Un peu de pub, bien sur, mais pas que …sur l’or

Mon cher lecteur,
Je vais vous parler aujourd’hui de titres, de poids, de frappes…
Voici le champion des rings, catégorie poids léger, le plus titré, le plus agile, jamais KO, celui sur lequel vous pouvez miser à coup sûr : le lingotin d’or 4×9 de 100 g.
En 2018, il est la forme d’or la plus couramment échangée (d’une valeur de 3 700 € environ).
C’est ce qui ressort des résultats annuels très instructifs du courtier Bullionstar [1]. C’est à ma connaissance le seul courtier en métaux précieux à publier ses chiffres de vente.
Ils confirment d’ailleurs ma lettre précédente : les pièces d’or sont une bonne manière d’acheter de l’or, mais pas la meilleure. [2]
Bullionstar a réalisé 17 000 transactions en 2018 avec des clients venant de 91 pays différents : c’est vous dire si l’or est un marché mondial. Ils sont installés à Singapour et donc principalement actifs sur le marché asiatique. C’est pour cela que leur produit le plus vendu est libellé en gramme et non en once comme ce serait le cas pour un courtier davantage anglo-saxon. À part cela les résultats sont éloquents :
  • L’or est roi : L’or représente les 3/4 des transactions en valeur et l’argent un peu plus de 20 %.
  • Les lingots et lingotins avant les pièces : Il se vend 4 fois et demie plus de lingots et lingotins que de pièces (toujours en valeur).
  • Small is beautiful : Les 2/3 de l’or échangé en valeur sont des formats de 100 g ou moins. Privilégiez plus de petits formats plus liquides qu’un gros lingot indivisible (à moins de le refondre).
  • Parmi les pièces, les canadiennes dominent sans partage : en 2018, les 2/3 des pièces échangées sont des Gold Maples canadiens (titrés à 99,99 % d’or).
  • La pureté sinon rien : Plus des 3/4 des pièces ont un indice de pureté de 99,99 %, ou 4×9. S’ils ne donnent pas les chiffres, c’est sans doute encore plus pour les lingots et lingotins. Oubliez tout or titré à moins de 99,9 % (24 carats).
Les transactions sont également en hausse de 12 % par rapport à une demande mondiale en hausse de 4 %, tirée par les banques centrales et l’or d’investissement. [3]
Diagramme or
Ces statistiques sont un excellent repère pour répartir votre investissement en or et en argent selon les formes le plus courantes.
À l’inverse du numismate qui cherche la rareté, l’investisseur recherche la liquidité et donc les formats les plus échangés.
En revanche, je vous déconseille a priori d’utiliser Bullionstar comme courtier, non pas que je doute de leur sérieux mais ils sont installés à Singapour : trop loin et en dollars. Quand tout va bien, ce n’est pas un problème, mais l’intérêt de l’or réside justement quand tout va mal.
Privilégiez un courtier installé dans votre pays de résidence ou dans un pays frontalier. Je vous explique comment ici.
À votre bonne fortune,
Guy de La Fortelle
Publicités

6 réflexions sur “Un peu de pub, bien sur, mais pas que …sur l’or

  1. Les principaux pays acheteurs de pièces et lingots (Source: World Gold Council)
    Il semblerait que les Allemands n’aient pas une confiance démesurée dans la survie de l’Euro !

    J'aime

    1. Les Allemands stockent les espèces et l’or parce que chez eux la presse dit la vérité en particulier elle critique Draghi et surtout Target 2.

      Les journaux comme Die Welt publient les points de vue des élites universitaires sur la fragilité de l’euro et l’accumulation des dettes dans le monde. .

      J'aime

      1. Oui, dernier en date qui ne peut être plus clair:

        Target2: 35.000 t Gold, die nie geliefert werden
        https://www.goldreporter.de/target2-35-000-t-gold-die-nie-geliefert-werden/gold/81486/

        Google traduction:

        La Deutsche Bundesbank détient actuellement 868 milliards d’euros de créances sur l’Eurosystème. Elle ne sera jamais capable de faire ces demandes dues. À l’époque de l’étalon-or, l’Allemagne aurait pu compenser le solde de plusieurs milliers de tonnes d’or.

        Dans une présentation détaillée, l’ancien responsable de l’Institut Ifo, Hans-Werner Sinn, explique le contexte.

        Le professeur Hans-Werner Sinn a récemment expliqué l’importance des soldes Target2 dans une présentation de deux heures. En termes simples, il s’agit de créances de la Deutsche Bundesbank contre l’Eurosystème, qui résultent d’excédents de commerce extérieur ou de paiements contre d’autres pays de la zone euro.

        Alors que ces créances étaient compensées par de l’or à l’époque, les banques centrales nationales de l’Eurosystème ne reçoivent que des crédits de comptabilisation pour les paiements effectués pour le compte de pays étrangers.

        En cas de dissolution de l’euro ou de sortie de l’Allemagne de la Communauté, ces créances seraient perdues. Cependant, la Bundesbank ne peut rendre ces créances dues aujourd’hui ou en cas d’effondrement de l’euro.

        Actuellement, le solde de Target2 en Allemagne s’élève à 868 milliards d’euros. À la fin de 2018, Sinn parle d’environ 35 000 tonnes d’or (min. 37:37) au cours du solde allemand de Target2.

        Au cours du marché actuel de 1 173 euros (cours de clôture quotidien du 18.02.19), nous calculons 23 013 tonnes. À titre de comparaison, le World Gold Council a récemment quantifié les réserves totales d’or totales à 33 872,7 tonnes.

        J'aime

  2. Si le système s’effondre, ça me feras une belle jambe de savoir ce qui s’échange à Singapour !
    (si quelqu’un a les statistiques en France, Merci!)

    Il me semble (c’est mon sentiment, ma réflexion ?), qu’une pièce type « Napoléon »(française, suisse, union latine …) sera plus monnayable en France, encore plus une 10 frs hercule en argent… contre 1 kg de patates ^^ 😉

    Merci pour votre blog et ses articles toujours intéressant !

    J'aime

  3. POUR MONSIEUR A. BRANI DE LA PART DE GUY DE LA FORTELLE

    Monsieur Bertez m’a fait suivre votre demande de contact suite à votre abonnement à la revue Risque & Profit.

    Je n’arrive pas à retrouver de trace de vos messages ni de votre abonnement à partir des informations communiquées par Monsieur Bertez et l’adresse email que vous avez renseignée est invalide.

    Pourriez-vous m’indiquer quand vous vous êtes abonné et m’envoyer l’adresse email que vous avez utilisé pour l’abonnement ? Écrivez-moi à glf@investisseur-sans-costume.com

    D’avance, je vous remercie.

    Bien cordialement,

    Guy de La Fortelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s