Les dépêches, lundi 22 octobre après midi

L’attention revient sur le meurtre de Khassoghi, la Turquie distille des informations toutes plus sinistres les unes que les autres. après avoir fourni des indications montrant que MBS avait eu des contacts téléphoniques avec Khassoghi pendant l’épisode sanglant. La   Turquie démontre que tout a été prémédité avec mise en place d’un double de Khassoghi pour faire croire qu’il était sorti vivant du consulat.

Khassoghi et son double:

Nous vous rappelons que Erdogan doit s’exprimer demain et il prétend révéler la «  »Naked Truth ».

Le crime saoudien a dégénéré en affrontement domestique aux USA. On reproche à Trump d’avoir maladroitement tenté de couvrir MBS et de se montrer cynique sans considération pour les valeurs morales. Des personnalités de tous bords enfoncent le clou et réclament des sanctions exemplaires contre MBS et l’Arabie. Ceci déborde sur le guerre du Yemen , une campagne se développe contre cette guerre. La remise en  cause de l’alliance de Trump avec MBS peut modifier la situation au Moyen Orient . Certains n’hésitent pas à titrer que les alliances explosent. Israél reste silencieux.

A lire un bon papier/discussion du Think Tank Carnegie 

L’une des idées fortes de ce papier c’est qu’il n’ y a personne pour faire respecter les règles dans le monde, les Etats Unis manquent à leur mission: « We have a crisis of strongmen and weak leaders, from the Middle East to the United States ».

« Jamal Khashoggi’s disappearance has made it very clear that not only are governments in the Middle East inept, but that the United States has no moral authority, offers poor leadership, and has very little leverage to sway the behavior of its regional partners. And we can’t trust anyone. » 

La suite sur :

http://carnegie-mec.org/diwan/77503

 

Le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat de son pays à Istanbul a été « sauvagement planifié », a affirmé lundi un haut responsable turc, ajoutant que « des efforts conséquents » avaient été déployés pour le dissimuler.

« Nous sommes face à une situation qui a été sauvagement planifiée et des efforts conséquents ont été déployés pour dissimuler » ce meurtre, a déclaré lors d’une conférence de presse à Ankara Omer Celik, porte-parole du parti au pouvoir en Turquie (AKP).

« C’est un crime extrêmement complexe », a ajouté M. Celik. « J’espère que tous les éléments seront mis au jour et que les responsables seront punis, de sorte que ce genre de choses ne traversera plus jamais l’esprit de quiconque », a-t-il poursuivi.

Ces déclarations surviennent à la veille de révélations promises par le président turc Recep Tayyip Erdogan au sujet de cette affaire qui a choqué la communauté internationale et terni l’image du prince héritier du trône d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, dit « MBS ».

Khashoggi, un journaliste critique du pouvoir saoudien âgé de 60 ans, a été tué le 2 octobre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

D’après des responsables et des médias turcs, le corps du journaliste a été démembré après ce meurtre soigneusement prémédité et mis à exécution par une équipe de 15 personnes.

Après avoir dans un premier temps affirmé que Khashoggi avait quitté le consulat vivant, Ryad a reconnu que le journaliste y avait été tué, tout en affirmant qu’il s’agissait d’une « opération non-autorisée » par le pouvoir, et dont « MBS » n’était « pas informé ».

Mais la presse turque a démonté cette ligne de défense lundi.

Le quotidien Yeni Safak, proche du pouvoir, a affirmé qu’un membre du commando ayant tué Khashoggi avait appelé à plusieurs reprises le directeur du bureau du prince héritier, Bader Al-Asaker après le meurtre du journaliste.

Lors de sa conférence de presse lundi, M. Celik a par ailleurs rejeté les « allégations » selon lesquelles l’enquête sur la mort de Khashoggi ferait l’objet d’intenses tractations entre Ankara et Ryad.

« Ces allégations sont contraires à l’éthique », a-t-il déclaré.


 

 Trump Declares « National Emergency » As Mexico Loses Control Of Migrant Army

 


[BloombergQ] Stocks Jump After China Rally; Italian Bonds Climb: Markets Wrap

[Reuters] Stock futures rise after China rally, Italy’s budget relief

[BloombergQ] Chinese Stocks Rally Most Since 2016 as State Steps Up Support

[BloombergQ] Kudlow Blames China for Not Engaging Ahead of Trump-Xi Meeting

[Reuters] Italy tells EU it is sticking to budget plans, keeps eye on debt, deficit

[Axios] « He wants them to suffer more »: Inside Trump’s China bet

[BloombergQ] Inflation Creep Is Real, Morgan Stanley Says

[BloombergQ] China Breaks Six-Month Streak of Accelerating Home-Price Gains

[Reuters] China slams Pompeo’s ‘malicious’ Latam comments amid influence battle

[BloombergQ] China’s $195 Billion Debt Splurge Has Less Bang Than You Might Think

[Reuters] Chaotic Brazil presidential campaign careens into final week

[WSJ] Banks’ Golden Deposits Are Heading Out the Door

[FT] Chinese equities rally after government support signals

[FT] Larry Kudlow accuses China of refusing to engage on trade

Publicités

Une réflexion sur “Les dépêches, lundi 22 octobre après midi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s