Je n’aurai aucune raison de m’acharner  contre les banques européennes si … si je n’en étais pas tenu pour responsable.

Je n’aurai aucune raison de m’acharner  contre les banques européennes si … si je n’en étais pas tenu pour responsable.

Les disposition de l’Acte bancaire européen prévoient que les  déposants peuvent et même doivent être tenus responsables en cas de défaillance de leur banque, ils sont en quelque sorte encore  plus que  prêteurs ils sont quasi actionnaires de cette banque? Plus mal lotis que les actionnaires car ces derniers peuvent vendre leurs titres alors que vous vous êtes condamnés à la bancarisation. 

Or pour etre responsable il faut , c’est la contrepartie, être informé, c’est le droit, la contrepartie  la plus élémentaire. Et puis il faut avoir son mot à dire. Le mot à dire, je le dis à votre place : les actionnaires actuels des banques doivent remettre au pot, ils doivent recapitaliser et en plus cesser les gabegies. Cesser les gabedies en se distribuant des bonus scélérats et en réalisant des opérations spéculatives. Il faut aussi cesser les opérations politiques et stopper tout ce qui n’est motivé que par la concussion, la corruption et la flagornerie.

Le cours de bourse des banques euros ne cesse de baisser, c’est un véritable effondrement que nous signalons régulièrement. Il s’effondre sous le poids des ventes. Ce n’est pas le public qui vend, ce sont les initiés, les autres banques; elles connissent leur situation réelle et celles de leurs consoeurs. Les banques sont des initiées systémiques sur elles même.

Nicila Perrin de chez Agora ose aborder le problème , docs à l’appui. 

Voici mon avis; le marché des fonds d’état en  est bidon, il est faux car les prix sont surévalués; la BCE soutient les cours. Or tout ce qui est soutenu finit un jour par tomber. Ceci signifie que les actifs des banques sont vulnérables en cas d’arrêt des achats d’obligations de la BCE et que de proche en  proche toutes les actions sont également surévaluées puisque leur vzaleur dépend des taux et donc de la valeur des fonds d’état. En clair et pour résumer les actifs des banques euros sont des valeurs de convenance, comme celle qui est leur phare; la Deutsche Bank. mais les passifs, les dettes des banques euros eux sont bien réels! Et ce qu’elles doivent, elles le doivent. la réalité est que l’actif est bidon face à un actif bien réel et exigible . 

Les Allemands le savent et ils ne veulent pas payer et subir les risque de déconfiture des banques euros donc ils ont exigé que ce soient les déposants de chaque pays qui paient à leur place. 

J’y insiste :

La baisse des cours boursiers des banques euros  est provoquée par les ventes. Ce ne sont pas les ventes du public mais les ventes d’intiés. Les banques et leur tour de table sont des initiés donc eils s connaissent leur situation et celle  de leur consoeurs. Et elles vendent . Les banques sont structurellement initiées sur elles même! 

Voici un extrait d’un papier d’Agora , vous avez le lien  pour voir l’ensemble. 

Au moins trois craintes expliquent la chute du secteur bancaire européen en bourse depuis 2018

Dans une note en date du 29 août, la filiale du groupe BPCE s’est interrogée sur ce sujet qui la concerne d’assez près.

natixis banques de la zone fabriquent-elles leurs difficultés futures

L’équipe de Patrick Artus relevait trois difficultés auxquelles nos établissements bancaires sont confrontés :

« – L’accumulation de risque de taux d’intérêt dans les bilans des banques, avec la distribution de crédits à taux fixe à taux d’intérêt bas ;

 – La hausse des primes de risque sur les dettes des banques plus forte que sur les crédits ;

 – La courbe des taux d’intérêt plate qui empêche les banques d’accumuler des profits avant que la croissance de la Zone euro ralentisse. »

La deuxième phrase signifie que les banques empruntent pour plus cher qu’elles ne prêtent…

Pour Natixis, telles sont les raisons qui expliquent le fort recul du système bancaire européen en bourse depuis 2018 :

Graphiques Eurostoxx secteur bancaire Natixis

La valeur des banques européennes a par ailleurs complètement décroché par rapport à celle des banques du monde à partir de 2008.

graphique Valeur des banques européennes par rapport aux banques mondiales système bancaire européen

Pour Bruno Bertez, « il est impossible que les marchés se trompent à ce point et aussi longtemps en décotant les banques européennes. »

Le risque de taux d’intérêt, le péché mignon des banques françaises

 Notez que le premier risque évoqué par Natixis concerne tout particulièrement les banques françaises.

En effet, une étude publiée début mai par la Banque de France montre que non contente de s’être fait une spécialité des usines à gaz fiscales, la France est également un gros producteur d’usines à gaz à caractère financier.

Le papier complet:

 

http://la-chronique-agora.com/systeme-bancaire-euro-deutsche-bank/

Publicités

2 réflexions sur “Je n’aurai aucune raison de m’acharner  contre les banques européennes si … si je n’en étais pas tenu pour responsable.

  1. La HSBC permet d’ouvrir des comptes multi devises, peut être une bonne option ?
    Il y a aussi les portefeuilles électroniques type Transferwise, mais méfiance sur les garanties (dans ce cas cependant il semble que ce soit la Barclays)
    Les taux de conversion EUR USD ne sont pas favorables chez HSBC.. Mais en passant par un compte électronique pour le transfert cela pourrait le faire

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s