LES PETITS COMPTES DU MONDE

Jean-Michel QUATREPOINT

Jean-Michel Quatrepoint

 

Voilà un article qui a échappé à la sagacité des Rouletabille des Décodeurs du Monde.

Dans son édition du 19 avril, le quotidien consacre une page à l’analyse de ses comptes pour l’exercice 2018.

Le titre à lui seul vaut son pesant d’or : « Groupe Le Monde, un résultat net bénéficiaire et en progression ». Les intertitres de l’article, cosigné par Louis Dreyfus et Jérôme Fenoglio, sont de la même veine : « La diffusion du Monde encore en progression » ; « Les magazines, socle de notre rentabilité », etc.


https://polony.tv/focus/les-petits-comptes-du-monde


Bref, le lecteur peu averti est appelé à communier dans l’excellence de la gestion de nos deux signataires.

Pourtant, lorsque l’on examine le compte de résultat consolidé, les chiffres donnent une autre lecture.

Ainsi, le chiffre d’affaires, sur un an, a fortement diminué : de 321,2 à 305,1 millions d’euros.

L’Ebitda (excédent brut d’exploitation) a, lui aussi, sérieusement rétréci : de 17,1 à 11,6 millions d’euros.

En fait, le groupe affiche un bénéfice net en augmentation (14,6 millions contre 7) grâce à un résultat financier exceptionnel. Il s’agit de la vente, en décembre 2018, des 19 000 mètres carrés de terrains de l’imprimerie d’Ivry-sur-Seine.

Le Monde avait acquis ce terrain, à la fin des années 80, en reprenant une usine SKF et en y installant ses rotatives. Pendant vingt-six ans, Le Monde et quelques autres publications ont été imprimés sur ce site, acquis à l’époque pour 10,8 millions… de francs. L’imprimerie a connu bien des déboires et a dû finalement fermer ses portes en 2015. L’ensemble a finalement été revendu en 2018, à des investisseurs soutenus par la Mairie d’Ivry, qui vont y construire des commerces et des logements privés et sociaux. La vente du terrain a donc mécaniquement généré une plus-value. Son montant n’est pas indiqué, mais c’est elle qui permet aujourd’hui, pour l’essentiel, de dégager un résultat exceptionnel de 10,4 millions… d’euros. Et d’afficher un bénéfice net en progression.

Reste pour l’année prochaine à trouver un autre bijou de famille à vendre, pour doper les bénéfices. Ce ne sera certainement pas L’Obs, qui n’est pas au mieux de sa forme.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “LES PETITS COMPTES DU MONDE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s