BCE, bientot sera le temps du constat d’échec.

Est-ce que vous vous souvenez?

Depuis 2013 la BCE et Draghi nous disent qu’ils mènent une politique désastreuse pour l’épargne, pour les retraites et pour les banques parce qu’ils luttent pour fabriquer de l’inflation. Il était censé nous apporter une inflation minimum de 2%. Bizarre on n’en parle plus!

Et pour cause, c’est l’échec sur toute la ligne: l’inflation n’a remonté temporairement au dessus des 2% que lorsque le pétrole a bien voulu produire un peu de hausse dans les séries de prix  . Et encore ce n’est pas vraiment une hausse intéressante puisque c’est un prélèvement, un impôt sur nos économies. C’est une inflation qui nous a appauvris.

Regardez la courbe ci dessous, c’est la courbe qui matérialise l’échec et l’inutilité des politiques monétaires des apprentis sorciers. La lutte contre la déflation est perdue. et nous sommes deja en route pour la récession.

Ils ne savent pas ce qu’ils font, ils travaillent à partir de théories et de modèles faux, mais ils continuent et personne n’en parle.

Ils ont créé des trillions de fausse monnaie, de monnaie tombée du ciel,  et elle n’a servi à rien sauf à enrichir une fraction privilégiée de la population proche des canaux financiers qui déversent la manne.

Avez vous entendu un Macron qui pourtant joue au compétent en parler, poser des questions , s’interroger ? Non! Et pour cause il y a longtemps que l’on sait au sommet chez la dizaine de personnes qui comprennent la chose monétaire, il y a longtemps que l’on sait que tout cela c’est du pipeau. Quand je dis une dizaine de personnes je suis généreux et je compte ceux qui croient comprendre mais en fait font un contresens monumental.

Draghi est l’une des élites les plus malhonnêtes intellectuellement.

Il a été interrogé récemment par les élus néerlandais, en tout cas par l’un d’entre eux qui y comprenait quelque chose , et cet élu lui a dit que sa politique était nulle, un échec  et qu’elle  avait manqué à ses objectifs de reflation d’une part et de convergence  entre les pays d’autre part. Les divergences ne se sont pas réduites elles se sont accentuées, et l’inflation reste obstinément sous les 2% et elle pointe à nouveau plein sud vers les 1,4%.

Les observations de notre néerlandais sont justes, c’ est vrai et indéniable.

Qu’a répondu notre Draghi, oui mais nous avons créé 9,5 millions d’emplois!

Ah  le brave homme!

Mais 9,5 millions d’emplois c’est dérisoire, sur 6 ans! Et puis qui dit que la politique de Draghi y a contribué? Personne sauf Draghi! La reflation mondiale de 2016 pour sauver la Chine a créé des emplois par exemple et ils n’ont rien à devoir à la BCE.

Le monde va tenter une nième fois de faire un tour de stimulation afin d’échapper à la fatalité de la crise, cela ne produira que des résultats médiocres pour un coût considérable.

La crise , la vraie viendra quand on se rendra compte que tous ces gens sont des charlatans.

Regardez la production industrielle, vous croyez qu’elle a bénéficié de la politique de Draghi? Elle est catastrophique. Le chomage va remonter, le sous emploi a touché son point bas.Europe Industrial Production 2016-2018

Publicités

3 réflexions sur “BCE, bientot sera le temps du constat d’échec.

  1. Je me pose la question suivante : les banquiers centraux veulent ils vraiment une reflation qu’ils n ont aucun moyen de contrôler ? ou est ce juste un discours de façade ? Au fond pour qui roulent ils ? est ce que l inflation n est pas un danger pour les banques dont les actifs sont des créances longues? Est ce que le système bancaire n a pas intérêt à maintenir le statuquo actuel ? plutôt que se retrouver avec de l inflation , des taux de ressource qui augmentent et leurs débiteurs qui se frottent les mains…..
    Si on se met dans l optique que les banquiers centraux sont au service du système bancaire, ce qu’ ils font pourrait paraitre cohérent

    J'aime

  2. Existe-t-il seulement un seul modèle économique qui fonctionne pour prévoir le réel ?

    A lire « L’économie du réel » de David CAYLA.

     » Si le monde que décrivent les manuels économiques ressemblait au monde réel, il n’y aurait pas eu de crise financière en 2007 – tout comme il n’y en aurait jamais eu par le passé : la Grande Dépression e serait pas survenue. Au contraire, l’économie aurait été à l’équilibre, ou bien y serait retournée rapidement, et connaitre le plein emploi, une faible inflation et des actifs convenablement évalués.  » Steven KEEN

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s