Les dépêches mardi matin 20 aout, réformer le capitalisme par le retour aux sources.

Un  vieux débat resurgit, c’est celui de savoir si les entreprises et leurs   managers doivent tenir compte de leurs responsabilités sociales, citoyennes et écologiques. C’est un sous produit du débat sur la nécessité ou non de réformer le capitalisme.

Il s’agirait en quelque sorte de mettre à la trappe la recommandation de Milton Friedman qui considérait que les entreprises étaient là pour produire des richesses et du profit et puis c’est tout.  A chacun sa priorité, sa fonction, voire sa vocation, c’est la garantie de l’efficacité maximum dans la production de richesse et de haut niveau de vie.

Il y a des grands banquiers  qui vont dans cette direction, ils s’inquiètent du rejet de plus en plus net des principes capitalistes, de la progression des idées pseudo socialistes ou libérales au sens américain et ils voudraient bien sauver l’essentiel.

Davos va dans ce sens, et le FMI aussi: Changer le capitalisme pour qu’il noit moins contesté et plus légitime.

Bien entendu tout cela c’est de la poudre aux yeux,  de la cosmétique; il s ‘agit de changer le système à la marge, de lui mettre un peu de rouge à lèvres pour le rendre plus attrayant mais au fond de garder l’essentiel à savoir la possibilité de sur-exploiter les salariés

Remarquez bien que je ne dis pas la possibilité d’exploiter, non je dis bien la possibilité de sur-exploiter parce que je lutte contre la sur-exploitation, mais je n’ai encore rien trouvé pour remplacer l’exploitation proprement dite. Donc je m’y résouds. C’est un moment de l’histoire.

Comme vous le savez je suis pour l’accumulation individuelle. Tant que l’on n’aura pas résolu le problème sur lequel  a buté le socialisme réel; le problème de la constitution d’une élite Nomenklaturienne encore plus féroce que celle du capital, je défendrais le capitalisme. .

Donc je suis modeste je ne refuse, pragmatiquement,  que la sur-exploitaion.

Pour lutter contre la surexploiation il faut lutter contre la sur-accumulation, contre le capital fictif, et redonner force aux contre-pouvoirs.

Je vois quatre   mesures , quatre lignes directrices :

-des réformes constitutionnelles dont le but est de casser l’alliance du capitalisme crony avec les politiciens et l’administration. Refonte du financement de la politique.

-des réformes des banques centrales qui sans être à la botte des politiciens doivent regulièrement rendre compte aux élus de la nation et au public. La politique monétaire doit redevenir chose publique et non plus privée. Il faut détruire le capitalisme monopolistique d’état et de banque centrale réunis.

-organiser la régression du capitalisme financier par réformes fiscales qui suppriment l’avantage donné aux dettes et au crédit , les agios doivent cesser progressivement d’être deductibles de l’IS. Le capitalisme financier oblige par la croissance du capital fictif, à la surexploitation des salariés. Réformes bien sur des bourses de valeur et de la rémunérationdes dirigeants .  

– re-création par divers moyens à étudier d’un nouveau rapport de forces entre le capital et le  travail, les syndicats , pourris ont trahi leur mission, ils  sont depassés et ont fait leur temps. La lutte pour le surproduit doit revenir au centre des relations capital travail.

Vous me direz c’est imparfait , il faut faire plus , ma réponse est simple commençons déjà par cela, il y a un début à tout.

La corrélation or/valeurs du trésor US est au plus haut de 30 ans:

Image

Reuters] Asian shares nudge higher on stimulus hopes, recession fears ease

[CNBC] White House official denies administration is looking at a payroll tax cut

La payroll tax sert a financer les depenses sociales, accroitre leur déficit serait idiot.

[Reuters] China sets new lending reference rate slightly lower on first day

[CNBC] Huawei calls US move to blacklist more affiliates ‘unjust’ and ‘politically motivated’

[Bloomberg] McKinsey Sees ‘Ominous’ Signs of Another Asian Debt Crisis

[Bloomberg] It’s Getting Harder to Make Easy Money in Asia Bonds as Junk Takes a Hit

[Bloomberg] Leveraged Loan Casualty List Grows After Three Pulled Deals

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s