Les ultra riches se protègent et ils paient pour mettre leur argent en sécurité!

Le baromètre de la crise qui se manifeste actuellement par la rechute économique avons nous expliqué, c’est la masse de fonds d’état qui « offrent » si on peut dire des rendements négatifs.

Offrir des rendements négatifs, cela veut dire que … l’on est payé pour emprunter.

Les détenteurs de capitaux paient, acceptent de voir leurs capitaux amputés pour avoir le droit de les employer d’une certaine façon, pour les loger auprès de certaines signatures.

Inutile de dire qu’ils ne font pas confiance aux banques !

Bien entendu ceux qui achètent ces emprunts qui ne rapportent rien et qui coûtent ce n’est pas le public, non ce sont les ultra-riches, les ultra sophistiqués, ceux qui savent et qui préfèrent perdre un tout petit peu plutôt que perdre beaucoup. Eux savent, pour gérer le système, pour dominer le système, que l’avenir c’est la destruction. Et ils paient un peu pour ne pas être  détruits beaucoup.

J’espère que vous comprenez bien ce que cela signifie: vous avez tellement peur pour votre capital que vous acceptez non seulement de n’avoir aucun rendement mais en plus de voir ce capital amputé chaque année d’un petit montant.

Le taux négatif , vu du côté des prêteurs, c’est le prix de la sécurité. Bien sur personne ne le présente ainsi sauf moi car ce serait trop clair, trop lumineux et  cela viendrait contredire le discours , les narratives officiels qui prétendent que tout va bien! Que vos gouvernements sont géniaux et les banquiers centraux des honnêtes gens. Le niveau des emprunts qui se traitent  qui sont recherchés à des taux négatifs, ce niveau mesure la scélératesse des banquiers centraux, leur  trahison de l’intérêt public.

Et cette masse de fonds d’état avec interet negatif va croitre fortement ces prochains mois.

Eh bien donc,  non tout ne va pas pour le mieux puisqu’il y a des gens qui ont 11 trillions et qui acceptent de payer un certain  prix pour  la sécurité.

La masse de fonds d’état qui rapporte un rendement négatif et qui sont considérés comme offrant une bonne sécurité, cette masse est remontée récemment de 8 trillions à 11 trillions.

Pas besoin d’indicateurs économiques et financiers pour comprendre que c’est parce que cela va mal et que les ultra riches cherchent à se protéger, ils savent, eux!

Depuis le mois d’octobre qui est le mois ou nous avons signalé la fin du mythe de la croissance synchronisée auto entretenue, la masse de capitaux qui offrent un rendement négatif a progressé de 21%§

February 18 – Wall Street Journal (Daniel Kruger): “Investors around the globe are effectively paying governments to hold more than $11 trillion of their bonds, a fresh sign of ebbing economic confidence in Europe and Japan. Negative-yielding government bonds outstanding through mid-January have risen 21% since October, reversing a steady decline that took place over the course of 2017 and much of last year, according to… Bank of America Merrill Lynch. While the stock of negative-yielding debt still remains below its 2016 high, the proliferation of these bonds… underscores the uncertainty over the growth prospects in much of the developed world. ‘Europe is an absolute quagmire,’ said Matt Freund, co-chief investment officer at Calamos Investments. ‘There are significant headwinds that we’ve been talking about for a long time—now they’re showing up in the numbers.’”

Publicités

2 réflexions sur “Les ultra riches se protègent et ils paient pour mettre leur argent en sécurité!

  1. Je ne comprends pas trop ce raisonnement des élites : il voit bien que « nos bons maitres » ont choisi la voie de l’inflationnisme à tout prix.
    Les bulles ne seront jamais autorisées à se dégonfler, sauf marginalement comme on a vu en Décembre. Et quand on s’approche du seuil fatidique des 20% de baisse, un petit coup de comm’ du style « Attention ! Le PUT n’est pas loin ! » ramènera les moutons dans le droit chemin.

    Draghi est très appliqué en ce moment : il compte les mois, les semaines. En Octobre, il remettra le baton de merde à quelqu’un d’autre et il espère rester dans l’histoire comme l’homme du « Whatever it takes ».

    Est-ce que l’on ne pourrait pas intégrer le geste des élites autrement : elles attribuent une probabilité de 10% que les banquiers centraux soient impuissants à contenir les forces destructrices du mauvais capital (dont elles se savent gorgées). Et donc, elles placent 10% de leurs actifs financiers sur des placements à rendement négatif pour parer à l’éventualité d’une destruction du mauvais capital ?

    J'aime

    1. Non vous vous trompez.

      Les initiés, le smart money, les élites savent gérer le facteur temps, ce que ne sait pas faire le public. Pour le public c’est bon ou c’est mauvais alors qu’il faut raisonner en dynamique. Il ne faut faire que des bouts de chemin.

      J’ai écrit sur cet aspect sous le titre « le secret des élites, : la gestion du temps ».

      Quand on se rapprochera de l’écheance, cet argent sortira des fonds d’état negatifs et son pouvoir d’achat aura fortement augmenté car le reste se sera effondré.

      Les élites raisonnent à la fois en fonction du facteur temps et en relatif.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s