« La lettre de Macron aux Français ou comment vanter la démocratie et ‘en même temps’ l’abolir », billet d’humeur par Bruno Adrie

In cauda venenum

Pour comprendre la lettre du présidencié en instance de déprésidenciation, il n’est pas du tout nécessaire de la lire de bout en bout. Il suffit de piocher au hasard comme je vais le faire. Dans cette lettre imprimée sur vélin molletonné triple épaisseur, Macron déploie la conception managériale d’un totalitarisme qui veut paraître soft. La méthode? Imposer le consensus après a voir fait semblant de reconnaître un dissensus. Présenter un Manu bras ouverts mais fermement décidé à ne rien concéder.
Vous savez, la technique du « en même temps »?
Applications:
Exemple A : « La France n’est pas un pays comme les autres. Le sens des injustices y est plus vif qu’ailleurs. L’exigence d’entraide et de solidarité plus forte » mais, en même temps, « je pense aussi que de ce débat peut sortir une clarification de notre projet national et européen, de nouvelles manières d’envisager l’avenir, de nouvelles idées ».
Conclusion :…

Voir l’article original 155 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s