L’UE fait chanter la Suisse, par le biais de sa finance .

Non ce n’est Trump qui tord le bras de la Suisse, c’est l’Union Européenne! Elle esssaie d’imposer sa loi aux Suisses.

Les actions de la quasi-totalité des grandes entreprises suisses cotées sur Six, la principale bourse du pays, sont également négociables  au sein de l’Union européenne par le biais de plates-formes de bourse alternatives, appelées installations multilatérales de négociation (mtfs).

Les négociants basés dans l’UE représentent en volume 60 à 80% des transactions en actions suisses .

Les grandes entreprises suisses telles que Nestlé, Novartis et Roche constituent 20% de la capitalisation boursière de l’indice Stoxx Europe 50. En un mot c’est une sorte de   marché unique.

Maintenant, ce système est menacé. Il s’appuie sur l ‘«équivalence boursière», un statut accordé par l’Union européenne qui permet un commerce rapide et sans heurts d’un pays à l’autre. Mais si la Suisse refuse de signer un nouvel accord commercial rédigé par l’UE, son équivalence peut être révoquée. L’UE a donné à la Suisse jusqu’à la fin du mois de juin pour signer, ou du moins faire des progrès. Si le délai est respecté, l’équivalence sera probablement renouvelée indéfiniment. Sinon …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s