Pour comprendre. Le lien entre la dette européenne et les gilets jaunes? Evident mon cher Watson

Le lien avec les gilets jaunes ? Il est évident c’est la situation de surendettement en Europe.

Face au surendettement, pour maintenir la fiction de la solvabilité du gouvernement et des banques,  il faut surexploiter les salariés , baisser les dépenses sociales et faire chuter les niveaux de vie, il faut imposer la régression. Le climat étant un prétexte bien entendu.

Tous les spécialistes honnêtes savent qu’il n’y aucune demande pour financer les déficits et les renouvellements de dettes des pays européens , que les taux d’intérêt sont artificiellement bas et que si la BCE venait à se retirer du marché alors ce serait la catastrophe car il n’y aurait plus d’acheteurs tandis que les pays souverains ne pourraient payer les taux d’intérêt exigés par les marchés.

Voila tout est dit, voila la raison de la paupérisation et en même temps la raison de la révolte. Le reste n’est que déclinaison de ce qui vient d ‘être énoncé.

L’Europe ne tient que par les achats de la BCE , par les taux négatifs sur une grande partie des dettes .  Bref par  des artifices monétaires exceptionnels qui ne peuvent durer en raison de la politique américaine.

Publicités

2 réflexions sur “Pour comprendre. Le lien entre la dette européenne et les gilets jaunes? Evident mon cher Watson

  1. Il est évident que la charge de la crise de 2007 à été attribuée aux citoyens pas aux responsables , disons, le monde la finance. Il eut et le sauvetage et le rachat des banques par l’endettement public mais, et surtout, la BCE a décidé de fournir des liquidité par « l’impression » de monnaie aux financier tout en refusant de donner l’accès à cette « bouffée d’oxygène » aux états.
    Faisant ce choix, la BCE (et la FED et le FMI) a permis aux financiers de propulser au zénith leurs bénéfices créant ainsi les potentiels d’une crises jamais connue, alors que si l’argent avait été fourni aux états pour investir dans les infrastructures physiques (infrastructures) ou sociale (enseignement) cet investissement aurait permis non seulement, par effet retour, de financer les dettes étatiques mais aussi de créer de l’activité économique productrice.
    Par ailleurs n’oublions pas que lors de banqueroutes ce sont toujours les petits investisseurs qui perdent tout sans capacité de se relever.
    Le système financier libéral maximalise toujours sont profit égoïste en plumant les « petits ».
    Et comme vous l’expliquiez bien, les banques centrales et le FMI se portent toujours bien quand les états sont endettés. Celles-ci devraient être soumise au politiques pas l’inverse. Et c’est ce définitivement très mauvais choix qu’a consacré le traité de Maastricht.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s