Billet: Réponse élaborée pour un lecteur qui s’interroge sur les casseurs; Le peuple bande encore.

Vous tombez dans le piège tendu par le Ministère de l’Intérieur et ses conseils occultes: vous consacrez du temps à vous interroger sur la dérive infecte des destructions alors qu’il faut se concentrer sur le flot, le flux principal qui porte le mécontentement.

Il faut beaucoup de force, de ténacité et de clairvoyance dans des moments pareils quand on est abreuvé de propagande vicieuse.

Ne confondez pas l’ombre, l’écume, c’est dire le spectacle des casseurs tourné en boucle avec le réel qui est la marée.

Le réel ce sont  les dizaines de milliers de braves gens qui disent leur détresse en manifestant parce qu’ils n’ont pas d’autre moyen de la dire. Ces gens bien recréent un lien social, ils retrouvent une dignité, un sens à leur vie, un sens   que l’on s’emploie à leur confisquer depuis trente ans. On a confisqué leur vie, on les rend étrangers à eux mêmes, à leurs proches, à leur famille, à leurs ancêtres. Et bien sur on les rend étrangers à  eux même en les aliénant dans un monde construit par d’autres et surtout pour d’autres.

La lutte est une lutte contre la perte de soi, contre l’aliénation, contre le fait qu’on vous prive de votre vie et votre vie, vous qui n’êtes  pas nantis, c’est tout ce que vous avez. Alors bon dieu, défendez la! Si ce n’est pas pour vous défendez la pour vos enfants pour ceux que vous aimez. Dans un monde minable , dramatiquement minable de pisse et de merde, de  consommation médiocre, dans ce monde retrouvez un peu le sens du tragique, de l’héroïsme , retrouvez un monde de sang et de coeur; et je prends le risque de dire  que ce que le mouvement de  rue essaie de retrouver, c’est cela :une trace d’héroïsme. Une trace et cela suffira croyez moi.

Nous sommes en guerre et tous les coups sont permis. Vous êtes des résistants.

Comme la guerre et les conflits géopolitiques qui se multiplient sur la planète , les élites ne déclarent plus la guerre, elles la font subrepticement sans la nommer afin que les victimes, ignorant qu’elles sont agressées, n’osent pas se défendre.

C’est cela la modernité, c’est la forme que prend la  lutte des classes et des peuples dans cette sinistre modernité: une guerre dissymétrique menée par les uns alors que les autres ne savent même pas qu’ils sont agressés. On fait la guerre moderne en masquant les agresseurs, on fait croire que c’est la fatalité,la nécessité , que cela tombe du ciel comme par exemple cette escroquerie de la récupération de la cause climatique. La modernité que l’on vous vend c’est du retour à l’obscurantisme, de la régression, mieux un concentré de régression, c’est du développement inégal: les vainqueurs emportent tout, tout le butin. The winner takes all!

Le plus évident est que le peuple est le plus fort mais, car il y a un mais, il est primaire, brouillon, spontex, et en le divisant on en fait une bande d’enfants . La riposte de ce gouvernement consiste à rabaisser, à salir, à diviser, à infantiliser. Le gouvernement refuse le combat, le débat , non il monte des spectacles.
Les pouvoirs à notre époque sont des pouvoirs soft, ce sont des pouvoirs soft au service d’une tyrannie elle même soft. Le pouvoir est celui de nommer les choses, les situations et de dire aux gens ce qu’ils doivent penser! Le pouvoir dit, répète: c ceci c’est ceci, ceci , c’est cela. Le pouvoir de nommer est le pouvoir de coller des étiquettes sachant que les étiquettes n’ont pas besoin d’être juste ou vraies, mais qu’elles n’ont besoin que d ‘être répétées. La répétition est la racine du pouvoir soft.
Stratégiquement pour affaiblir durablement ce pouvoir soft, il faut se mettre en position de nommer, de donner des interprétations comme lui afin de souder les masses ou afin de les empêcher  de se désunir.

Un mouvement social ne peut avoir de résultat sans média , sans sympathisants médiatiques or ici c’est ce qui manque le plus: les élites tiennent tous les relais de fabrication de l’opinion. Ce n’est pas le coeur des CRS qu’il faut gagner, c’est la tête des journalistes.

Soyez ferme et vigilant; n’allez pas dans la  direction pointée par les pouvoirs en place. Ce qu’ils vous désignent, c’est l’impasse.

Ce mouvement est loin d’être simple à décoder et il faut toute son intelligence pour se situer par rapport à lui. Il faut aussi beaucoup de tolérance et d’empathie. Il faut écouter . Sa complexité m’a incité à lui donner comme axe d’interprétation essentiel, la lutte pour la vie, l’instinct de survie en opposition avec les forces de mort, de servitude et de renoncement. La France, ce qu’il en reste est en état de légitime défense. Et elle montre qu’elle est en train d’en prendre conscience.

Ce mouvement n’est pas un mouvement de combat au sens militaire, je ne crois ni aux objectifs, ni à la victoire au sens traditionnel c’est à dire à des gains monétaires du smic ou autre. Je crois que la victoire de ce mouvement réside dans le réveil de la citoyenneté , dans la récupération de la citoyenneté perdue, dans la possibilité pour le peuple de redevenir acteur.

C’est un mouvement de prise de conscience, ou si on veut un mouvement de mobilisation et de création . Ce n’est pas une fin comme le voudraient Mélenchon ou l’autre simplet des LR, non ce n’est pas un mouvement qui doit se terminer en eau de boudin politicien comme une motion de censure. Le mouvement n’a pas d ‘autre vocation a ce stade que celle de lutter contre la massification historique qui est en cours, pas d’autre fonction que de constituer autre chose qu’une masse molle, un troupeau de moutons; non il a vocation à reconstituer un peuple, des solidarités, des reconnaissances, des  dignités perdues.
Et sous cet aspect qu’il est beau ce mouvement.

J’essaie de montrer que la politique menée par le gouvernement et les élites n’est pas moderne mais profondément conservatrice: ils veulent préserver l’ordre social inique qui a conduit à la Grande Crise et en faire payer le prix aux classes moyennes comme ils ont essayé de le faire en 1930.  Mais ils veulent le faire en inversant l’Histoire. Inverser l’histoire c’est tirer les enseignements de la guerre et du fascisme. Ils veulent capitaliser sur l’horreur du fascisme pour marquer les  mouvements sociaux de son empreinte infamante au fer noir de la croix gammée. Ce sont de ordures sous cet aspect.

La modernité que l’on agite est une idéologie, une technique d’inversion et de transfert. Les fascistes désignent les autres comme fascistes et ils prétendent que la régression , c’est le progrès!  Ils détruisent jour après jour les référents et jusqu’à l’idée même de vérité, celle de morale, celle de justice . Ils créent un monde faux, un monde fabriqué, névrotique. Un monde de substitution  qui vient à la place de .. à la place du vrai monde . Et ils vous font douter de ce que vous voyez. Douter de vous.
La réalité est que nous sommes dans une crise historique, nous sommes dans une contradiction fondamentale du système: trop de capital et pas assez de profit. Or le profit est le moteur de nos sociétés. Cette contradiction ou si on veut cet antagonisme, pose une alternative ou bien augmenter le taux de profit ou bien détruire du capital excédentaire et les couches sociales qui vont avec. Ils, elles, les élites ont choisi d’augmenter le taux de profit et en même temps de détruire le capital, les droits, le fond de commerce, les retraites, les protections de santé  des plus faibles. De tous ceux qui sont aujourd’hui dans la rue.
Tout en étant capitaliste c’est une chose que je ne peux accepter, non seulement en terme logique mais également en terme de morale, en terme d’éthique. Et puis nous avons une dette vis a vis du passé, il nous appartient de ne pas le laisser détruire par les nouveaux barbares.

La cause des gilets jaunes n’est qu’un prétexte, une étincelle ou encore un catalyseur et les revendications sont confuses irréalistes ou même quelque fois contre productives; c’est pour cela que ce qu’il faut retenir c’est l’essentiel à savoir que:

le peuple est encore en vie, il est là, il bande encore nom de nom.

Publicités

17 réflexions sur “Billet: Réponse élaborée pour un lecteur qui s’interroge sur les casseurs; Le peuple bande encore.

  1. C’est aussi le sentiment de perte, de régression, d’un glissement dans des lieux de vie que la classe moyenne a pu quitter à la belle saison grâce à son pouvoir d’achat. Grossièrement dit, c’est le passage forcé du vivre ensemble au vivre avec…

    J'aime

  2. Mr Bertez, Respect.
    Vous alignez les mots et maux de notre existence que nous les sans dents ne savons pas
    exprimer si ce n’est de se retrouver à manifester, à ecouter les gens qui manifestent cela va plus loin que de simples revendications, on veut aller jusqu’ à la démission de Macron et remettre le système à plat si possible, je ne doute pas que cela va être difficile.

    J'aime

  3. Aujourd’hui j’ai compté les gilets jaunes sur les parebrises des autos, nous sommes nombreux ça fait plaisir et je vous parle d’un coin de France favorisé pas d’un coin perdu ignoré par Macron et les siens de la campagne française. De toute manière dans ce pays les taxes sont devenues de la folie furieuse et ça n’ira que plus pire si on laisse faire.

    J'aime

      1. A Dole (même département ,Jura),ces jours -ci le pourcentage était beaucoup plus important ,40% .Les deux « barrages » extérieurs à la ville ,occupés par des GJ déterminés et pacifiques ,et courageux avec des conditions météo difficiles .Ils apprécient beaucoup le soutien ,voire une thermos de café chaud .Au plaisir de vous lire.

        J'aime

  4. « … ou bien détruire du capital excédentaire et les couches sociales qui vont avec »

    Vos analyses Mr Bertez font caisse de résonnance avec la vie quotidienne des gens « vrais » (si l’on me permet cette expression) qui se voient confisquer toute autonomie -au nom du profit, du PER- par une caste de gens de culture « hors sol », ce qui les rend à peu près intouchables.

    Nul ne voudrait prétendre que la solution est dans la violence (qui devrait normalement être réservée au pouvoir « officiel »), plutôt dans le dialogue. Mais nul dialogue possible avec votre « maître » qui, fort de son pouvoir juridique et monétaire, aveuglé par sa prééminence aristocratique, vous assimile à du bétail végétant à la surface de la terre…

    Doit-on regretter l’époque des jubilés sur les dettes? Ou peut-on considérer que chômage de masse, répression financière et taxation assassine en sont une forme post moderne au profit exclusif des « maîtres » ?

    J'aime

  5. Le peuple est encore en vie et pourrait prendre conscience de sa force en pousser les élites dans leurs retranchements .

    Répondre à la brutalité d’une transition énergétique prôné par le gouvernement par une amorce de transition économique en limitant dans les semaines à venir les achats aux besoins vitaux et en reculant toutes les autres dépenses.

    Bercy serait ravi!!!
    Retirer dans les dab le maximum de liquidités!!!!!

    Ce ne sont là que deux modestes actions non violentes qui me permettent d’exprimer ma solidarité avec les gilets jaunes.

    J'aime

  6. Bonjour à tous,
    Je suis de loin (je ne suis pas Français) les événements des Gilets Jaunes avec beaucoup de respect pour ces gens « qui ne sont rien » qui se lèvent et osent affronter les forces de l’ordre.
    J’espère de tout mon cœur que les Français sont à la pointe d’un mouvement mondial pour la libération des peuples. La France en a les moyens dans ses gènes et son histoire.

    Mais plusieurs choses me font craindre que ce ne sera pas le cas.
    (Attention ce que je vais dire ne va pas leur plaire et je suis d’autant plus mal placé que je ne vis pas en France mais c’est mon opinion vu de l’étranger d’un sympathisant à leur cause.)

    Les GJ sont trop pacifiste dans leur ensemble et il en faudra beaucoup pour les amener à comprendre qu’une révolution ne se fait pas avec des marches et des sourires. Une révolution ne se fait pas non plus que le week-end.
    Si vous avez suivit un peu les événements en Grèce, la violence de la répression de la moindre manifestation était bien au dessus de celle de Paris et les Grecs n’ont pas réussi à changer quoi que ce soit.
    Ceux qui sont au pouvoir ne renonceront JAMAIS d’eux même. Ils s’accrocheront de toute leur force et emploieront TOUT les moyens pour y rester. « Macron démission » est un joli slogan mais cela n’arrivera jamais ! Une destitution en bonne et due forme non plus d’ailleurs. La seule façons de s’en débarrasser c’est le goudron et les plumes.
    ça ne sert à rien de bloquer les routes, les raffineries ou tout autres lieux qui pénalise les Français, cela va juste vous en mettre un grosse partie à dos. Il faudrait bloquer les lieux qui gênent vos cibles : l’élite politico-financière. Mais là il faudra s’attendre à une grosses réactions des forces de l’ordre.
    Il faudrait que les GJ comprennent les causes de leurs souffrances. Ce n’est pas en diminuant un peu les taxes que ça ira mieux (revendication la plus souvent entendue). Il faudrait remettre à plat tout le système français. Virer tout ces parasites de politicien de métier. Revoir à fond tout les avantages et autres arrangements. Remettre en cause toutes les aides/subventions/subsides.
    Moins de taxe mais plus d’aide ce n’est pas possible, l’état n’a plus un rond. Mais les GJ veulent moins de taxes (pour eux) et plus d’aide. Malheureusement il me semble que toute la psychologie française est tournée vers l’état nounou qui aide tout le monde alors que, de mon point de vue, moins il y a d’état mieux un pays se porte. Évidement il en faut un minimum pour que le pays tourne bien mais c’est bien la sur-générosité d’un état obèse qui amène à cette pléthore de taxes.

    Je vous souhaite tout le courage pour poursuivre votre mouvement à l’approche des fêtes et des grands froids.
    De tout cœur avec vous !

    J'aime

  7. Maine et loire, loire atlantique rurale , un pays de playmobile bosseur , hier au supermarket parking hyper u 1 pour 30 autos sur le Tableau de bord !! Enfin certains observateurs , commencent à déceler des choses , je vis dans la nature je suis précaire et ce mouvement je le sent pas , il y a truc qui cloche , j’ia pourtant comme tous la profonde envi que le système change , https://www.zerohedge.com/news/2018-12-03/britain-involved-europes-yellow-vest-protests-0 , je ne suis pas forcement en accord avec l’article , mais c’est un bon début .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s