Editorial. C’est une sorte de 11 septembre de la démocratie, bienvenue chez les gnomes!

BCE: la majorité attend une baisse des taux de 10 pbs de base à -0,50%; reprise  des  achats de titres à 30 mds par mois;  un système pour moins pénaliser les banques, et une guidance très dovish.

Ces mesures marquent une date historique: la fin du mythe du temporaire pour gérer l’exceptionnel. 10 ans après la crise , on n’a pas réussi à normaliser et on est obligé d’aller encore plus loin dans l’anormal.

Une page se tourne, cette page c’est celle qui écrivait  la fin du mythe du retour à la normale, la fin du mythe de la victoire contre la crise. C’est la reconnaissance d’une défaite terrible. On reconnait, sans le dire, en le dissimulant que les navires ont bel et bien été brulés: on ne peut retourner en arrière. Un aller simple vers l’Aventure.

C’est une sorte de 11 septembre de la démocratie .

Sans tambours ni trompettes on ratifie le changement de nature de la monnaie, la victoire des pouvoirs monétaires non élus  sur les gouvernements et les peuples ex souverains . La prise de pouvoir effective de ce qu’on appelait avant, avant  le politiquement correct; les gnomes.

Les mesures monétaires non conventionnelles qu’il a fallu prendre en raison de la crise cessent d’être temporaires, elles font partie de la régulation normale. Ainsi le pouvoir que les gnomes se sont octroyé devient lui aussi normal. La pratique et la reconduction viennent les légitimer: c’est un coup de force et les livres d’histoire verront les choses clairement , après la crise de 2010, le pouvoir a basculé, la BCE a pris le controle de la Construction Européenne.

Ceci couronne à la fois le changement de système capitaliste, la défaite des épargnants/classes moyennes, la victoire du très grand capital financialisé; on entre dans un nouveau système, dans un nouveau régime par la petite porte, subrepticement sans le dire, sans vote grace au gradualisme scélérat de la grenouille ébouillantée.

En fait tout ce gradualisme s’analyse comme une nationalisation/socialisation des  banques. Comme une nationalisationdes banques, une socialisation de l’économie, une dépossession, et l’instauration du pouvoir d ‘une Nomenklatura qui a le contrôle de la variable la plus importante du système: la monnaie. De la variable la plus importante, celle qui catalyse les  échanges et de son complément , les taux d’intérêt, lesquels règlent et imposent  le rapport entre le présent et le futur.

Tout a commencé en 2010 avec la crise grecque, tout a été scellé en juillet 2012 quand Draghi a fait son coup d ‘état en annonçant, sans la moindre réaction des Allemands son coûte que coûte. Un coup d’état que nous avons été le jour même l’un des rares à dénoncer comme tel!

Il en a couté la démocratie telle que nous la connaissions avant! Draghi s’est donné le droit de jongler avec les trillions  d’euros ne laissant aux gouvernements que l’apparence, les hochets du pouvoir, hochets  de pacotille exprimés en quelques millards d’euros .

Draghi: 

« Dans le cadre de notre mandat, la BCE est prête à tout pour préserver l’euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant. »

Parfois, une phrase très courte peut avoir un effet historique.

Plus que jamais le système est conforme notre appellation de « système de capitalisme financier monopolistique d’état et de banque centrale réunis. »

Avant le capitalisme monopolistique d’état, le CME, était bien analysé sous toutes ses coutures parce que son fonctionnement reposait sur le fiscal/ budgétaire  maintenant qu’il repose sur l’autre jambe/béquille , le monétaire, plus personne ne l’analyse.

Le système est devenu un système de béquilles du capital institutionnalisé.

La concurrence issue de la globalisation et de l’europeisation sert de justificatif et de masque à la volonté de reconsituer ou de maintenir le taux de profit moyen dans un monde dominé par la liberté de circulation des capitaux , liberté et concurrence qui imposent que l’on tente de s’aligner sur la norme américaine.

Bienvenue chez les gnomes!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s