Message important de BB aux lecteurs épargnants. Avec un texte de Guy de la Fortelle.

Message important aux lecteurs épargnants.

Je constate par les contacts avec les banques et avec leurs clients qu’il y a une grande opération en cours. Elle consiste à dire au client ce que vous avez ne rapporte rien, je vous propose quelque chose qui rapporte un peu plus.

Les banques essaient de convertir des produits anciens sans risques en capital en produits nouveaux ou différents qui comportent des risques.

C’est une instruction gouvernementale, européenne et mondiale que celle qui consiste à diriger les épargnants vers les produits ou il y a du risque. Le risque n’est plus un risque c’est une certitude de perte. Voila ce qu’il faut que vous compreniez. Le risque il est déja là, il est enraciné dans la situation et dans les produits. Tout comme est acquise  la chute future de la Bourse.

Mefiez voud  tout y compris des fonds SCPI , ce n’est pas de l’immobiler , non la pierre-papier ce n’est pas de l’immobilier, c’est du papier, ce sont des contrats. Et puis tout ce qui est non coté est surévalué, peu liquide et subit des commissions en chaine masquées par les revalorisations bidons.

Il s ‘agit de  rendre l’épargne biodégradable c’est dire de se donner la faculté de la détruire.

La crise c’est du fixe sur du variable donc il faut transformer tout c e qui est fixe en variable , variable cela signifie destructible.

Vos produits anciens sont à capital garantis , ils ne sont « pas solubles dans les crises », cela gêne considérablement les autorités qui savent qu’un jour ou l’autre la crise viendra et qu’il faudra que le maximum d ‘épargne soit engouffré.

Donc ils construisent un entonnoir. D’un coté ils détruisent tous les rendements à capital  garanti et de l’autre ils canalisent vers ces produits dont le capital cesse d’être garanti.

Ils essaient même de vous faire convertir vos livrets. Ah les braves gens!

C’est volontaire et cela prépare les solutions futures à la crise, solutions à leur avantage bien sur.

Résistez gardez vos produits anciens , perdez une fois pour toute l’illusion du rendement, restez en capital garanti, ne cédez pas au chant  des sirenes pour quelques misérables miettes empoisonnées..

Dans un monde qui s’appauvrit, dans un monde conçu pour la destruction il est impossible de s’enrichir honnêtement.

Le monde s’appauvrit parce qu’il émet plus de dettes, plus de promesses qu’il ne crée de richesses.

Ceux qui s’enrichissent sont soit des voyous, des profiteurs proches de l’état, soit des joueurs dont les gains ne sont que temporaires.

No place to hide ; nulle part ou se cacher, gardez cela en tête.

 

Mon cher lecteur,
« Nous ne voulons pas donner l’illusion qu’il serait encore possible de servir un rendement à 1,50 % pour un contrat en fonds euros alors que le taux sans risque est négatif »
Les Echos ont publié ce matin un entretien indécent avec Jean-Laurent Granier, PDG de Generali, un des plus gros acteurs de l’assurance vie en France.

Pavé dans la mare
Message fort
Grands moyens
LE FONDS EUROS ROI EST TERMINÉ
TER-MI-NÉ vous entendez ?
Votre assurance vie garantie c’est FINI.
Monsieur Granier et ses lieutenants n’ont pas lésiné : fermetures de fonds, baisse drastique des rendements des fonds euros subsistants (moins de 1,5%), 60% d’unités de compte minimum pour les nouveaux apports + bascule vers des fonds « eurocroissance » avec seulement 80 à 90% de capital garanti et seulement à terme, au bout de 8 ans.
Ils n’en finissent pas de tuer le mort et cette fois-ci ils y vont avec l’arsenic, le chandelier, la corde à linge et le revolver en même temps.
Il faut dire que malgré tous leurs efforts, le fonds euros fait une résistance inattendue.
En janvier 2018, la députée Amélie de Montchâlin déclarait devant un parterre de 300 banquiers aux anges :
« On a 1600 milliards d’euros dans les assurances vie en France et 400 milliards sur les comptes en banque. C’est 3 ans d’épargne non-allouée qui est sur les comptes en banque. La bonne nouvelle c’est que si vous êtes intermédiaire financier vous savez où trouver l’argent. »
Mais le plan ne s’est pas déroulé comme prévu et l’épargnant fait de la résistance. Malgré la guerre que l’on nous fait, encore 80% des 1750 milliards d’euros de nos assurances vie sont placés en fonds euros garantis.
Et c’est normal, nos assurances vie sont des épargnes de précaution. La garantie du capital compte bien plus que le rendement : preuve en est faite.
Face à cette résistance inattendue, c’est donc une déclaration de guerre que nous envoie Monsieur Granier ce matin : la guerre au capital garanti ! La guerre à la prudence et à l’épargne de précaution.
Et bien sûr, il y a une très bonne raison pour cela : « Nous ne voulons pas donner l’illusion qu’il serait encore possible de servir un rendement à 1,50 % pour un contrat en fonds euros alors que le taux sans risque est négatif »
Bien sûr, c’est frappé au coin du bon sens !
Un instant : le taux sans risque est négatif ?
Et votre compte courant alors ? Est-il donc risqué ? Oh ce n’est certainement pas ce que Monsieur Granier a en tête mais bien l’inverse : ce n’est qu’une question de temps avant que les comptes courants soient également taxés grâce à un « taux négatif ».
Avant l’été, la taxation des comptes courants ne concernait qu’une poignée de millionnaires suisses mais voilà que la taxation des dépôts arrive en France par les banques privées et la seconde banque danoise a annoncée une taxe de 0,7% dès 110 000€… Et cela ne va pas s’arrêter là.
Quand bien-même, les espèces n’ont pas de taux négatifs : vos pièces et billets gardent leur valeur faciale. D’ailleurs nous le savons bien et même si la carte bleue et le téléphone remplacent les espèces pour les paiements du quotidien, l’argent liquide en circulation a été multiplié par deux depuis 10 ans : nous n’avons jamais voulu autant d’espèces qu’aujourd’hui.
Mais cela aussi, ils veulent nous l’interdire, interdire l’argent liquide ou tout au moins le taxer lui-aussi. C’est un projet très sérieux, le FMI réfléchit au moyen de taxer les paiements en espèce…
Espèces INTERDITES, compte courant INTERDIT, fonds euros garanti INTERDIT.
Face à cette guerre totale, la presse décérébrée et infamante déclame « claquez tout ! »… « consommez au lieu de thésaurisez » et tant pis si vous devez vieillir dans la misère, nous aurons pitié de vous et vous offrirons l’euthanasie puis nous vous obligeront, voilà leur progrès. Claquez tout vous disent-ils et juste après bien sûr, ils exigent le contraire pour « sauver le climat ».
STOP !
Il faut arrêter cette guerre aux gens prudents.
Oh ce n’est même pas une injonction morale.
Ce n’est même pas que ce qu’ils font est mal.
Ce n’est même pas que c’est un déni de démocratie.
Ce n’est même pas que c’est du vol.
Peu importe tout cela.
Ils détruisent nos sociétés.
Car une fois qu’ils auront souillé toutes les formes de l’argent, alors pour échapper c’est le marché noir et le troc qui prendront la place et une fois qu’ils auront installé une société de surveillance généralisée et qu’ils auront fait la chasse à toute forme d’échange, de troc ou de marché noir, non seulement ils auront réussi à détruire l’entraide mais les gens s’arrêteront de travailler et alors nous connaîtrons vraiment la misère, vraiment la guerre, vraiment les émeutes.
Il n’y a pas de demi-mesure à ce chemin : depuis 10 ans que nous l’empruntons, nous savons désormais que nous ne faisons qu’accélérer vers la ruine.
Qu’importe de sauver les banques si le prix à payer est la destruction de nos sociétés ?
Il faut que cela cesse.
C’est une nécessité et cela cessera.
Et si nous ne faisons rien l’histoire nous apprend avec certitude comment cela cessera.
« On n’ignorait pas ce que c’était que l’inflation et la monnaie avariée, mais on les regardait comme une plaie réservée à des peuples pauvres, primitifs, ou très mal administrés. On n’admettait pas que des pays riches, pourvus d’une véritable organisation financière, fussent atteints par cette sorte de pourriture d’hôpital.
Tout cela s’est trouvé faux. La monnaie est tombée malade même là où elle avait la réputation de tout défier. Des dictatures ont surgi aux endroits où elles étaient jugées invraisemblables. Elles se sont implantées solidement alors que, pendant longtemps, les dictateurs, lorsqu’ils étaient encore de simples agitateurs, n’avaient même pas été pris au sérieux.
D’ailleurs, ce n’est pas au hasard que nous rapprochons le mal monétaire de l’établissement des régimes d’autorité. L’un précède et engendre souvent l’autre parce qu’il est pour les foules le signe le plus sensible du désordre. »
Ce texte ne date pas d’hier mais de 1935. Son auteur n’a pas vécu pour voir la justesse de sa terrible prédiction. Jacques Bainville n’est pas un auteur très à la mode. Il avait pourtant prédit ce que bien peu n’avaient même que caressé. Il avait vu le moment et avait vu son essence universelle. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Nous sommes en 1935 et la BCE et la Fed font bien mieux que tous les Trump, Orban, Johnson et Salvini réunis pour faire renaître des démons à peine endormis.
Faites suivre.
Partagez.
À votre bonne fortune,
Guy de La Fortelle

5 réflexions sur “Message important de BB aux lecteurs épargnants. Avec un texte de Guy de la Fortelle.

  1. Non seulement ce message est important, mais il y va d’une question de SURVIE !
    L’annonce de Generali est un séisme sur l’assurance-vie.
    Ne pas oublier non plus que la réforme du régime de retraite, voulue par Macron, a pour objectif, non avoué, d’orienter vers une capitalisation personnelle complémentaire qui sera nécessaire pour les pensions.
    L’ épargne est en danger.
    Chacun doit en avoir conscience, et ce à tout âge.

    J'aime

    1. Il existe encore des gens qui s’enrichissent actuellement.
      Ce sont des jeunes de 20/30 ans, avec des CDI solides, qui font du locatif immobilier. Ils empruntent à taux fixe à 1,20% sur 20 ans,et perçoivent une différence très importante entre la mensualité qu’ils déboursent et le loyer qu’ils encaissent de l’ordre de 6 à 8% voir 12% s’ils font de la colocation ou en courte durée.
      S’il y a une crise monétaire, ne seront-ils pas les « rois du pétrole »?

      PS. Je suis d’ailleurs étonné que les médias financiers ne soulignent pas que la France est le seul pays où on peut emprunter à faux fixe,ce qui permet aux emprunteurs français d’être totalement tranquille sur leur investissement le jour inévitable où les taux remonteront.

      Qu’en pensez-vous? Merci.

      J'aime

Répondre à GAMET Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s