L’actualité est sur les changes: c’est là que cela se passe. Le système repose sur le bluff.

Le yen japonais s’est échangé lundi dernier au plus haut  niveau par rapport au dollar américain depuis la dislocation du marché du 3 janvier qui a ouvert la voie à la reddition  de  Powell’s du 4 janvier.
Ce jour là, le monde s’est mis en Risk off».
On a vu les monnaies des pays émergents liquidées,  vulnérables sous une pression de vente importante. Le real brésilien a chuté de 2,2%, le peso colombien à 2,1%, le peso argentin à 1,8%, la roupie indienne à 1,6% et la monnaie sud-coréenne à 1,4%.
Le brut a chuté de 1,7%   lundi.
L’indice China Financials de Hong Kong a chuté de 2,5%, avec une baisse de 4,4% pour la semaine, son plus bas niveau depuis janvier.

Les actions des banques européennes ont chuté de 4,1%, revenant à leur plus bas niveau depuis juillet 2016.

Bloomberg a titré: «La Chine prend sa revanche »

Les marchés mondiaux ont été choqués, c’est incontestable . Pékin a utilisé  le Yuan/renminbi   pour  se venger des représailles commerciales. La guerre commerciale se transforme en guerre monétaire.

La Maison Blanche n’a pas été impressionné.

5 août – Reuters : Le président américain Donald Trump a critiqué la décision de la Chine de laisser la monnaie chinoise violer le niveau clé de sept pour un dollar  pour la première fois en plus de dix ans, qualifiant cela de » grave violation « .

Puis s’adressant à la Fed il a enchainé : «La Chine a baissé le prix de sa monnaie à un niveau presque record. Cela s’appelle une  ‘manipulation de la monnaie’. Vous entendez   Réserve fédérale? C’est une violation majeure qui affaiblira considérablement la Chine avec le temps! »

Les ventes sur le  marché américain se sont intensifiées après le tweet du président Trump, le S & P500 terminant   la séance en baisse de 3,0% – la plus forte baisse de 2019. Le Nasdaq100 a chuté de 3,6%, tandis que celui des semi-conducteurs a été amputé de  4,4%. L’indice bancaire a été touché de  3,6%. Les spreads des obligations pourries  se sont dilaté  de 40 pb lundi à 437 pb, se rapprochant du plus haut niveau depuis janvier.  Les CDS  des grandes banques de premier ordre ont progressé.

Mardi matin, le gouverneur de la PBOC, Yi Gang, a calmé le jeu et déclaré:

«En tant que grand pays responsable, la Chine se conformera à l’esprit du sommet des dirigeants du G20 sur la question du taux de change, elle adhérera au système de taux de change déterminé par le marché, elle ne s’engagera pas dans une dévaluation compétitive et n’utilisera pas  le taux de change à des fins concurrentielles. Elle  n’utilisera  pas le taux de change comme un outil pour traiter des perturbations externes telles que des différends commerciaux.»

La déclaration de Yi ainsi que la correction  mardi du cours du cours du Yuan   à 6,9683 a  calmé les craintes d’une dévaluation déstabilisante.

Jeudi,  la devise chinoise a gagné 0.21% par rapport au dollar jeudi, alors que les devises asiatiques et émergentes ont affiché des gains modestes. Le Shanghai Composite a récupéré près de 1%. Les actions européennes ont fortement progressé, le DAX allemand gagnant 1,7% et le français CAC40 bondissant de 2,3%. Le S & P500 a progressé de 1,9%, le Nasdaq100 en hausse de 2,3%.

Curieusement, les valeurs refuges n’ont  pas tenu compte de la reprise des marchés de risque . Les rendements des valeurs du Trésor US ont reculé de deux points de base à 1,72%, tandis que le yen et le franc suisse ont affiché de légers gains.

L’or n’a presque rien reperdu.

Le VIX a bondi à 24,81 lors de la séance de négociation de lundi, son plus haut niveau depuis le 3 janvier. À la clôture de jeudi, le VIX était revenu à 17 points.

De grandes quantités d’options de vente ont été vendues  ceci créent un potentiel d’auto-auto-renforcement, -dynamic hedging- s’il y a des ventes   forcées pour compenser les pertes croissantes sur ces options.

Après la frayeur de lundi, on parie que  le président Trump et Pékin vont éviter de bousculer  les marchés la semaine prochaine en raison de l’expiration des options américaines vendredi.

Le  VIX a clôturé la semaine sous les 18; la session de vendredi n’a pas été calme mais on a cloturé sur un recul limité apres des mises au point confuses sur l’affaire Huawei.  Les États-Unis maintiendront  leur processus de licence spéciale pour les fournisseurs américains de Huawei. Le S & P500   s’est replié  modestement à la clôture.

9 août – Bloomberg : «La livre sterling britannique a clôturé la semaine à son plus bas niveau de clôture par rapport au billet vert depuis que Margaret Thatcher a été installée dans le numéro 10 de Downing Street. Le Sterling a enregistré une quatrième baisse hebdomadaire consécutive, glissant de 1,1% à 1,2033 dollar.  Un rapport indiquant que l’économie britannique s’était contractée pour la première fois en six ans.

Je pressens que les changes vont devenir déterminants ces prochains mois. Comme on dit, c’est là que cela va se passer.

.
Le monde a besoin d’une monnaie chinoise stable, c’est   devenu critique pour la finance mondiale. Il n’est pas exagéré de dire que la crainte d’une  dévaluation désordonnée de la monnaie chinoise est au premier rang des préoccupations . Et je soupçonne que cette question est encore plus importante que celle du surendettement des entreprises américaines si souvent citée par les Cassandre comme declencheur de la future crise.

Je pressens que l’épisode de la semaine dernière va conduire à porter plus d’attention aux réserves de change des différents pays .
Les réserves de change sont  perçue comme un rempart contre les chocs monétaires et elles risquent d’etre utiles!
Le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine peut évoluer en véritable guerre monétaire ce qui va  menacer les émergents. Les réserves des banques centrales des pays en développement d’Asie, qui ont atteint près de 5 000 milliards de dollars cette année, vont  être mises à l’épreuve lorsque les devises chuteront.
La masse de Hot Money dans le monde est considérable. Personne ne peut calaculer la masse de carry, de levier qui a été accumulée au cours des 12 ans de facilité monétaire. Les mouvements de capitaux peuvent atteindre une ampleur et une vitesse considérables, et ceci n’a pas été testé. Les deleveraging peuvent prendre des allures de tornade sur les bourses: tous du même coté du bateau.
Je le dis souvent le monde ne peut plus supporter de choc, on marche sur des oeufs. Tout est « pricé » pour la perfection et surtout pour le pouvoir sans limite des apprentis sorciers banquiers centraux.
Les 3 trillions  de dollars de réserves de la Chine sont moins impressionnants qu’il y parait. Les réserves dans l’ensemble des pays émergents deviendront probablement une cible de marché.
Ce qui s’est passé la semaine dernière a laissé entrevoir un scenario   très problématique qui rappelle les grandes crises des émergents que l’on aurait tendance à oublier:  Mexique en 1994-1995, Asie du Sud-Est en 1997, Russie en 1998  Brésil en 2001-2002.
Les chocs sur les marchés des changes  jouent un rôle déterminant dans les crises systémiques: la réduction rapide des  réserves d’un pays  alimente les craintes d’illiquidité, elle entraîne  un exode déstabilisateur de «capitaux spéculatifs» et la mécanique destructrice se met en branle. Les réserves fondent rapidement , ce qui  oblige ensuite la banque centrale à augmenter les taux d’intérêt pour soutenir la monnaie nationale, ce qui provoque  un resserrement rapide des conditions financières et un éclatement de la  bulle financière et économique locale .
La grande inconnue de la période c’est le risque sur les dérivés.
Pour dissimuler les situations réelles beaucoup de grands intervenants utilisent les marchés de dérivés car ils sont opaques. Le risque est enfoui, caché…des opérations sur derivés peuvent être utilisées par des banques centrales pour masquer leur situation  réelle, ne n’oubliez jamais. La banque centrale chinoise n’est pas la dernière à se servir des dérivés.
Qui dit un jour choc sur les dérivés dit bien sur  contagion.

Contagion parce que les vrais gros acteurs connaissent la verité, il n’y a pas  d’assurance, pas de réserve réelle, le système fonctionnne sur le bluff.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s