Le Reflation Trade, oui mais quand?

« Vive les crises  elles sont traitées par l’effet de richesse, c’est à dire en rendant les riches encore plus riches ».

Enoncée cyniquement cette vérité des temps modernes se formule:

« Quand Main Street souffre, Wall Street s’enrichit »

D’accord c’est dur mais c’est vrai et c’est vérifié systématiquement depuis la crise de 2008. Pourquoi ? Parce que les seuls remèdes que l’on connaisse quand la croissance ralentit et quand  le risque financier devient trop grand c’est le laxisme monétaire, c’est  l’inflation du prix des actifs bousiers.

Depuis le mois d’octobre 2018 l’activité économique mondiale ralentit. Beaucoup en Chine, beaucoup en Europe et plus modérément aux USA.

La Bourse a chuté fortement en décembre quand elle en a pris conscience.

Les autorités monétaires se sont affolées, la Chine a accéléré la production de crédit, la BCE a manifesté  moins de détermination à régulariser sa politique monétaire et surtout Powell de la Fed a fait volte face il est passé d’une position dite « faucon » a une position dovish, colombe. Il a rétabli le fameux « Put ».

Les marchés ont parfaitement compris et se sont frotté les  mains: ils ont monté de plus de 11% depuis le premier janvier 2019 et de près de 20% depuis Noël 2018.

Beaucoup sont tentés d’oublier la situation présente de ralentissement économique et de se projeter deja dans la prochaine embellie. Ils font comme si les nièmes mesures monétaires allaient réussir et surtout comme si c’était deja fait.

Je voudrais insister sur l’idée qu’il vaut mieux ne pas anticiper et vendre trop tôt la peau de l’ours .

Je le fais parce que de nombreuses statistiques américaines et européennes sont publiées et qu’elles sont négatives. Nous sommes en plein dans le ralentissement économique, ne vous trompez pas nous n’en sommes pas sortis et nous se connaissons ni son ampleur ni son calendrier.

Ceux qui anticipent dès maintenant, ceux qui jouent le Reflation Trade prennent le risque d’être trop en avance.

Si on est trop en avance, on subit des pertes intercalaires et à un moment donné, on se décourage et on sort, on brade, dégouté. Lorsque la hausse arrive, on n’a plus les moyens ou l’estomac de reprendre le train, on le regarde passer.

Voici les bonnes raisons de ne pas se précipiter et d’attendre des vrais indications:

-il y a un décalage de 18 à 20 mois entre les stimulations monétaires et leur effet sur l’économie réelle

-le resserrement des conditions monétaires qui a été opéré entre 2016 et  2018 va faire effet pendant de nombreux mois encore, il n’est pas transmis aux économies réelles

-il n’est pas certain que les mesures chinoises vont produire effet car la situation là bas est très obérée; ce que l’on appelle la transmission peut se faire attendre

-le BCE a peu de munitions elle est deja le pied collé au plancher et elle ne peut plus accélérer malgré les vantardises de Draghi

Notre idée prudente est que les conditions financières qui ont été resserrées entre 2016 et 2018 vont exercer leur effet restrictif pendant un an environ. Ce n’est que vers la rentrée de 2019 que l’on devrait en voir les indications précoces. Entre temps il y aura des statistiques décevantes voire calamiteuses et en particulier sur les bénéfices des sociétés.

Compte tenu du fait que les spécialistes les plus doués ont une capacité d’anticipation -6 mois  on peut imaginer que la hausse actuelle va marquer le pas, que le marché va prendre le temps de digérer les mauvaises nouvelles qui sont dans le pire line et que les meilleures nouvelles à venir ne seront prises en  compte qu’à l’été 2019.

Pour les pros des gtaphiques  avec des décalages temporels 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le Reflation Trade, oui mais quand?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s