Salvini veut reprendre le contrôle de l’or italien.

Les leaders des deux principaux partis au pouvoir en Italie ont vigoureusement attaqué la Banque Centrale et le régulateur, la Consob.

Bank of Italy

 

Il parait probable qu’il y aura des affrontements politiques majeurs à l’occasion d’une série de nominations à venir aussi bien à la Banque Centrale qu’à la Consob.

Le gouvernement en place souhaiterait que l’or du pays devienne la propriété de l’Etat au lieu de se trouver au bilan de la Banque d’Italie.

 

Je ne connais pas les subtilités juridiques européennes et italiennes mais il me  semble que le gouvernement n’a pas envie que cet or se retrouve  sous le contrôle de la Banque d’Italie laquelle  fait partie  du Système Européen des Banques Centrales. On peut même douter de la loyauté du Gouverneur de la Banque Centrale à l’égard   de son pays en cas de conflit..

Au bilan  de la Banque Centrale on peut douter que cet or  soit encore entièrement la propriété du pays quand on sait que les Allemands aimeraient se l’approprier en garantie des soldes Target 2.

Certains commentateurs imaginent que la coalition voudrait prendre le contrôle de l’or pour le vendre et ainsi boucher les trous dans son budget. Le stock d’or est le 3e  du monde et le 4e si on inclut le stock du FMI.

Ce serait assez idiot.

Salvini dément pareille intention.

Il pourrait cependant monétiser l’or  en émettant des obligations garanties par cet or. Une idée tentante et raisonnable serait d’émettre des bonds gagés sur par exemple un cinquième des réserves. Chaque bond représenterait une fraction d’once d’or.

Les italiens pourraient ainsi emprunter beaucoup moins cher sur le marché global car il y a une demande considérable pour ce genre de produit. L’or peut être leveragé et monétisé dans des conditions tout à fait attrayantes.

En 2012-2013  la Bundesbank a réalisé une étude sur cette possibilité pour un pays d’abaisser ses coûts d’emprunt en gageant son stock d’or.

Je n’ai malheureusement plus cette étude.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Salvini veut reprendre le contrôle de l’or italien.

  1. Lors de la constitution du capital initial de la BCE, chaque BCN a souscris suivant une clé de répartition, qui prend pour moitié la population du pays et pour moitié son PIB.
    Initialement, la Banque de France par exemple aurait contribué à 16.8703% du capital (actuellement, la clé de répartition est de 14.2061% : https://www.ecb.europa.eu/ecb/orga/capital/html/index.fr.html)
    Cette dotation a pris la forme, en conformité avec l’article 30-1 du protocole nº 3, d’une dotation en avoirs de réserves de change autres que les monnaies des Etats membres, d’écus, de positions de réserve auprès du FMI et de droits de tirage spéciaux.
    A une question posée par la Sénatrice, Mme Marie-Claude Beaudeau le 21 mai 1998, voici ce qu’a été la réponse du Ministère de l’économie:
    Les réserves de la BCE pourront donc être composées d’actifs en devises autres que celles des pays participant à l’euro, et d’or pour une fraction de 15 %. Chaque banque centrale nationale recevra une créance égale à sa contribution (article 30-3 du protocole nº 3) et la BCE sera autorisée à détenir, gérer et utiliser ces avoirs aux fins fixées par les statuts du Système européen de banques centrales. Toutefois, la pratique en vigueur avec l’Institut monétaire européen, qui a assuré la préparation à l’instauration du SEBC, a montré que la dotation d’une participation nationale constituée en partie d’or ne s’est pas accompagnée d’un transfert physique de celui-ci. Ainsi, la part française d’or est demeurée sous la garde de la Banque de France, comptabilisée et identifiée comme prêt à l’Institut monétaire européen.
    https://www.senat.fr/questions/base/1998/qSEQ980508530.html

    Donc, je pense qu’effectivement, le fait d’appartenir au SEBC n’est pas une garantie de « sanctuarisation » du stock d’Or de chaque BCN.
    Qu’adviendrait-il s’il fallait un sauvetage en urgence de l’Euro ?

    Peut-être que Salvini n’a pas tort, d’autant plus que les allemands commencent à couiner avec leur créance Target 2

    J'aime

  2. L’or italien se trouve t’il au moins en Italie ? N’ais je pas lu qu’une partie importante se trouve « sous la garde » de pays tiers ? On me répondra que cela n’aurait pas d’importance vu les accords passés entre états, mais …quel formidable outil, même symbolique, pour tordre le bras au récalcitrant le moment venu…et prévenir les autres… Concomitamment je vois apparaître des documentaires à la télévision sur la face « sombre » de l’or (exploitation de main d’oeuvre locale, etc…) ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s