Le déclin de la Deutsche Bank n’est pas que boursier ou financier, c’est un reflet

Le déclin de la Deutsche Bank n’est pas que boursier ou financier: il reflète les contradictions Allemandes, ses faiblesses fondamentales et ses déséquilibres. L’Allemagne est u oiseau de beau temps. L’Allemagne a un  pied dans un monde global anglo saxonnisé mais en même temps elle veut continuer de mener une politique orthodoxe, gouvernée par ses règles, les siennes.

Le pire est que cette contradiction est transmise à l’ensemble de la Construction Européenne et qu’elle touche plus durement les pays batards comme la France, à cheval entre le Nord, le Sud et le monde Anglo  Saxon.

La bourgeoisie Française et le MEDEF ont choisi le mauvais cheval. Le mauvais arrimage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s