Taxes sur le patrimoine: une comparaison

Taxes sur le patrimoine: une comparaison

Le principe de base du capitalisme c’est l’accumulation. Il y a un lien organique entre l’investissement et l’accumulation car on investit pour accumuler via le profit ou via la plus value de revente.

Il faut être Gribouile pour en même temps vouloir stimuler l’investissement et au même moment taxer le capital . Cela consite à appuyer sur l’accélérateur et le frein en même temps.

Dans une vision non démagogique on  devrait ne taxer que la consommation . Il n’y aucune justice dans le fait de taxer une activité risquée,  qui profite à la société par la préparation de l’avenir. On fait tout le contraire de ce qu’il faudrait faire , on détruit le fond de véritable épargne, on le remplace par le crédit tombé du ciel et on taxe l’investissement!

L’une des solutions à la crise consiste a rédurie la suraccumulation de capital et en même temps à restaurer les conditions de la profitabilité productive, non spéculative.

Pour cela il faut avoir le c ourage d’euthanasier le capital improductif, fictif, de poids mort et lutter contre les nouveaux monopoles qui pillent le profit mondial.

Le profit est rare et il faut le réserver à la rentabilisation de ce qui est socialement productif.

Image

Une réflexion sur “Taxes sur le patrimoine: une comparaison

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s