Immigration: le pari de l’intelligence

Les actes du séminaire du 2 juillet 2019 sont disponibles en ligne sur le site de la Fondation Res Publica.


Actes du séminaire de la Fondation Res Publica : "Immigration et intégration - Table ronde autour de Pierre Brochand"
  • Introduction, par Jean-Pierre Chevènement, président de la Fondation Res Publica
  • Une situation singulière, par Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII)


Rédigé par Chevenement.fr le Mercredi 9 Octobre 2019 à 13:26 | Lu 15 fois

 

Publicités

2 réflexions sur “Immigration: le pari de l’intelligence

  1. Merci M. Bertez pour cette communication.

    Il est utile de lire l’intervention de M. Pierre Brochand:
    Pour une véritable politique de l’immigration
    https://www.fondation-res-publica.org/Pour-une-veritable-politique-de-l-immigration_a1227.html

    Puis de prendre connaissance du texte du Pacte de Marrakech approuvé par la France en décembre 2018:
    Conférence intergouvernementale chargée d’adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières
    https://undocs.org/fr/A/CONF.231/3

    Et enfin lire l’analyse de François Asselineau, le 26 décembre 2018, sur la ratification de ce même pacte de Marrakech:
    Que penser et que faire du Pacte de Marrakech, approuvé de façon inconstitutionnelle par Macron seul, dans le dos des parlementaires et des Français ?
    https://www.upr.fr/france/que-penser-et-que-faire-du-pacte-de-marrakech-approuve-par-macron-de-facon-inconstitutionnelle-et-dans-le-dos-des-francais/

    J'aime

  2. Du bla bla et encore du bla bla alors que la situation est connue depuis des décennies.

    Face au dépeuplement de l’Europe, les élites (ces créatures visqueuses de l’ombre) veulent combler le manque de population afin de pouvoir avoir des chances de continuer à faire face au service de la dette. Encore une fois tout passe par la croissance et la dette.

    L’économie est avant tout une question de démographie.

    A mon avis l’immigration va continuer de plus bel, jusqu’au moment de basculement soit dans la guerre civile soit dans une complète soumission de nos politiques au service des nouveaux entrants (c’est déjà le cas pour certains).
    Depuis THIERS et la défaite de Sedan, la haute bourgeoisie française n’a jamais hésité à trahir son pays pour préserver son pouvoir.

    C’est arrivé à un point ou on peut presque regretter l’époque de la royauté !!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s