Pourquoi il faut confisquer une partie du capital fictif.

Wall Street Journal 30 Aout :

« L’expansion économique qui dure depuis 10 ans  a inondé  les États-Unis d’une richesse inouïe produite  par un marché boursier en plein essor et une hausse des prix de l’immobilier.

Mais cette manne est passée à coté  de nombreux Américains. Elle ne leur a pas profité.

La richesse de la moitié inférieure de tous les ménages américains, telle que mesurée par le revenu, n’a retrouvé que récemment le niveau  perdu lors de la récession de 2007-2009 et corrigée de l’inflation  ils ont  toujours 32% de richesse en moins,  par rapport à 2003…

Les 1% de ménages les plus riches possèdent plus de  deux fois plus que ce qu’ils avaient en 2003.

Cela laisse entrevoir un aspect potentiellement inquiétant de cette expansion, qui est maintenant la plus longue  de tous les temps.

Si une autre récession se produit, cela pourrait être dévastateur pour les personnes qui viennent tout juste de récupérer de la dernière ».

La montée du populisme n’en est qu’à ses débuts. La situation deviendra beaucoup plus grave lorsque la bulle actuelle se dégonflera.

La perte d’indépendance de la Fed entraînera des coûts importants – indépendance vis-à-vis de la politique et vis à vis  du marché.

Pour le moment, toutefois, les marchés valorisent les actifs  dans l’optique d’un stimulus monétaire mondial agressif (réductions de taux et QE). »

En Prime:

August 27 – CNN : “The leaders of Corporate America are cashing in their chips as doubts grow about the sustainability of the longest bull market in American history. Corporate insiders have sold an average of $600 million of stock per day in August, according to TrimTabs… August is on track to be the fifth month of the year in which insider selling tops $10 billion. The only other times that has happened was 2006 and 2007… Investors often view insider buying and selling… as a signal of confidence. Even though the stock market is much larger than it was in 2007, so the $10 billion mark may not mean as much now as it did then, the acceleration of insiders heading for the exits could indicate concern about the challenges ahead, especially as the US-China trade war threatens to set off a recession.”

3 réflexions sur “Pourquoi il faut confisquer une partie du capital fictif.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s