Les dépêches vendredi 9 Mai. Le Tweeter en chef attend son heure pour flinguer Merkel.

Les marchés sont  les otages de la politique tarifaire du président Trump.

Dans le court terme du moins.

Pour le long terme c’est autre chose, ce n’est ni Trump ni Powell qui gouvernent, c’est le système et ses déséquilibres. Mais pour le court terme, avec l’aide des algos, c’est Trump.

Aux dernières nouvelles les nouveaux tarifs imposés contre la Chine sont enrtés en application.

Trump pour soutenir les marchés bousiers et sa cote personnellle  continue à tweeter pour faire croire qu’une solution rapide est encore possible.

Comme aucune information sérieuse n’est disponible et que nous sommes en guerre, prenons les choses comme elles viennent.

Robert Lighthizer informera le monde quand « la Chine acceptera la demande des États-Unis de disposer de mécanismes d’application fiables et renforcés pour  consolider tout accord véritable »

De mon point de vue, si accord il y a , Trump n’en restera pas là: une fois l’accord commercial obtenu , il s’attachera à cibler le déséquilibre commercial énorme en faveur de  l’Allemagne. Toute l’opinion publique américaine et toute la presse l’attend.

Le fait que le secrétaire d’Etat Pompeo ait annulé une visite prévue en Allemagne mardi vient conforter mon point de vue. Les Allemands devraient  être dans leurs petits souliers. Si ils ne le sont pas c’est parce qu’ils sont idiots, aussi idiots que les marchés financiers.

De nombreux politiciens allemands s’inquiètent des menaces de Trump contre les constructeurs automobiles. La force de l’automobile allemande, que dis je, sa domination,   font de l’Europe une cible aussi attrayante pour le président Trump que la Chine.

Les élections au Parlement de l’Union européenne se dérouleront du 23 au 26 mai et toute l’Europe est en position de faiblesse. Les groupes pro-nationalistes et autres populistes  luttent pour accéder au Parlement européen. Et puis il y a les Italiens , soutenus par Trump, ils sont  opposés à la direction actuelle des eurocrates à Bruxelles.

Trump n’a pas oublié  l’humiliation publique qui lui a été infligées par les deux naifs prétentieux, la chancelière allemande Merkel et le  président français Macron au sommet du G-7 en juin dernier!

L’Europe est beaucoup plus importante pour les marchés financiers que ne l’est la Chine. Elle est divisée, fragile, brinquebalante , son économie est faible et  le fardeau de la dette est énorme.

Le Tweeter en chef attend son heure.

L’EURO est stable et se comporte effectivement bien par rapport à ses voisins européens.

C’est de la complaisance du marché dans la mesure où un grand nombre d’investisseurs se concentrent sur les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Faites attention aux mouvements dans les cross de l’euro contre yen et contre le suisse,  pour suivre  l’évolution du sentiment  des investisseurs face à l’incertitude politique.




Trump a tenu sa promesse.

Toutefois, l’augmentation des taxes sur le commerce de 200 milliards USD d’importations chinoises ne s’applique qu’aux nouveaux achats.

Il faudra donc deux ou trois semaines pour que les taxes touchent réellement.
Les négociations commerciales se poursuivant, il est peu probable que les entreprises changent leurs prix.

Ces taxes vont éroder les bénéfices des entreprises américaines plutôt que de faire monter l’inflation.
Plus les négociations durent longtemps, plus la possibilité de répercuter la taxe augmente avec la hausse des prix. Cela se manifestera tout d’abord dans l’inflation des prix à la production de base.
Un accord rapide sur le commerce ne ferait pas beaucoup de dégâts économiques. Une rupture des négociations risquerait  d’avoir un résultat économique beaucoup plus négatif.




[AP] Asian shares give up early gains on China-US trade jitters

[Reuters] Trump’s tariff hike on $200 billion of Chinese goods takes effect

[Reuters] Safe-haven yen, Swiss franc stand tall as trade tensions mount

[Reuters] Oil rallies on hopes for U.S.-China trade deal

[WSJ] Trump Lets Tariff Increase Go Ahead, Threatens More as Trade Talks Resume

[FT] No breakthrough in US-China trade talks as tariffs set to rise

[FT] Blind faith in the high equity return cult will lead to disaster

[FT] China’s industrial-military hawks flex their anti-US muscles

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s