Billet: Le Roi est nu

Regardez la dépêche ci dessus, c’est un chef d’oeuvre de tromperie systémique.
Mentir ce n’est pas seulement dire des choses fausses, non; on peut mentir en énonçant des vérités. Il suffit de dire des choses irrelevantes! De mettre en relation de proximité suggestive des choses qui n’ont pas de lien organique.
La pratique de la fausse causalité est l’arme de choix de la propagande, elle permet de construire un monde radicalement faux, mystifié, imaginaire. Un monde ou, les causes et les effets étant dissociés, le peuple, le public sont  en fait  privés de leur  rationalité. 
Les émetteurs, sont soi disant transparents, comme la Fed ou comme Macron dans le Grand Débat: ils énoncent des vérités.
Mais pas n’importe quelles vérités, des vérités qui sont à côté du sujet, à côté de la plaque.
C’est ce que font régulièrement les élites, les banquiers centraux, les gouvernements.
Les dominants dominent par la production d’un monde faux, tordu, courbé qui a les apparences de la cohérence mais les apparences seulement , c’est une cohérence de surface, une cohérence rhétorique, formelle, de pure combinatoire verbale.
Je pense que cette maîtrise est issue à la fois des découvertes de la psychanalyse, de la linguistique, des sciences de la communication et à la,prégnance du langage publicitaire sur nos consciences. 
Le discours des dominants n’expriment ni le présent, ni l’avenir, ils ne sont plus des guides pour agir, ils n’ont plus pour fonction de vous donner les éléments de choix non ils ont pour fonction de vous inciter à faire ce qui leur convient. Au besoin au passage ils ont besoin de récrire le passé. 
Si au milieu d’une tirade sur l’échec de la politique monétaire on vous dit: vous savez que le monde est incertain, ce n’est pas un mensonge, c’est simplement non relevant non explicatif. Et c’est ce que font les guides suprêmes, les détenteurs du pouvoir ultime, les banquiers centraux.
C’est ce qu’a fait Draghi hier après Powell en décembre.
Leurs discours ne sont ni vrais ni faux, ils sont simplement trompeurs! Ce sont non pas des exposés transparents, non ce sont des messes, des prêches. Ils ne prédisent pas l’avenir, ils n’éclairent pas le présent, non ils pilotent les perceptions.
Ce sont des guidances « soft » mais dont le poids est renforcé par les multiples prêtres du système, les services des banques, les économistes, les conseillers des princes, les gourous, les médias et ensuite les rediffuseurs d’opinions.
On pourrait tout aussi bien dire vous savez: la terre est ronde, en juxtaposant cette vérité avec l’analyse de la politique monétaire. Là, bien sur les choses seraient claires et on verrait l’absurdité donc on le fait plus subtilement.
La fausse transparence qui nous influence est une sorte de construction parallèle ; il s’agit d’obtenir une conviction, une croyance, non pas par une cheminement logique, organique de la pensée, mais par une juxtaposition qui est de l’ordre du magique.
De Gaulle était maître de cet art! Souvenez vous de son refus de la Grande Bretagne magnifiquement, magistralement asséné par le célèbre: « l’Angleterre est une ile »! 
Macron essaie de faire la même chose, à sa petite échelle bien sur, dans son tracé du champ de bataille pour la fuite en avant européennes. Eh oui il y a ceux qui sont « pour » et ceux qui sont « contre », c’est tellement évident que cela ôte toute capacité de réflexion.
Il n’y a jamais eu d’incertitude sur la longévité de la reprise économique de 2017.
On a toujours su que c’était  une embellie circonstancielle, provoquée par une pause monétaire et que cette embellie serait de courte durée. Cette  embellie ne pouvait pas persister au delà du crédit impulse qui lui a donné naissance. Tout était clair, et même chiffré, écrit. 
Mais les autorités veulent faire croire qu’elles ont la situation en mains, qu’elles sont toutes puissantes et qu’elles ont une « boite à outils » comme le prétend  Draghi. Donc elles doivent à chaque fois prédire que cela va aller mieux, qu’elles ont la solution et comme à chaque fois  cela va ralentir il faut trouver des excuses, de nouvelles raisons pour éviter que l’on conteste leur action.
Le mythe de la toute puissance a besoin du mensonge récurrent pour faire croire que cela marche mais que… et derrière les trois petits points vous mettez ce qui vous tombe sous la main.
Les autorités sont géniales, elles sont toutes puissantes mais comme c’est faux il faut systématiquement invoquer des éléments perturbateurs; les élections, le climat, le Trump, la Trade War, le Brexit etc . C’est facile car il y a toujours quelque chose.
Les autorités sont sans  scrupules , elles savent que les peuples ont la mémoire courte que les médias et les gourous sont malhonnêtes et que finalement toutes les élites sont complices pour dissimuler la vérité:
le Roi est nu.
Publicités

2 réflexions sur “Billet: Le Roi est nu

  1. Vos propos sont pertinents. Le problème, c’est que la masse est bien loin d’atteindre votre niveau de réflexion.

    Il faudrait déjà qu’elle parvienne à se déconnecter des fake news, des nombreuses sources divertissement inutiles.

    Autant vous dire tout de suite, que c’est perdu d’avance. La guidance que vous nommez si bien ne vise qu’un seul but: le maintien de la matrice et ceux qu’elle qu’en soit le prix

    J'aime

  2. Je m’amuse régulièrement aussi à relever toutes sortes de tromperies dans le langage utilisé dans les médias. Et je constate souvent : Inversion de la cause et conséquence ( est-ce la poule qui vient de l’œuf ou l’œuf de la poule. qui est premier ?. Raisonnements en cascade qui tendent ( mais on le dit pas) vers une probabilité de vérité nulle du genre si A alors B, si B alors C , si C alors D, d’où A entraine D. Déductions hasardeuses : en été la vente de maillots et celles de crèmes à la glace augmentent, donc l’augmentation de la vente de maillots entraine l’augmentation des ventes de crème à la glace,. Le syllogisme tordu du genre: Aristote a des moustaches, les chats ont des moustaches, Aristote est un chat, cherchez l’erreur. Mes exemples sont simplistes, mais si au lieu de crème à la glace, d’œufs, de maillots, je parle d’inflation, chômage, gilets jaunes, dette publique, Trump, le message passe sans problème et tout le monde est roulé. Amusez-vous a trouver les autres erreurs de raisonnement, c’est très instructif.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s