Macron droit dans ses bottes, comme Juppé.

Droit dans ses bottes comme son ami Juppé, le condamné, Macron a dit hier qu’il ne changerait pas de politique, il considère qu’il est légitime.

Il ne remettra pas en  question l’appartenance de la France à la Construction Européenne telle que la veulent les Allemands.

Il n’a pas été élus par  les partis, il a été élu par la France au suffrage universel.

Bien sur il ne donne pas le pourcentage de gens qui ont voté positivement pour lui et ont donc adhéré au programme qu’il a pris soin de dissimuler aux Français pour  ne le révéler qu’à Londres aux financiers.

Bien sur il ne parle pas du vote tronqué par l’élimination de Fillon, ni de la configuration scandaleuse fabriquée par les élites pour mettre le peuple hors jeu des consultations électorales par la promotion/nazification du Front National.

Pour lui la cause est entendue à partir  du moment ou il a gagné au second tour des présidentielles face à Marine le Pen laquelle demandait la  sortie de l’euro. Si il a  gagné face à Marine qui voulait la sortie, c’est parce que les Français veulent le maintien; Macron considère que par  déduction sinon  logique du moins rhétorique il est validé dans son choix européiste.

Le binaire, c’est utile nous vous l’avons toujours dit: vous ne pouvez plus rien refuser, vous devez tout accepter car sinon c’est le Rassemblement National, le fascisme, le nazisme, la régression, la ringardisation. Le camp du mal!

Publicités

3 réflexions sur “Macron droit dans ses bottes, comme Juppé.

    1. C’est cela la doctrine Macron; les pauvres n’ont que ce qu’ils meritent, ils n’ont qu’à traverser la rue..

      Les Français aussi n’ont que ce qu’ils méritent, il ne faut pas compter sur moi pour les encenser et flagorner : tout le monde peut voter et se débarasser de cette clique!

      J'aime

  1. « promotion/nazification du Front National ».

    Macron s’est servi très opportunément de « la séquence » d’une dizaine de jours avant le dîner du Crif pour diaboliser les GJ’s et « l’extrême-droite », auteurs présumés par le régime de Macron d’actes antisémites.

    Macron comme ses sinistres évitent soigneusement de révéler les résultats d’une enquête de la FRA, l’Agence des droits fondamentaux de l’UE, pourtant parue dès le 10 décembre dernier.

    Cette étude menée durant l’été 2018 auprès de 16 500 citoyens de confession juive de l’UE sur des actes antisémites subis met en lumière des résultats qui ne sont pas conformes à la narrative officielle de la Macronie; il faut donc les taire.

    A la question -tableau page 54 – du profil perçu des auteurs d’actes antisémites par les victimes en France, surprise !

    33% de radicaux musulmans, 21 d’extrême gauche…et 7% d’extrême droite. Il est même à noter que ce dernier % est sensiblement inférieur à la moyenne européenne alors que les deux premiers en sont très proches.

    file:///C:\Users\ERIC\Downloads\fra-2018-experiences-and-perceptions-of-antisemitism-survey_en.pdf

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s