Les dépêches vendredi 19 Juillet, la Fed sous la loupe

De nombreux observateurs scrutent les propos et déclarations des gouverneurs de la Fed et ils y trouvent matière à de nouvelles reflexions.

Beaucoup pensent que Powell a fait sa révolution culturelle et que ce n’est plus le Powell; clui qui  a ses débuts croyait à la normalisation en autopilote.

On croit beaucoup plus à la stagflation et à des actions désespérées des autorités monétaires, c’est un changement qu’il faudra suivre.

Si la conviction se repand cela bouleversera les marchés. Nouvelle règle du jeu, nouveau paradigme comme le dit Ray Dalio.

Richard Clarida, vice-président de la Réserve fédérale, et le président de la Fed à New York, John Williams, ont récemment  apporté leur  soutien au président Powell dans les justifications de ses revirements dovish/laxistes .

Les investisseurs en valeurs a revenus fixes  du monde entier « semblent commencer à envisager de comprendre »  que la FED a abdiqué tout sentiment de responsabilité financière en regard de  son statut de gestionnaire de monnaie de réserve. Elle sombre dans le coûte que coûte.

En conséquence, le dollar s’est orienté à la baisse , l’or a connu une  reprise importante et les  actions ont grimpé malgré une évolution décevante des profits.

Attendons l’évolution des courbes de taux  rendement aux États-Unis: si les investisseurs en obligations  envisagent que la FED a abdiqué cela se verra.

La capitulation de Powell n’est pas évidente  mais le marché semble commencer à ressentir un changement/glissement  dans la notion de « mandat duel »  de faible  chômage avec des prix raisonnablement stables . 

Williams s’inquiète de ce que l’inflation soit ancrée à un niveau trop faible, il estime que le taux neutre aux  États – Unis avoisine 0,5%. Le président de la Fed de New York a également déclaré que la FED devrait agir rapidement lorsque des besoins de stimulants se font sentir, notamment « avec des taux nuls, une action rapide est nécessaire » .

Clarida lui,  s’inquiète de ce qui se passe à l’étranger. Il  a affirmé dans un entretien avec Fox Business que «les recherches montrent que vous agissez de manière préventive quand vous pouvez  .» “that research shows you act preemptively when you can”

La FED et les autres banques centrales  sont piégées dans l’imbroglio absurde  de taux d’intérêt nuls et négatifs et des QE qu’elles ont construit de façon tout à fait imprévoyante, elles n’ont pas compris que c’était sans retour.

Les doutes ne sont plus permis sur l’échec des politiques précédentes!

Ecoutons Powell, c’est quasi un appel au peuple, à Main Street

«La communication de la banque centrale est de plus en plus importante et de plus en plus difficile. C’est important, car une communication claire et transparente sur l’économie, sur les risques et sur nos réponses en matière de politique monétaire  est essentielle à l’efficacité de nos outils et à notre responsabilité vis-à-vis du public dans une société démocratique. « 

En outre:

«Le temps où le président de la Réserve fédérale pouvait plaisanter, comme le faisait mon prédécesseur Alan Greenspan en disant  : » Si je suis clair  clair, c’est que vous avez probablement mal compris ce que j’ai dit » , ce temps est révolu

Les banques centrales doivent parler à Main Street, ainsi qu’à Wall Street, comme jamais auparavant, et Main Street est à l’écoute et concerné. ”


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s