Editorial. Le génocide social. Les  insurgés, les manifestants, les citoyens sont orphelins,  ils sont seuls.

Le génocide social par la diabolisation.

 

On aurait tort de considérer que les combats actuels sont limités au quatorze actes qui se sont déjà déroulés.  Ils  opposent les manifestants aux forces de l’ordre et aux médias mais ils font partie d’affrontements plus vastes.

C’est un combat à tiroirs qui s’inscrit dans plusieurs guerres de longue durée:

  • la guerre des élections européennes
  • la guerre pour les dépouilles des LR
  • la guerre pour la seconde place aux futures présidentielles
  • la guerre pour être reconnu comme le meilleur allié des allemands
  • la guerre pour être le fer de lance contre le populisme

Ainsi on ne comprend pas  le jusqu ‘auboutisme de Macron si on n’admet pas que son objectif est de tenter de donner des gages à l’Allemagne pour obtenir une réforme intégrationniste de la construction européenne.

Ainsi on ne comprend pas la politique de Mélenchon si on ne se place pas dans la perspective des futures présidentielles.

Ainsi on ne comprend pas que Macron se fiche de  ce qui se passe à l’intérieur car il est assuré, compte tenu de la configuration politique française d’être réélu par défaut.

Ainsi on ne comprend pas que Wauquiez ne participe pas à la révolte de l’opposition, qu’il ne joue aucun rôle d’opposant,  parce qu’il sait qu’il ne peut rien prendre au RN et que pour exister il ne peut compter que sur les dissidents et décus du LREM.

Ainsi on comprend que le Sénat ne joue pas son rôle de recours et de sage parce qu’il a d’autres chats à fouetter, il sait que son existence même est menacée par la modernisation de la vie politique.

J’arrête l’énumération; je pense que vous avez compris l’originalité de la situation à savoir que cet évènement extraordinaire   qu’est la lutte des Gilets Jaunes, tout le monde s’en fout parce que l’horizon est ailleurs: on attend que cela passe.

Je veux souligner  le fait que les  insurgés, les manifestants, les citoyens sont orphelins,  ils sont seuls, leurs combats ne sont ceux de personne, personne ne les  prend en charge, personne ne canalise leurs demandes, ils sont seuls archi-seuls.

Et c’est le point essentiel, ils sont seuls face  à la police, face à  la répression, face aux  tribunaux qui sont devenus d’exception.

 

Nous sommes engagés dans une guerre qui n’est bizarrement pas une guerre politique.  Elle n’est pas prise en charge par les  politiques en tant que classe car elle est dirigée contre eux en tant que représentants d’un système considéré comme… non représentatif.

Il est évident que l’emblème de cette guerre c’est le drapeau du référendum, le RIC puisqu’il demande que la parole soit reprise des politiciens pour être  donnée au peuple. Le peuple conteste radicalement sa représentation. Toute autre interprétation est une distraction, un écran de fumée, un voile. D’ailleurs tout les reste est clivant , « divisive ».

Présenté ainsi, dans sa nudité est ce que vous étonnez encore que le peuple soit seul contre tous? Biens sûr que non puisque tous, tous sans exception,  sont les produits, les boucliers de cette démocratie non représentative, de cette République des élites; tous en sont parties prenantes. Ils sont organiquement , indissolublement liés, unis  et complices. Ils font partie du même régime, au sens méprisant du terme,  voila ce qu’il faut comprendre et cela relativise les  espoirs de soutien, de renforts ou de relais. Il n’ y en  aura pas.

La guerre est soft, mais d’une violence inouïe parce qu’il n’ y a  ni arbitre ni autorité supérieure pour énoncer ce qui est autorisé et ce qui est interdit. L’escalade est clairement permise , on le constate semaines  après semaines. Aucun frein aucun hola.

Le comble même est que pour ne pas être  discrédités, dans les affrontements ce sont les Gilets  Jaunes qui essaient d’introduire de la retenue! C’est le peuple qui essaie de mettre de la retenue face à la tactique d’en face qui est de provoquer, de durcir, de monter le niveau de  la dangerosité.

Le peuple introduit de la retenue car il a compris qu’il n’a aucun autre  allié , allié passif, que le « soutien » exprimé dans les enquêtes et sondages. La masse est spectateur, mais elle « intervient » comme au spectacle en mettant des notes: on est au dessus ou en dessous des 50% favorables ou non.

Bien entendu la  guerre est soft dans son principe mais   il y a de douloureuses exceptions avec des victimes et morts du côté des insurgés.

La guerre est censée être « soft » mais le pouvoir triche: il s’autorise  la violence même celle qui n’est pas violence d’état puisque non reconnue légalement. Il blesse sciemment pour terroriser, il éborgne, il met dans le coma.

Et quand la justice juge elle ne juge pas en droit elle juge pour l’exemple c’est dire en vertu d ‘objectifs politiques extérieurs aux faits et aux circonstances. Comme je le dis c’est une justice d’exception pour qui la fin, l’ordre, justifie les moyens la violence dissymétrique des forts vis à vis des faibles.

Le cynisme et le sentiment d ‘impunité sont tels que l’on ne se cache pas pour le faire savoir la raison en étant que l’on veut faire peur, terroriser. Il faut pendre sur la place publique, au vu de tous.  C’est quasi lyncher!

Les images effrayantes ne  gênent pas le pouvoir , elles servent sa stratégie qui est de faire peur, de dissuader. Ceux qui les montrent rendent service au pouvoir puisqu’ils contribuent à la dissuasion. Il n’y a nulle action pacificatrice du côté de l’état au contraire il y a  succession de provocations afin de créer une sorte de paroxysme jusqu’auboutiste, afin d’obtenir la victoire totale. Pas le ralliement, non , l’extermination.

Ce qui est recherché  c’est le génocide symbolique de la partie de la population qui est non conforme.

Macron a  dessiné  un monde binaire, il a tracé une ligne: d’un côté les bien pensants de l’autre les barbares . Et il s’est mandaté avec ses sponsors et ses complices européens et européistes pour exterminer, mettre en déroute totale les populistes, les illibéraux. Macron fait une croisade. C’est une sorte d’illuminé. Macron ne l’oubliez pas s’est proclamé chef de guerre, on n’ y a pas assez porté attention quand il l’a fait car c’était à l’étranger, dans les pays  dits de l’Est. C’est pour cela que les insurgés ne reçoivent aucune aide l’étranger sauf de l’Italie.

Le soutien des chaînes d’information  russes est utile à Macron car il permet de dire que les Gilets sont manipulés par les ennemis de l’extérieur.

3 réflexions sur “Editorial. Le génocide social. Les  insurgés, les manifestants, les citoyens sont orphelins,  ils sont seuls.

  1. JC Juncker en janvier 2015:
    Il ne peut pas y avoir de choix démocratique contre les traités européens.

    Je trouve étonnant que pour l’instant, les GJ qui réclament un retour de la souveraineté au peuple français (RIC, Référendum, démocratie participative), qui défilent avec le drapeau bleu, blanc, rouge, en chantant la Marseillaise, n’arrivent pas à intégrer le niveau supérieur de la construction anti-démocratique de l’UE et l’agenda de Macron.

    Le mouvement se réclame apolitique.

    Je pense au contraire qu’il doit être politique, mais encore faut-il faire le bon diagnostic.

    La souveraineté ne se transige pas. Soit on est souverain, soit on ne l’est pas, de la même façon que Macron a dessiné un monde binaire.

    J'aime

    1. Bonjour John,

      Concernant la notion de souveraineté, 100 fois oui, son écroulement est allé de pair avec l’effondrement de la « chose publique », on ne sert plus son pays, on s’en sers, a partir de là, que reste t’il de souverain à défendre ?

      En ce qui concerne l’information du peuple, il y a une différence de niveau abyssal entre les médias MSM et les blogs alternatifs.

      On a une information du peuple de bas-niveau (sécurité/terrorisme, l’emploi, les retraites ou tout autre réforme du moment) alors que les sujets parents qui mériteraient d’être abordés sont de haut niveau (La souveraineté, les banques centrales, les magiciens des marchés, l’interventionnisme néo-cons (doctrine Right2Protect), Soros et l »OSF, la crise de la représentativité, …).

      Le tenancier de ce blog le dit lui même, ce blog ne sera jamais un blog de masse, il faut une élévation de la culture politique pour delà.

      Dans le fond, nous avons découvert ces blogs alternatifs parce que nous avons eu envie d’échapper à la Matrice, il faut d’abord oser éteindre radio/télé-conneries avant de pouvoir se lancer dans la quête d’une autre vérité, c’est une démarche volontaire qui ne peut souffrir d’aucune facilité, il faut être résolu à quitter ses pantoufles.

      C’est plus facile à dire pour des personnes n’ayant pas grand-chose que si vous avez une maison encore à crédit et un ménage avec femme et enfants à élever.

      Nous sommes tous partie prenant d’un Système, qui nous maintient encore en vie maigres ses défauts de plus en plus voyants.

      Les GJ sont les exclus du Système, le reste espère encore en profiter et ne veut pas encore le jeter aux orties (foulards rouge).

      Quand le Système sera effondré, quand le rapport de force sera majoritaire envers ceux qui ln’y croiront plus, alors les choses pourront enfin bouger.

      De ce point de vue là, le nombre fait irrémédiablement la force, ou en tout cas, la légitimité du changement.

      Cdlt,

      J'aime

  2. Bonjour M. Bertez,
    Petit message à votre attention que vous pourrez effacer par la suite.

    Je fais suivre à mon fils qui passe le bac cette année certains de vos billets sur votre vision de la société et de l’économie, ces derniers contribuent à sa réflexion au delà de mes espérances…

    Ainsi lors du dernier conseil de Classe, commentaire de son prof de français « Aux vues de ses commentaires en cours M… n’a pas les valeurs de la République !  » un de ses collègues a rajouter « oui, mais c’est de la faute de son père avec qui j’ai eu l’occasion de discuté ».

    Il faut toujours trouvé un coupable.

    Lire votre blog est décidément très subversif !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s