Tour d’horizon

Dans le système  mondial, ce sont les banques centrales qui portent le fardeau de la gestion -du sauvetage- du monde sur leurs épaules.

Le président de la Réserve fédérale, Powell, conduit la charrue et il est chargé du  traitement du sol, lequel consiste à deverser  des tonnes d’engrais pour stimuler  les achats d’actions et d’actifs financiers. Tout cela est bien peu écolo et Greta ne doit pas être très contente.

Au passage Powell va renforcer la répression financière, prendre encore un peu de d’argent dans la poche des idiots qui épargnentt encore et le donner aux ultra riches et aux kleptos qui eux ont compris qu’il faut s’endetter quand on le peut et que la question de la solvabilité ne se pose plus.

Il y a beaucoup plus de choses  dans le domaine politique que l’action de la Fed:

-Le russe Rosneft indique aux acheteurs d’énergie qu’il n’accepera plus que des euros, et non des dollars en reglement de leurs factures.

-Les Russes s’éloignent de l’emprise  du Trésor américain sur le système international de transferts d’argent.

Plus la Maison Blanche  a recours à des sanctions, plus le nombre de nations qui  recherchent  des solutions de remplacement progresse.

Les USA setirent allègrement une balle dans le pied, chaque matin! Que voulez vous les élites sont devenues folles.
-La Sweden Riksbank joue le role de précurseur, elle doit nous lire régulièrement:  elle mettra fin à sa politique de taux d’intérêt négatifs  d’ici à la fin de l’année, car elle a le sentiment que son impact est nul  et au contraire que cela pourrait nuire à son économie.
-La Ligue de Salvini remporte les élections régionales de l’Ombrie , ce qui envoie un signal fort  à la communaité européenne,  au parti démocrate italien et à la coalition  Cinq Etoiles. c’est le retour prévu de l’ instabilité politique en Italie qui se profile .
-Le parti CDU de  Merkel termine troisième en Thuringe alors que le parti communiste Linke et l’AfD de  gagnent largement. Voila qui n’augure rien de bon pour ceux qui rêvent encore d ‘un approfondissement de la construction de  l’europe et de concessions  allemandes aux eurobonds c’est à  dire à la solidarité fiscale. La stratégie de Macron qui consiste à se montrer bon élève de Schauble pour être recompensé par un approfondissement et une solidarité fiscale est bel et bien un  échec.

-Le Moyen-Orient est soumis à des incertitudes croissantes alors que le Liban, l’Irak, la Turquie et la Syrie entretiennent la violence qui sévit dans la région. L’Iran conteste le statu quo dans le Golfe.  Israël n’a pas encore formé de gouvernement.
-L’Amérique latine subit un stress politique considérable alors que l’Argentine se tourne de nouveau vers les péronistes et que « le succès politique et économique du Chili » provoque  de colossales  manifestations politiques.

-La Grande-Bretagne a maintenant voté en faveur de la dissolution du Parlement et de la tenue d’élections le 12 décembre.

-Le gouverneur de la Reserve Bank of Australia, Philip Lowe, vient de  prononcer un discours sur la politique monétaire de sa banque centrale. «Nous ne pouvons ignorer ces tendances mondiales en matière d’épargne et d’investissement. et les réponses des autres banques centrales. Si nous cherchions à ignorer ces tendances, le taux de change s’apprécierait probablement. Dans le contexte actuel, cela ne serait d’aucune aide, tant pour la croissance de l’emploi que pour la réalisation de l’objectif d’inflation».

A part cela personne ne cible les taux de change n’est pas ?

Lorsque Draghi et d’autres soutiennent qu’ils ne ciblent pas les taux de change, c’est comme si le président Clinton déclarait qu’il ne ciblait pas des  relations sexuelles avec  Monica! Que signifie cibler?



 Deutsche Bank a enregistré une perte nette de 832 millions d’euros au troisième trimestre , le titre chutait de 7% à mi journée.

3 réflexions sur “Tour d’horizon

  1. Et qu’en sera-t-il pour la France, Monsieur Macron, vous qui prônez la transparence ?
    Berlin s’insurge contre le doublement de sa participation au budget de l’UE
    Selon les projections du gouvernement allemand, Berlin pourrait voir sa contribution nette passer de 15 à 33 milliards d’euros. En cause, le trou laissé par le Brexit dans les comptes de l’UE mais également la suppression du système de rabais dont bénéficient entre autres les Allemands.
    https://www.lesechos.fr/monde/europe/berlin-sinsurge-contre-le-doublement-de-sa-participation-au-budget-de-lue-1143677

    J'aime

      1. L’ exercice du pouvoir repose comme le disait justement Milton Friedman sur la spoliation des Tiers Payants. Macron se sert des cochons de Tiers Payants français comme marche-pied pour son ascension et pour l’exercice de sa volonté de puissance. Un Nietzsche aux tout petits pieds.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s