L’adieu à Mario, merci Mario: la croissance à la sauce Mario vero

Mario Draghi quitte la  Présidence de la Banque centrale européenne jeudi dans un climat de divisions ouvertes sur la trajectoire future de la politique monétaire.

Le plan de relance du mois dernier a provoqué une réaction brutale des collègues de  Draghi au conseil des gouverneurs de la BCE.

Beaucoup se sont opposés au renouvellement des achats d’obligations par la banque centrale.

Le gouverneur de la banque centrale allemande, Jens Weidmann – adversaire de longue date de l’italien – a été le dernier en date, soulignant que la BCE devrait se concentrer de manière « étroite » sur l’inflation ou risquer de perdre son indépendance.

Par le passé, une telle opposition n’avait que peu d’impact sur les marchés ou sur la politique de la BCE. Mais le départ imminent de Draghi semble avoir encouragé ses critiques.

Compte tenu de la division du conseil des gouverneurs, les marchés doutent de la capacité de la BCE à donner davantage après le package  de septembre.

Les investisseurs ne s’attendent pas à de nouvelles mesures d’assouplissement jeudi, mais ils analyseront soigneusement le texte de la conférence de presse finale  afin de détecter tout signe de dissidence avant le relais à Christine Lagarde.

La croissance a la sauce Mario : plein sud!

Une réflexion sur “L’adieu à Mario, merci Mario: la croissance à la sauce Mario vero

  1. Une fronde de banquiers centraux contre la politique de Draghi passé complètement sous les radars en France.

    Memorandum on ECB Monetary Policy by Issing, Stark, Schlesinger

    https://www.bloomberg.com/amp/news/articles/2019-10-04/memorandum-on-ecb-monetary-policy-by-issing-stark-schlesinger

    La phrase choc: Suspicion !!!

    There is broad consensus that, after years of quantitative easing, continued securities purchases by the ECB will hardly yield any positive effects on growth.

    This makes it difficult to understand the monetary policy logic of resuming net asset purchases.

    In contrast, the suspicion that behind this measure lies an intent to protect heavily indebted governments from a rise in interest rates is becoming increasingly well founded.

    From an economic point of view, the ECB has already entered the territory of monetary financing of government spending, which is strictly prohibited by the Treaty.

    Son décryptage par Vincent Brousseau sur TV Libertés

    https://www.upr.fr/actualite/fronde-des-banquiers-centraux-contre-la-bce-et-draghi-poleco-233-avec-vincent-brousseau-upr/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s