affaire de politique intérieure américaine.

Erdogan vient d’annoncer qu’il présenterait le résultat de l’enquête mardi . Il promet rien moins que la « naked truth » sur le meurtre.

Rien de bien passionnant sur le front Saoudien.

La dernière version a manqué son but. Elle vise à faire porter toute la responsabilité de l’assassinat sur l’équipe de branquignols qui a tué Khassoghi: ils auraient été pris de panique quand il a crié et se seraient donc affolés au point de faire n’importe quoi, c’est à dire de  l’assassiner. Personne ne croit à cette version mais surtout personne ne fait semblant d’y croire et c’est le fait nouveau.

La version améliorée reconnaît les faits mais elle affirme que tout cela a été accompli  sans accord de MBS qui aurait donné un blanc seing général pour ramener les dissidents en Arabie Saoudite. Ce a quoi les médias Qataris et autres répondent en affirmant que les coups de téléphone passés à MBS pendant l’opération prouvent qu’il était au courant et que d’autre part les enregistrements audios prouvent que tout était planifié. Les Turcs auraient maintenant  fournis ces enregistrements à la CIA. Le Prince Khalid al Faisal, envoyé par le Roi aurait lui aussi consulté les enregistrements.

Dans un premier temps Trump trouvait la dernière version  crédible, mais après les discours de Biden et les articles du Washington Post Trump a changé de version et maintenant il exprime plutôt clairement son refus de gober le canular.

Pourquoi? Tout simplement parce que le sentiment tourne aux USA et que l’attention n’est plus tournée vers l’Arabie et MBS , non elle est tournée vers la réaction  scandaleuse  de Trump qui voulait aider les Saoudiens à monter un cover-up.

L’opinion américaine, bien prise  en mains par les médias et avec le WAPO en tête, a accompli un virage et elle considère que c’est un thème majeur de la campagne pour pour les  Mid-term. Ainsi on épingle Trump pour son cynisme et son mercantilisme. Pour une fois les opposant démocrates sont du bon côté du manche de la morale. D’ou le revirement plutôt grossier de Trump qui maintenant n’accepte plus de couvrir MBS et joint sa voix aux demandes d’enquête approfondie et crédible.

Du côté de la Turquie , je ressens comme un flottement. A noter que Erdogan ne s’est toujours pas exprimé directement sur l’affaire, ce qui indique bien non pas qu’il en ignore les tenants et aboutissants, mais qu’il préfère attendre pour en tirer le meilleur parti. En attendant il laisse les Saoudiens et peut être Trump s’enferrer.


 


[BloombergQ] Major WTO Showdown Looks Harder to Avoid as U.S., China, EU Spar

[Reuters] Italian deputy PM says government will not lower 2019 deficit goal

[Reuters] China’s September new home price gains led by smaller cities

[Reuters] Exclusive: U.S. weighs new warship passage through Taiwan Strait

[BloombergQ] Run For The Exits. China’s Talking Up Stocks Again

[WSJ] Italian Credit Downgrade Likely to Add to Pressure on Europe’s Markets

[WSJ] The Crisis in U.S.-China Relations

[FT] BlackRock: a vast money machine splutters

[FT] Taiwanese protesters step up calls for independence

Publicités

Une réflexion sur “Les dépêches dimanche 21 Octobre, l’affaire Khassoghi devient une affaire de politique intérieure américaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s