AVERTISSEMENT : VOTRE ÉPARGNE EST BIODÉGRADABLE. avec ajout.

je reçois des informations de toutes parts qui me conduisent à penser que l’offensive des banquiers bat son plein.
Ils sont persuasifs, incompétents certes mais persuasifs car ce qu’on leur enseigne c’est la vente, pas le conseil.
Le conseil est toujours nuancé car on vit dans un monde incertain, mais en matière de marketing, on est sûr de tout.
On vous culpabilise  de ne pas convertir votre épargne, de laisser dormir votre argent, de vous contenter de 0,1% garanti alors que vous pourriez avoir la chance de faire du 1% voire du 3% en prenant le risque de tout perdre etc.
Ah les braves gens.
Je me répète les autorités ont besoin que vous sortiez votre argent, que vous le mettiez dans le circuit et que cet argent puisse être dévalorisé, déprécié; de l’argent il y en a trop depuis les décennies ou l’on fait pleuvoir l’argent tombé du ciel.
Ils en créeent et au lieu d’aller là ou ils le veulent, cet argent se met au garage, au parking et cela leur déplait. Ils pompent dans le vide, ils poussent sur une corde, ils conduisent le cheval à la rivière et il ne boit pas.
Ils se sont trompés, en 2009 : ils ont cru qu’en pompant de l’argent, des liquidités cela allait débloquer les sysème et bien non cela a échoué.
Tout est à refaire. Les gens n’ont pas tous accepté le risque, beaucoup ont préféré rester prudent et maintenant la masse de capitaux oisifs est considérable; ils veulent le faire sortir, bouger.
Ils veulent que cet argent planqué à l’arrière aille au front, et se prenne une balle en pleine tête.
Les produits que l’on vous propose, les marchés sur lesquels  ont veut vous attirer,ne sont pas des trucs à risque, non quand la perte est assurée on n’est plus dans le risque on est dans la confiscation. Le mot risque signifie maintenant : perte .
De la même façon que vous devez en baver pour sauver la planète vous devez en baver pour sauver le système financier de la catstrophe et surtout préserver l’ordre socail, préserver  la fortune des ultra riches. C’est  vous les fantassins de l’épargne qui devez sauver les 100 milliards d’Arnault!
De la même façon qu’ils vous poussent a vous exploiter vous même avec les gigs et autres emplois bidons, ils veulent que vous vous exploitiez vous même en tant qu’épargants, que vous aidiez à votre ruine et que vous participiez aux futures confiscations.
Rédigé par 
Bruno Bertez
27 septembre 2019

Une grande opération de destruction de votre épargne est en cours, parfaitement organisée et maîtrisée : résistez !

Je constate par les contacts avec les banques et avec leurs clients qu’il y a une grande opération en cours. Elle consiste à dire au client : « Ce que vous avez ne rapporte rien, je vous propose quelque chose qui rapporte un peu plus. »

Les banques essaient de convertir des produits anciens sans risques en capital en produits nouveaux ou différents qui comportent des risques.

Une certitude de perte

C’est une instruction gouvernementale, européenne et mondiale que celle qui consiste à diriger les épargnants vers les produits où il y a du risque. Le risque n’est plus un risque c’est une certitude de perte.

Voilà ce qu’il faut que vous compreniez.

Le risque, il est déjà là, il est enraciné dans la situation et dans les produits – tout comme est acquise la chute future de la Bourse.

Méfiez-vous de tout, compris des fonds SCPI : ce n’est pas de l’immobilier. Non, la pierre-papier, ce n’est pas de l’immobilier – c’est du papier, ce sont des contrats.

Et puis tout ce qui est non-coté est surévalué, peu liquide et subit des commissions en chaîne masquées par les revalorisations bidon.

Il s‘agit de rendre l’épargne biodégradable, c’est-à-dire de se donner la faculté de la détruire. La crise, c’est du fixe sur du variable ; il faut donc transformer tout ce qui est fixe en variable… et variable, cela signifie destructible.

Restez sur des produits « non-solubles »

Vos produits anciens sont à capital garanti. Ils ne sont « pas solubles dans les crises » ; cela gêne considérablement les autorités, qui savent qu’un jour ou l’autre la crise viendra et qu’il faudra que le maximum d‘épargne soit engouffré.

Elles construisent donc un entonnoir. D’un côté, elles détruisent tous les rendements à capital garanti – et de l’autre, elles canalisent vers ces produits dont le capital cesse d’être garanti.

Elles essaient même de vous faire convertir vos livrets. Ah, les braves gens !

C’est volontaire et cela prépare les solutions futures à la crise, solutions à leur avantage bien sûr.

Résistez !

Résistez. Gardez vos produits anciens, perdez une fois pour toutes l’illusion du rendement, restez en capital garanti, ne cédez pas au chant des sirènes pour quelques misérables miettes empoisonnées.

Dans un monde qui s’appauvrit, dans un monde conçu pour la destruction, il est impossible de s’enrichir honnêtement.

Le monde s’appauvrit parce qu’il émet plus de dettes, plus de promesses, qu’il ne crée de richesses.

Ceux qui s’enrichissent sont soit des voyous, des profiteurs proches de l’Etat, soit des joueurs dont les gains ne sont que temporaires.

No place to hide : nulle part où se cacher, gardez cela en tête.

[NDLR : Retrouvez toutes les analyses de Bruno Bertez sur son blog en cliquant ici.]

Recevez la Chronique Agora directement dans votre boîte mail

S’INSCRIRE

 Je souhaite recevoir des offres de la part des partenaires de La Chronique Agora.

*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial.A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora.

Voir notre Politique de confidentialité.

JOHN DRAKE

Non seulement ce message est important, mais il y va d’une question de SURVIE !
L’annonce de Generali est un séisme sur l’assurance-vie.
Ne pas oublier non plus que la réforme du régime de retraite, voulue par Macron, a pour objectif, non avoué, d’orienter vers une capitalisation personnelle complémentaire qui sera nécessaire pour les pensions.
L’ épargne est en danger.
Chacun doit en avoir conscience, et ce à tout âge.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “AVERTISSEMENT : VOTRE ÉPARGNE EST BIODÉGRADABLE. avec ajout.

  1. Merci pour votre article Mr Bertez. L’épargnant lambda que je suis est perdu dans la conjoncture actuelle : excepté l’investissement en valeur d’usage, que faire de son argent, sans même songer à faire des gains ? peut-on conserver beaucoup de cash (billets) ou y a t-il un risque réel à moyen terme que ce soit problématique (taxation du cash ou passage intégral aux paiements dématérialisés ? faut-il répartir ses économies sur de multiples comptes courants afin d’espérer qu’ils seront garantis en cas de crise bancaire ? faut-il même croire en la notion de capital garanti de certains fonds d’assurance-vie ? Merci de vos lumières.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s