Les dépêches vendredi 14 Juin matin. Ce n’est plus la volonté consciente des hommes qui nous dirige.

Je pense que vous avez remarqué: pour ceux qui sont en charge des affaires, les fondamentales sont toujours bonnes, solides; mais ce sont des facteurs temporaires ou exceptionnels qui font que rien ne tourne rond.

En tant qu’observateur j’ai exactement la conviction opposée: les fondamentales sont detestables et seuls des remèdes plus ou moins cosmétiques permettent de faire croire que tout va bien.

Le fond est pourri et dessus on met met une couche de cosmétique. Le fameux pig with lipstick, le cochon au rouge à lèvres,  des américains.

L’enjeu de ces opinions opposées, c’est la crédibilité.

Les responsables veulent faire croire qu’ils ont la situation en mains, qu’ils sont compétents,  que leurs théories sont bonnes, que ce qu’ils font est bien et que ce qui ne va pas … c’est le peuple qui en doute. Ce peuple qui est primaire, ringard, et conforme à son essence, c’est à dire … populiste.

Les narratives des autorités tournent toujours autour des même choses:

-c’est temporaire, cela ira mieux après

-si cela ne marche pas c’est parce que l’on n’en a pas fait assez

-le jeu sur le temps, il faut laisser le temps au temps

-vous ne comprenez rien, nous allons mieux expliquer

-nous savons mieux que vous, il y  a des choses que l’on ne peut vous dire

– etc …

Ce qui renforce ma crédibilité de critique  c’est le fait que les crises ne cessent de se répéter et de se rapprocher  sous des formes variées, le fait que chaque fois il faut augmenter les remèdes cosmétiques, que les conséquences non voulues, négatives se multiplient. La science sociale n’en est pas vraiement une, mais quand on pense juste on a de l’avance sur les autres. Je suis en avance depuis le début des années 2000!

Au fil du temps  la balance entre les avantages et les inconvénients des actions des responsables se déséquilibre, les remèdes sont de moins en moins efficaces comme le monétaire par exemple et il faut à chaque fois franchir de nouvelles lignes , violer de nouvelles frontières.  Comme celle du zéro bound.

Au fil du temps, ce sont les principes de nos sociétés qui sont détruits bafoués sans que personne n’ai voté pour cela. La destruction, la perversion se font en continu selon le fameux conte imagé de la « boiling frog ». Cette malheureuse grenouille victime du gradualisme. A force de glisser sur la pente on en arrive à des situations ou le bien fondé des actions entreprises finit par disparaitre, sans que l’on s’en aperçoive.

En 2008 et 2009, les banquiers centraux ont agi pour sauver l’ordre social en utilisant des remèdes monétaires exceptionnels pour déboucher les canalisations financières colmatées; ils n’ont pas osé supprimer ces remèdes, pas osé sevrer de peur de rechute et ils ont continué pendant plus de 10 ans au point que maintenant,les inégalités s’étant creusées nos  ordres sociaux sont en danger comme en 2009!

Toutes les politiques suivies s’analysent comme des politiques de Gribouille, lequel se jetait à l’eau pour ne pas être mouillé.

Ainsi, pour lutter contre la crise de surendettement spéculatif,, on a produit de nouvelles dettes qui ont déchainé la spéculation bullaire; ainsi  quand on est tombé dans le trou budgétaire , on a creusé encore plus profondément  et ainsi de suite. c’est un modèle général que celui qui consiste, quand on est victime d’un déséquilibre, de déséquilibrer encore plus.

Le meilleur exemple étant le déséquilibre entre le capital et le travail: il y a un déficit de la demande, le pouvoir d’achat des salariés est insuffisant pour faire tourner la machine économqiue eh bien que fait-on? On pratique l’austérité salariale et on impose les  réformes qui font baisser le pouvoir d’achat. Il y a trop de capital qui exige son profit et sa mise en valeur eh bien que fait -on? On fait buller les bourses lesquelles réclament toujours plus de profit comme les  ogres des contes our enfants.

Il y a comme une malédiction qui est incluse dans l’action des responsables. Un jour j’y reviendrai.

Je pense que l’on devrai, dans les analyses généraliser le concept d’engrenage.

On devrait le généraliser car c’est un concept très riche à fort pouvoir explicatif.

Nous sommes dans un terrible engrenage et c’est la logique mécanique ou dialectique mais fatale de cet engrenage, complexe qui maintenant nous conduit, nous broie.

Ce n’est plus la volonté consciente des hommes qui nous dirige .

Le plus net mais ce n’est qu’un exemple parmi mille c’est ce qui se passe en géopolitique depuis la fin de la phase de montée de la globalisation:  la coopération, le multi latéralisme sont morts et peu à peu sur tous les fronts la guerre se prépare, s’enracine, devient une fatalité. Et compte tenu du fait que cela  peut durer 10 ans , personne n’a conscience claire de ce qui , par l’engrenage, se prépare.

Les engrenages ont quelque chose d’inexorable, de kafkaien. C’est là ou la connaissance de l’histoire, ou la culture historique prennent  toute leur  importance; elles permettent de dépasser les médiocres gouvernances à base d’économisme et de comptabilité .

Ainsi le résulat est que peu à peu tout dysfonctionne, l’absurde s’installe, il faut tout surveiller, tout controler, tout réprimer. La force, la violence, remplacent peu à peu les consensus, et les cohésions . Le mensonge remplace la vérité.

Si cela allait aussi bien alors pourquoi tordre tous les principes, supprimer les libertés, mentir à longueur de journée, rogner sur tout et pour couronner l’ensemble, rejeter hors du jeu démocratique ou républicain une masse sans cesse  plus considérable de gens? Pourqui réduire sans cesse la base de soutien de nos systèmes, pourquoi cette délégitimation en continu?

 

 

[Reuters] Asia stocks subdued ahead of China data, Gulf attacks support oil

[Reuters] Oil prices rise for second day after Middle East tanker attacks

[Reuters] China raises anti-dumping duties on some U.S., EU steel tubes and pipes

[Reuters] Fannie, Freddie government guarantee should be limited: U.S. housing finance chief

[CNBC] Bond king Jeffrey Gundlach: ‘I am certainly long gold’

[Bloomberg] Hong Kong Liquidity Tightens as Markets Fall, Protests Hit City

[Bloomberg] Ex-PBOC Head Warns Trade War Could Trigger Competitive Devaluation

[FT] Corporate debt dangers still lurk even if Fed eases

[FT] Hong Kong mood darkens as hard hats replace yellow umbrellas

[FT] Turkey seeks jail terms for two Bloomberg reporters

2 réflexions sur “Les dépêches vendredi 14 Juin matin. Ce n’est plus la volonté consciente des hommes qui nous dirige.

  1. Plus qu’un engrenage, ce qu’il faut souligner, c’est qu’il y a un mécanisme de cliquet : chaque fois que l’engrenage tourne un peu, il ne lui est plus possible de tourner dans l’autre sens. Soit il reste en position immobile, soit il continue de tourner dans le même sens à cause de ce phénomène de cliquet. Ce qui correspond au rôle de ce cliquet qui rend irréversible la mécanique en cours, ce sont les actions entreprises par les dirigeants… mais aussi par la population (endettement au lieu d’épargne, smartphone au lieu des livres, etc…).

    J'aime

  2. J’ai une porte de cave ancienne où il est écrit à la craie depuis 81 ans : Accords de la paix Munich 29.9.1938 Daladier ………… Mussolini…. Je relis dans ma tête les mots de Stefan Zweig sur 1914 : ce monde d’hier qui croyait au bénéfice du progrès pour l’humanité, ces gens qui ne savaient pas alors qu’ils allaient mourir avant 1918 puisqu’ils n’avaient pas vu de guerre depuis 1871 soit 43 ans et je me dis que la population aujourd’hui est encore moins préparée à ce qui l’attend inéluctablement un jour où l’autre que ces gens qui nous ont précédé.

    La bombe et l’hégémonie du dollar nous ont tenu à l’abri sous la belle légende la Pax America .

    L’hégémonie du dollar est de plus en plus contestable car elle est au centre de toutes les distorsions, le danger est bien réel.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s