Les dépêches vendredi 30 Aout

Un seul mandat pour Trump?

Le président Donald J. Trump ne sera jamais confondu avec le président George H. W. Bush. L’un parlait de «mille points de lumière», l’autre de «carnage américain». L’un était un héros de guerre, l’autre avait des éperons en os. L’un était un patricien du Connecticut, l’autre avait des accessoires de salle de bain plaqués d’or.

Mais Trump a peut-être  une  chose en commun avec Bush the Elder: il pourrait aussi devenir un président à mandat unique, grâce à l’économie, écrit Karl Smith.

La promesse brisée de la campagne électorale de Bush en 1988 – « Lis mes lèvres: pas de nouvelles taxes » – a jeté les bases de sa défaite de 1992.

Trump a réduit les impôts, mais principalement pour les riches et les entreprises, et Karl note que les effets de sa guerre commerciale se sont traduits par une hausse des taxes sur les consommateurs.

Une récession a effacé les taux d’approbation élevés de Bush. Trump fait maintenant face à la perspective de sa propre récession, mais avec des cotes d’approbation qui n’ont jamais dépassé  40%.

Cela peut aider à expliquer pourquoi Trump a récemment réprimé sa belligérance commerciale, un geste auquel la Chine rend aujourd’hui la pareille.

Ceci aide le marché des actions à se resaisir .

Mais comme Mohamed El-Erian l’a noté plus tôt cette semaine, nous aurons besoin d’une véritable résolution de la guerre commerciale pour véritablement mettre fin aux tensions et aider Trump à éviter de devenir un autre Bush.



Vers des bonds à 100 ans 

L’une des principales promesses de la campagne de Trump était de reconstruire l’infrastructure délabrée de l’Amérique. Près de trois ans après son élection, l’infrastructure est toujours décrépite.

Un gros problème est que personne ne semble vouloir faire le très gros investissement – Trump visait pour 1 500 milliards de dollars à un moment donné – q’un tel projet nécessite.

Mais avec des coûts d’emprunt bas et à nouveau en baisse et des investisseurs assoiffés de rendement, Barry Ritholtz suggère que des obligations à très long terme pourraient être la solution.

Il se trouve que le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, a envisagé d’émettre des obligations du Trésor à 100 ans. Celles-ci déformeraient à jamais le marché obligataire, note Marcus Ashworth. Mais ils pourraient être exactement ce dont les ponts en ruine et les service de trains de l’Amérique ont besoin.



Rétropédalage à la  BCE ils tentent de calmer les attentes des marchés

(Boursier.com) — Les déclarations de membres de la Banque centrale européenne se multiplient à l’approche de la prochaine réunion de politique monétaire prévue le 12 septembre.
Si la future présidente de la BCE, Christine Lagarde, a indiqué hier que l’Institution dispose d’une « large gamme d’outils à sa disposition et doit être prête à agir », Sabine Lautenschläger estime que le moment n’est pas venu pour la BCE d’envisager un « vaste ensemble » de mesures de soutien monétaire face aux incertitudes économiques croissantes dans la zone euro.

Le QE, « l’outil ultime »

« De mon point de vue, en me basant sur les données actuelles, il est bien trop tôt pour décider un vaste ensemble » de mesures monétaires, affirme cette membre du directoire de la BCE dans une interview publiée vendredi sur le site de la Banque. « Et je reste convaincue que le programme de rachats d’actifs (APP) est l’outil ultime », ajoute-t-elle. « Il ne devrait être utilisé que s’il y a un risque de déflation et il n’y actuellement aucun risque de déflation en vue ».

Conserver des munitions

Dans le même sens, Klaas Knot, le gouverneur de la banque centrale néerlandaise, a déclaré hier qu’il n’était pas nécessaire de reprendre le QE : « si les risques de déflation reviennent à l’ordre du jour, alors je crois que le programme d’achat d’actifs est l’instrument approprié à activer mais cela n’est pas nécessaire selon ma lecture des perspectives d’inflation aujourd’hui ». « Le fait de ne pas réactiver le programme d’achats d’actifs signifie aussi qu’on conserve des munitions pour le moment où les difficultés seront devenues réelles », a ajouté le membre du Conseil des gouverneurs de la BCE selon des propos tenus jeudi à Amsterdam et rapportés par ‘Bloomberg’.

« Les Banques centrales doivent parfois décevoir le marché »

Hier également, Ewald Nowotny avait tenté de calmer les ardeurs du marché en indiquant que la BCE avait été trop loin dans le passé pour satisfaire les attentes des investisseurs et devrait être prête parfois à les décevoir. « Au cours des dernières années, nous avons peut-être suivi les anticipations des marchés de manière trop intensive et évité de les décevoir », a déclaré le gouverneur de la banque centrale autrichienne et membre du conseil des gouverneurs de la BCE dans un entretien accordé au ‘Wiener Zeitung’. « Je pense que les banques centrales doivent être l’institution décisive et doivent en conséquence décevoir parfois les marchés », a ajouté le dirigeant.


 


L’inflation annuelle ‘core’ estimée à 0,9% dans la zone euro en août

[Reuters] Asian shares at one-week top on conciliatory trade tone, stimulus hopes

[Reuters] Oil prices dip but set for solid weekly gains

[Reuters] S&P slashes Argentina’s long-term debt three notches on maturity extension plan

[CNBC] China will likely wait out the trade war as it bets on its own economy

[CNN] Joshua Wong and other Hong Kong pro-democracy leaders arrested ahead of rally

[Reuters] China banking regulator uncovers rule violations among smaller lenders

[Bloomberg] Hong Kong Developers’ Stocks Drop as Protest Arrests Deepen Uncertainty

[Bloomberg] Modi’s $5 Trillion GDP Goal Hits a Hurdle: Debt at Road Builder

[FT] China’s ‘helicopter money’ is blowing up a bubble

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s