Algérie suite … dans la rue, mobilisation. Appels à bloquer le pays

 

 

par Strategika51

Notre analyse sur la crise algérienne s’est avérée assez juste.

La lutte de factions au sein du « pouvoir réel » a débordé dans la rue.

Une des factions rivales au sein du pouvoir réel instrumente la rue.

Le système ne changera pas.

Le clan des éradicateurs ont propulsé un très obscur général-major issu de l’administration, dénommé Ali Ghediri. Ce dernier est le poulain attitré du Général Lamari dit Toufik, ex-patron des renseignements de 1990 à 2015, et du richissime oligarque Yssad Rebrab. Ce dernier doit en partie son ascension fulgurante dans le monde des affaires grâce à l’ex-patron des renseignements mais est tombé en disgrâce depuis le démantèlement en 2015 du DRS (Direction du Renseignement et de la Sécurité), l’ex-acronyme du principaux services Algériens des renseignements.

Sont alliés à cette faction les partis du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, Gauche culturaliste), le Parti des Travailleurs (PT, Troskyste) et d’autres partis créés, infiltrés ou manipulés par les services spéciaux durant les années 80 et 90.

L’autre faction est un ramassis hétéroclite d’oligarques,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s