« L’eurocommuniste Ian Brossat vous incite à voter [pour lui] », billet d’humeur par Bruno Adrie

In cauda venenum

L’eurocommuniste Ian Brossat incite à voter: « Le 26 mai, 100% des banquiers iront voter, ne vous laissez pas voler l’élection ». Il a de l’audace, Ian Brossat, car qu’en sait-il au fond? Il n’a aucunement la preuve que les banquiers vont voter. Ensuite, croit-il que c’est par leur vote que les banquiers se donnent le pouvoir? Croit-il que les profiteurs, capitalistes, barons voleurs et autres écraseurs de salariés ont besoin de pénétrer dans une urne pour exercer leur domination? Allons, allons…
Le slogan de l’eurocommuniste Ian Brossat est ridicule, au moins autant que son eurocommunisme.
Mais je comprends: une sinécure au Parlement européen soit, 6.825 euros net plus 320 euros par jour de présence plus 4.513 euros mensuels pour couvrir les frais généraux plus des voyages pris en charge plus 24.943 euros par mois pour les assistants parlementaires, ça met du beurre dans les épinards.
Il aurait dû commencer…

Voir l’article original 6 mots de plus

Publicités

Une réflexion sur “« L’eurocommuniste Ian Brossat vous incite à voter [pour lui] », billet d’humeur par Bruno Adrie

  1. Fait divers sur FB.
    « Minable, Bye ». C’est par cette formule laconique que le polytechnicien Henri Sterdyniak vient de me « quitter » suite à ma critique de la com’ de l’eurocommuniste Ian Brossat. Je dois dire que je ne savais pas que l’illustre atterré lisait mes posts. Comme quoi les ruelles anonymes du commentaire fugace reçoivent parfois la visite d’êtres de lumière dont l’éclat nous subjugue soudain. Un être de lumière qui en formulant d’une voix de trompette de Jéricho un minable couac s’est non seulement adressé à ma maigre personne mais aussi à la cinquantaine de minables qui auront eu la bonté d’apporter une appréciation favorable à mon post. Bien entendu, je maintiens que ces élections sont inutiles, que les politiques y courent comme on court à la gamelle quand on est affamé ou boulimique et que ce n’est pas par une présence maigrelette et intéressée au parlement europrussien qu’on dynamitera une structure supranationale qui n’a été inventée que pour mettre un terme aux démocraties nationales.
    Alors Bye Bye cher Henri. Je continuerai de vous lire parce que vous êtes renseigné et cultivé. Mais je n’oublierai pas que le mépris vient facilement aux intelligences propulsées dans des ascensions académiques et médiatiques.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s