Les gilets jaunes se suicident, le pouvoir leur fournit la corde pour se pendre.

Dans l’affaire des Gilets Jaunes, ce n’est pas la clairvoyance qui domine, loin de la, c’est la confusion.

A partir de là les élites ont beau jeu de ridiculiser les insurgés, de montrer leurs contradictions, leurs erreurs, leurs idioties même.

Sur les ronds points on demande tout et son contraire, on passe des revendications des braillards de Mélenchon aux éructations des déplorables de Marine en passant par les pleurnicheries de la masse consommatrice.

J’ai dit très tôt que ce qui était important ce n’était surtout pas le contenu des demandes, non cela c’est l’écume; ce qui est important c’est la colère, le refus que cela continue, avec la prise de conscience que le gouvernement pourrit la vie des gens.

Le fait que le gouvernement, les élites, les ponctionnaires, les eurocrates, les médias, les très grandes entreprises mondialisées, pourrissent la vie des gens est le seul moteur de la révolte qui soit unifiant.

Ce qui unifie ce sont les sursauts des forces de vie, les mises en commun de l’instinct de conservation de tout un peuple, celui qui se coltine le réel, celui qui en bave alors que les autres se la coulent douce et se pavanent en prétendant le faire en son nom, au nom du peuple.

Ce qui unifie c’est la certitude qu’ils se foutent de nous et détruisent tout à ce à quoi nous tenons, moeurs, famille, accession sociale, culture, qualité de vie, fierté d’être ce que nous sommes. Ils nous rabaissent, salissent , nazifient en plus. Ils essaient de détruire nos modèles, nos souvenirs, bref ils essaient de détruire l’image que nous avons de nous même et de nos proches.

En regard des élites, des ultra-riches, des kleptos,  nous n’avons rien, « et ce rien comme le dit Léo, on vous le laisse » , mais au moins nous voulons garder une chose: nous voulons garder ce que nous sommes! Bref nous  voulons « être ». Rester des sujets, des acteurs de l’histoire. De notre histoire, pas de celle qu’ils nous inventent sous prétexte de pseudo modernité racoleuse et exploiteuse.

 

Ils nous pourrissent la vie, ils nous volent notre vie  tels devrait être pour moi les mots d’ordre unifiants. 

Les contenus sont des attrape-nigaud et les gilets jaunes sont en train de se faire baiser, couillonner, nigauder, en acceptant des débats et des rencontres avec le gouvernement.

Discuter , débattre avec le gouvernement c’est le laisser dans la position du Maître! Non il doit redevenir l’élève, le demandeur,  et c’est lui qui doit présenter ses devoirs, c’est au  peuple de juger si il les a bien faits. Les occasions sont rares de remettre le monde sur ses pieds, et ici c’est une occasion historique: il n’y aura pas de nouvelle insurrection avant longtemps, croyez moi!

Tout contenu, tout débat sur les contenus est une erreur suicidaire. Tout débat est « divisive » comme on dit chez les anglo-saxons, tout débat est clivant. Tout débat est une émasculation du mouvement qui a propulsé le soulèvement.

Le peuple n’a pas vocation à arbitrer entre les demandes et revendications, le peuple n’a pas à gérer la cohérence, la compatibilité, la comptabilité , le réalisme , non il a à dire simplement qu’il n’est pas content , qu’il est furieux et que c’est la tâche et  la responsabilité des Pouvoirs, si ils ne veulent pas avoir la tête au bout d’une pique, c’est leur tache de faire en sorte que la colère s’apaise

Et un point c’est tout.

Et après il faut faire les élections pour voir si le peuple entérine ou non,  tenter de voir si il y existe  une nouvelle équipe capable de gouverner après tout cela .

 

 

 

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Les gilets jaunes se suicident, le pouvoir leur fournit la corde pour se pendre.

  1. Une révision de la constitution est importante.
    Écrite par et pour le peuple.
    Seule solution pour recouvrer la Démocratie.
    Tout le reste, comme vous l’indiquez n’est que petites revendications dignes seulement des politiques mais pas du peuple souverain!

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense que la colère n’est pas prête de retomber :
    * la ponction à la source, à mon avis, ça va bugger. Bon ça ne sera qu’une goutte d’eau c’est sûr mais …
    * 1 fév tout un tas d’augmentations tarifaires sont prévues. Les frigos vont se vider encore plus vite
    * Macron va continuer ses bourdes de com
    * Macron n’a pas le choix, il dit rembourser la dette, payer les fêtes parisiennes, acheter la paix sociale dans les cités, subventionner l’Europe, servir les ponctionnaires, faire tenir le ponzi social, aider les grosses entreprises, etc…

    Donc même s’il y a débat pour noyer le poisson, pour tenir jusqu’à élections européennes, je pense qu’on n’est pas prêt de voir la fin de ce mouvement.
    Et puis il va suffire d’une bavure, d’un accident pour que la colère contenue deviennent rage.

    On verra bien, je peux me tromper, mais je pense qu’on est dans l’escalade. Mais je vous rejoint sur le fait que les débats sont des pièges.

    Aimé par 1 personne

  3. Toutes les entourloupes vont être utilisées par le pouvoir en place pour faire avorter le mouvement des gilets jaunes.
    Bon nombre de gilets jaunes ont compris cela et refusent toute représentation du mouvement dans les médias, tout débat et toute liste pour les élections.
    Ils apprennent actuellement à réécrire la constitution, regroupés en ateliers constituants, avec l’aide d’Etienne Chouard qui étudie cette question depuis plus de 10 ans.

    Aimé par 1 personne

  4. Simple citoyen, j’ai écrit le 1/12 une lettre ouverte aux GJ que j’ai publiée sur AgoraVox, lettre dont je joins le lien ci-dessous.

    A mon sens, LA question pour que le peuple puisse réécrire la Constitution passe par la prise du pouvoir via des élections anticipées après la démission de Macron, sa destitution ou une insurrection. En effet, jamais le pouvoir en place ne modifiera, dans l’intérêt du peuple, la Constitution et encore moins n’acceptera d’y inclure le RIC en toutes matières.

    C’est d’ailleurs sur la stratégie que ma perception diffère nettement de celle d’Etienne Chouard et je lui en ai d’ailleurs fait part. Etienne Chouard, pour lequel j’ai un profond respect, défend que lorsque 2 à 3 millions de citoyens « constituants » seront dans les rues à demander pacifiquement le RIC, Macron ne pourra plus le refuser.
    Or accepter le RIC, c’est scier la branche sur laquelle toute la caste politique – et médiatique – est assise, donc il n’acceptera jamais cela sous sa présidence, quitte, je le crains à plonger le pays dans un contexte tel que celui de 2005 mais à l’échelle nationale.

    Concernant ma lettre ouverte, j’aurais dû ajouter qu’en plus de la désignation d’un candidat « par le peuple et pour le peuple » pour la prochaine campagne présidentielle anticipée, les GJ – et plus largement les citoyens – auront également demandé aux candidats des partis « traditionnels » d’inscrire dans leur programme la modification de la Constitution pour y ajouter le RIC en toutes matières. A défaut de cet engagement, ces candidats sauraient qu’ils s’exposent à une déroute certaine aux élections.

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aux-gilets-jaunes-et-a-mes-210172

    J'aime

    1. Bien sûr que le pouvoir en place n’acceptera jamais de modifier la constitution en faveur du peuple, ni d’introduire le RIC en toutes matières, puisqu’il sait que ce serait sa fin.
      Des élections anticipées ne serviraient absolument à rien, tout le temps qu’on sera dans ce système, le pouvoir reviendra toujours entre les mains des plus riches ou des plus influents.
      Je trouve intéressant de s’entrainer à écrire une constitution. Le peuple a toujours été mis à l’écart de la politique et s’il se retrouve un jour au pouvoir, il ne saura peut-être pas par quel bout commencer. Je ne veux bien sûr pas dire que le peuple n’est pas intelligent ou instruit.

      J'aime

  5. Je pense que nous sommes « dans l’entonnoir » : les GJ ont impulsé un mouvement qui ne s’arrêtera pas. Il y aura probablement des « pauses » dans la révolte, mais ce sera pour mieux repartir dans la revendication. La solution passe par une démission de Macron et de nouvelles élections. Quant au RIC et à la modification de la constitution, ce sera l’étape suivante.

    J'aime

  6. Ces gens de l’entre soi Parisien, ces gens de l’ombre de l’aristocratie d’état, ces gens ont Vault le Vicomte au fond des yeux, Il faut au peuple faire ce qu’à fait Louis XIV.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s