Les dépêches vendredi ; Cela ira un peu mieux avant d ‘aller mal.  Cela ira très mal ensuite mais après tout nous ne sommes guère pressé! 

Les marchés sont hésitants.

La position très colombe de Powell n’a finalement eu qu’un effet limité ; il est vrai que tout cela était attendu, ce que l’on espérait c’est une confirmation. Elle est venue mais son effet est émoussé.

Maintenant il reste la bonne nouvelle à venir sur la Trade War . je n’ai aucun doute qu’elle viendra car les deux pseudo négociateurs qui jouent le simulacre y ont interêt. La Chine parce que son économie s’enfonce et Trump  parce qu’il est obsédé par la Bourse, il veut qu’elle monte afin prolonger le cycle de croissance.

Tout cela n’est guère très important, c’est l’écume des choses .

l’important c’est le retour prématuré des forces récessionnistes , elles viennent trop tôt, alors que les banques centrales n’ont pas  eu le temps de remplir leur arsenal de munitions anti-recession. Seule l’Amérique a un peu commencé de le faire mais elle est deja obligée de stopper et  c’est trop tot.

il n’y a pas de marges de manoeuvre reconstituées. C’est ce qu’à souligné Axel Weber avec justesse il y a quelques jours.

La conjoncture est lourde et les indicateurs se dégradent.

On sent que le cycle américain est à bout de souffle tandis qu’ailleurs on attend Godot c’est à dire une locomotive qui ne vient pas .

On peut avoir une nouvelle petite amélioration ces prochains mois ; d’abord parce que certaines craintes sont levées ou en train d’être levées, ensuite parce que  le recul du prix du pétrole qui est intervenu est toujours légèrement stimulant et enfin parce que les Chinois  injectent . Par ailleurs les budgets sont globalement un peu stimulants.

je le répète on peut avoir une petite re-sucée d’un ou deux trimestres.

Mais l’équation reste la même, on a fait l’essentiel du parcours et reculer les échéances ne changera rien à la  situation de fond.

Les vrais sages sont ceux qui d’une part savent tout cela finira mal mais qui en même temps savent que le pouvoir des responsables de reculer les échéances est toujours plus grand qu’on ne le croit.

Cela ira un peu mieux avant d ‘aller mal.

Cela ira très mal ensuite mais après tout nous ne sommes guère pressé!

 

 

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,26%, le FTSEurofirst 300 prend 0,17% et le Stoxx 600 monte de 0,35%.

Washington et Pékin ont mené deux jours de discussions sur le commerce au terme desquels le président américain, Donald Trump, a fait part de son optimisme tout en soulignant qu’aucun accord définitif ne devrait être conclu avant sa rencontre, dans un proche avenir, avec son homologue chinois, Xi Jinping.

Si les négociations laissent espérer des avancées, les investisseurs restent prudents sur la perspective d’un accord avant la fin de la trêve conclue entre Américains et Chinois, dans un mois.

Ces discussions interviennent alors que l’économie chinoise ne cesse de donner des signes de faiblesse: selon l’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit publié vendredi, l’activité manufacturière en Chine a connu en janvier sa plus forte contraction en près de trois ans.

En zone euro, la croissance du PIB n’a été que de 0,2% au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent, avec l’Italie, troisième économie de la région, tombée en récession technique.

L’Allemagne connaît aussi un passage à vide, qui pourrait être plus marqué et plus long qu’estimé initialement, a prévenu jeudi Jens Weidmann, le président de la Bundesbank.

Dans ce contexte, les investisseurs seront attentifs à la publication dans la matinée des indices PMI définitifs pour le mois de janvier en zone euro. Mais le principal rendez-vous du jour sera la publication, à 13h30 GMT, de la statistique des créations d’emploi aux Etats-Unis pour le mois de janvier, les économistes s’interrogeant sur un impact éventuel du « shutdown ».

Sur l’ensemble du mois de janvier , le S&P-500 a gagné 7,87%, sa plus forte progression mensuelle depuis octobre 2015 (+8,30%) et son meilleur mois de janvier depuis 1987.



[Reuters] Asian shares off four-month high as China data disappoints

[Reuters] Factory activity shrinks across Asia as cooling China threatens global growth

[Reuters] China central bank told banks to moderate pace of lending in January: sources

[FT] Trump floats fresh Xi summit to settle trade war

[FT] China factory sector contracts at fastest pace in 3 years: survey

[FT] Distress test: beware China’s $3tn of troubled debt

[FT] Investor withdrawals from US loan funds top $19bn

[Bloomberg] China’s U.S. Treasury Holdings Continue to Tumble Amid Trade War

[Bloomberg] Australia’s Housing Downturn Deepens as Prices Hit 2016 Levels

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s