Vu d’Allemagne, Macron a perdu les élections et c’est important.

Vu d’Allemagne, Macron a perdu les élections et c’est important.

Macron depuis le début de son mandat veut obtenir des Allemands un certain nombre de réformes et de concessions qui rendraient la Construction Européenne moins fragile et plus viable.

Il s’agit dans tous les cas de concessions qui augmenteraient les coûts et les risques de l’Allemagne et de sa population.

Macron cherche à donne des gages en montrant qu’il est ferme, que dans aucun cas il ne cédera, bref que les Français ont changé et que contrairement à ce que dit et répète Schauble: on peut leur faire confiance.

Les commentaires Allemands, sur les gilets Jaunes ont été sevères du genre nous vous l’avions bien dit, les Français ne changeront jamais .

Le résulat des élections qui viennent de se tenir va dans le même sens , ils sont interprêtés par la presse et l’intelligentsia comme une défaite de Macron: « il n’est pas soutenu, il n’ a ni base ni socle », c’est ce que nous même  avons entendu.

 

https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/vu-dallemagne-apres-la-defaite-aux-europeennes-un-nouveau-depart-pour-macron

Au lendemain des européennes du 26 mai, la presse allemande constate l’échec personnel d’Emmanuel Macron, passe en revue ses conséquences sur l’Union européenne et se questionne sur la façon dont le chef de l’État peut désormais se relever.

“C’était justement ce scénario que voulait empêcher LREM”, note Der Spiegel. L’hebdomadaire rappelle qu’Édouard Philippe comme Marine Le Pen ont compris que “la division traditionnelle de la France entre gauche et droite a été définitivement supplantée par la confrontation entre le parti du président et le RN”.

Et ailleurs:

«Marche arrière», écrit Der Spiegel en commentant le résultat des élections en France et la victoire du Rassemblement national. «Emmanuel Macron a urgemment besoin d’une nouvelle idée pour un nouveau départ», souligne le journal sur son site internet en insistant sur le bon résultat des écologistes qui ont capté «les déçus de Macron».

Même sentiment pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung , le président français «n’a pas réussi à redémarrer». «Même en Europe, Emmanuel Macron aura du mal à faire passer ses idées», écrit l’éditorialiste du quotidien conservateur. La «marmotte» Marine Le Pen «est de retour» et salue d’un «bonjour tristesse», observe la FAZ. «C’est la revanche de Le Pen», résume la Süddeutsche Zeitung, qui ajoute: «après les protestations sociales des gilets jaunes, le résultat de dimanche pourrait ralentir encore plus la volonté de réforme de Macron».

Le chef de l’Etat «a commis une erreur fatale», selon Die Welt, en faisant des européennes un vote entre les populistes et les progressistes, entre Marine Le Pen et lui-même

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :