Les dépêches jeudi 28 Mars. Un monde de fous. Au secours!   

Bientot on n’utilisera plus le terme japonification pour désigner la longue dépression, non! On utilisera une meilleure qualification encore plus terrible: l’européification.

Europeification: action de type Gribouille qui consiste à sombrer dans la stagnation séculaire pour sauver l’ordre social et ainsi, au contraire à précipiter sa dislocation.

Après avoir ruiné le business model des banques en voulant les forcer à prêter alors qu’il n’y a pas d demande solvable pour le crédit, la BCE envisage de les subventionner indirectement ! Un monde de fous. Au secours!





Le taux anticipé d’inflation « à cinq ans dans cinq ans » est revenu jeudi à 1,31%, six points seulement au-dessus du plus bas atteint en juillet 2016,

Un indicateur clé des anticipations des investisseurs en matière d’évolution de l’inflation dans la zone euro est tombé jeudi à son plus bas niveau depuis septembre 2016 et tout près de son plus bas historique, soulignant les doutes croissants des marchés sur la capacité de la Banque centrale européenne (BCE) à atteindre son objectif de hausse des prix.

La baisse des anticipations d’inflation des investisseurs n’est pas nouvelle mais elle s’est accélérée ces dernières semaines avec la dégradation des perspectives de croissance et l’inflexion du discours des grandes banques centrales vers une position plus accommodante.

Mercredi, le président de la BCE, Mario Draghi, a laissé entendre que cette dernière pourrait modifier les modalités d’application de son taux de dépôt négatif pour atténuer l’impact de celui-ci sur la rentabilité des banques, ce qui a provoqué un nouveau repli des rendements des emprunts d’Etat de la zone euro.

Dans la foulée de ce mouvement, le taux anticipé d’inflation « à cinq ans dans cinq ans » est revenu jeudi à 1,31%, six points seulement au-dessus du plus bas atteint en juillet 2016, peu après le vote des Britanniques pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Il a baissé de près de 10 points de base depuis le début de la semaine, s’éloignant un peu plus de l’objectif à moyen terme de la BCE d’un taux d’inflation légèrement inférieur à 2%.

« La confiance dans la capacité de la BCE à piloter l’inflation et les anticipations est faible parce que le ralentissement a un peu pris de court la BCE », a commenté Florian Hense, économiste Europe de Berenberg à Londres.

« Et puis, structurellement, il y a une interrogation sur la capacité des banques centrales à faire remonter l’inflation sans le soutien des politiques budgétaires. »

L’agence de notation de crédit S&P Global a abaissé jeudi sa prévision de croissance 2019 pour la zone euro à 1,1% seulement, contre 1,6% auparavant.

[AP] Asian shares fall after US stumble, eying China trade talk

[Reuters] Bond yields spiral lower, take stocks along for the ride

[Reuters] Exclusive: China makes unprecedented proposals on tech transfer, trade challenges remain – U.S. officials

[Reuters] China will cut real interest rate levels, lower financing costs: Premier Li

[Reuters] May’s offer to quit fails to break Britain’s Brexit stalemate

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s