Les dépêches lundi 21 janvier après midi; il n’y en a que pour la Chine

 Le FMI a dévoilé lundi ses prévisions de croissance  mondiale ; elle  ralentit plus que prévu.

Le  Fonds monétaire international (FMI) a annoncé qu’il abaissait, pour la deuxième fois en quelques mois, le rythme d’expansion désormais estimé à 3,5% (-0,2 point) pour cette année après 3,7% en 2018. La prévision pour 2020 est également moins bonne à 3,6% (-0,1 point).

Les projections 2019 pour les deux premières économies –Etats-Unis (+2,5%) et Chine (+6,2%)– sont, elles, restées inchangées après avoir été abaissées en octobre.

Le FMI a pris acte d’une trêve commerciale annoncée le 1er décembre par le président Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping. « Mais la possibilité que les tensions refassent surface au printemps assombrit les perspectives de l’économie mondiale », a commenté le FMI.

Washington et Pékin, qui se sont infligé mutuellement l’année dernière des taxes douanières punitives sur des centaines de milliards de dollars de marchandises, se sont en effet donné jusqu’au 1er mars pour tenter de nouer un accord commercial qui verrait le géant asiatique abandonner des pratiques commerciales que l’administration Trump juge « déloyales ».

Leurs velléités protectionnistes ne sont pas restées sans effet sur le volume des échanges de biens et services à travers le monde dont la hausse, qui était de 5,3% en 2017, est tombée à 4% l’an passé. Le FMI prévoit une hausse inchangée de 4% en 2019 et 2020.

Pour la zone euro, le FMI se montre nettement moins optimiste avec une projection de croissance de 1,6% contre 1,9% précédemment.

Et dans cette zone, l’Allemagne subit la plus forte révision en baisse (-0,6 point à 1,3%), suivie de l’Italie (-0,4 point à 0,6%) et de la France (-0,1 point à 1,5%).

L’économie allemande pâtit actuellement d’une faible production industrielle dans son important secteur automobile en raison de l’introduction de nouvelles normes environnementales. Elle souffre aussi d’un ralentissement de la demande.

L’Italie subit une faible consommation intérieure combinée à des coûts d’emprunt plus élevés tandis que la France fait les frais de « l’impact négatif des protestations » sociales, souligne le Fonds en référence au mouvement des « gilets jaunes » qui dure depuis plus de deux mois. La contestation sociale a poussé le président français Emmanuel Macron, l’un des chouchous de Davos l’an dernier, à ne pas refaire le voyage cette année.

Ailleurs en Europe, le FMI s’inquiète de la grande incertitude au Royaume-Uni en raison des difficultés à orchestrer la sortie de l’UE. Les députés britanniques ont rejeté la semaine dernière l’accord sur le Brexit  Le FMI souligne néanmoins ne pas avoir abaissé un peu plus la prévision de croissance pour le pays à la faveur de mesures pour stimuler l’économie, « annoncées dans le budget 2019 ».

Aux Etats-Unis, la fermeture partielle des administrations fédérales (« shutdown ») depuis plus d’un mois –un record historique– commence à peser sur l’activité. Mais le « shutdown » ne devrait toutefois pas entamer fondamentalement la solidité actuelle de l’économie qui devrait bénéficier plus tard d’un effet de rattrapage observé lors des précédents blocages.

Note:

lachute boursière va accentuer les tendances au ralentissement



[Reuters] Global stock markets falter after China data, Brexit Plan B awaited

[Reuters] Oil rises to 2019 highs on strong China demand despite economic slowdown

[AP] At 30-day mark, shutdown logjam remains over border funding

[CNBC] China says its economy grew 6.6 percent in 2018. That’s the lowest official pace in 28 years

[Reuters] China’s Dec property investment slows in sign of fatigue for key GDP driver

[Reuters] China should boost banks’ active support for economy: central bank official

[CNBC] IMF says the global economic expansion is losing momentum as it cuts growth forecasts

[Reuters] Global FDI skids 19 percent on Trump tax reform, may rebound in 2019 – U.N.

[Reuters] Government credit ratings in the developing world face another turbulent year

[Reuters] Erdogan: Turkey is ready to take over Syria’s Manbij

[Reuters] Israeli military strikes Iranian targets in Syria

[WSJ] China Annual Economic Growth Rate Is Slowest Since 1990

[FT] Chinese corporate bond defaults hit record high, Fitch says

[FT] Debt machine: are risks piling up in leveraged loans?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s