Editorial: Nous sommes à l’échelle de l’Histoire , ne l’oubliez pas: cela fait 36 ans que le peuple descend la pente pendant que les autres la montent

 

Les banques centrales se préparent à entamer un nouveau round de scélératesse : elles vont rendre  l’argent encore plus facile pour les déja riches et détruire l’épargne des moins nantis, des retraités  et des salariés.

Si les gouvernements étaient démocratiquement élus, si ils représentaient le peuple, alors ils stopperaient les banques centrales et tous ceux qui les soutiennent. Ils oseraient relever la tête comme tentent de le faire les valeureux Italiens.

Un gouvernement démocratiquement élu ferait bloc, ferait corps avec la majorité de son peuple pour s’opposer aux agendas des banques centrales et de leurs mandants, les ploutocrates.

Il y aurait alliance du peuple dans sa majorité avec ses représentants élus ; le peuple soutiendrait ses élus face aux kleptos et  aux ploutos et ces derniers, mis en difficulté lacheraient prise et accepteraient de porter leur part du fardeau des destructions de la crise.

Le problème c’est l’absence de symétrie, le déni de justice dans la répartition des coûts: les ploutos et leurs alliés refusent de porter leur part des coûts de destruction du passé pourri (le capital inefficace) et des dépenses d’investissements de reconstruction d’un avenir plus adapté.

Les dominants veulent continuer de dominer et pour cela ils veulent que vous, vous payiez le prix de leurs erreurs, le prix du progrès social des trente glorieuses à crédit.

Ils veulent détruire vos avantages acquis pour pouvoir conserver les leurs! Ils préfèrent les joujoux de la spéculation financière et monétaire. Leur agenda c’est « pourvou qué ça doure », même si c’est no future!

Hélas l’alliance des gouvernements avec les ploutocrates, l’alliance des politiciens sponsorisés par les kleptos avec la veulerie de la Haute Administration qui trahit sa mission, hélas, cette alliance ne laisse au peuple d’autre choix que la révolte de masse, sans leaders, sans fer de lance et sans guide. Presque sans idée directrice; révolte de l’instinct de survie, de la seule dignité que l’on veut ne pas perdre pour garder l’estime de soi même .

Nous sommes partis pour 10 ans de régression 10 ans de combat, 10 ans de violence de moins en moins «  »soft » . Ils s’équipent, ils s’arment, ils brisent.

Ne vous faites pas d’illusions, ils, le grand « ILS » ont une vision de long terme alors qu’ils vous font vivre dans l’illusion du court terme et qu’ils vous divisent, vous isolent , vous prennent catégorie sociale par  categorie sociale pour vous paupériser et prolétariser. On en est déja à la prolétarisation de ceux qui se croyaient « cadres »!

Ne vous laissez pas berner , non ce n’est pas qu’un mauvais moment à passer, après cela n’ira pas mieux, au contraire, ils s’enhardissent de chacune de vos défaites; c’est toute votre vie qui a être brisée, piétinée.

Regardez la contre offensive de Macron !

Nous sommes à l’échelle de l’Histoire , ne l’oubliez pas: cela fait 36 ans que le peuple descend la pente pendant que les autres la montent !

6 réflexions sur “Editorial: Nous sommes à l’échelle de l’Histoire , ne l’oubliez pas: cela fait 36 ans que le peuple descend la pente pendant que les autres la montent

  1. Bravo pour ce texte très clair, qui nous rapproche de l ‘essentiel.
    J’ai mis un peu de temps à comprendre la création monétaire.
    La destruction est un continent inabordé. Mais central.

    J'aime

  2. Complément de mon commentaire précédent.

    Encours en Assurance Vie détenus par les Français:
    1745 milliards €
    Cours de l’Or:
    37 140 €/Kg
    Équivalence Or des encours AV: Environ 47 000 Tonnes !!
    Quantité d’Or estimée extraite depuis la nuit des temps (Gold above ground stock, Source World Gold Council) = 193 472 Tonnes
    L’encours détenu en AV représente près de 25% de l’Or extrait à ce jour !

    Lorsque l’orchestre s’arretera de jouer, cela promet un beau jeu de chaises musicales.

    J'aime

  3. « Ne vous laissez pas berner , non ce n’est pas qu’un mauvais moment à passer, après cela n’ira pas mieux, au contraire, ils s’enhardissent de chacune de vos défaites; c’est toute votre vie qui a être brisée, piétinée ».

    Oui je sais, je le vis mais quoi faire?????????????

    J'aime

    1. Quoi faire?
      se réunir en comités locaux, investir tous les médias amis du mouvement de prise de conscience, préparer les municipales,
      être clair sur ce que l’on veut : RIC (ou alors c’est le peuple qui vote les lois, vous avez le choix messieurs les oligarques), reprendre au niveau national la création de la monnaie…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s